La réforme de Sciences Po Paris concerne principalement sa procédure de sélection, qui sera divisée en quatre critères d’admission, qualifiés de « critères d’excellence ».

I. Réforme 

Premier critère : Un contrôle continu sur les notes de Seconde, Première et Terminale 

Cela signifie que tous les éléments du bulletin seront pris en compte, que ce soit les notes de l’élève, les appréciations des professeurs, la place de l’élève selon la moyenne de classe, la note la plus haute et la plus basse de la classe.

Une attention toute particulière sera donc portée aux notes de l’élève. Le niveau requis équivaudra probablement à l’exigence d’une mention Très Bien au Baccalauréat.

Deuxième critère : La moyenne des notes aux épreuves écrites du Bac (hors grand oral)

Avec ce deuxième critère d’excellence académique, une grande partie de la réussite à l’entrée de Sciences Po Paris reposera encore sur un examen national. En effet, tout se passe comme si l’IEP de Paris avait conservé ses épreuves écrites en les adossant purement et simplement aux épreuves terminales du Baccalauréat, à savoir :

  • Français : coefficient 10
  • Philosophie : coefficient 8
  • Enseignement de Spé 1 : coefficient 16
  • Enseignement de Spé 2 : coefficient 16

De ce point de vue, la corrélation entre le dossier scolaire et la réussite des épreuves écrites du Bac va se retrouver renforcée.

Troisième critère : Le profil de la motivation des élèves 

Le principe de l’écriture d’une lettre de motivation est reconduit, afin de solliciter chez l’élève la mise en avant d’atouts découlant des compétences extra-scolaires : implication dans la vie lycéenne, vie associative, activité artistique ou sportive, engagement militant ou humanitaire.

Quatrième critère : Un entretien oral 

L’admissibilité sera évaluée en fonction des trois premiers critères, donnant accès ou non à l’oral. L’ambition portée par Sciences Po Paris avec son oral serait de parvenir à distinguer les talents de demain.

Comme pour la lettre de motivation, l’oral consacre la montée en puissance des soft skills (savoir être et savoir faire), à coté des épreuves écrites académiques.

Avec cette nouvelle réforme, l’IEP de Paris s’attend à une augmentation de 30% voire plus des candidatures. Par ailleurs, ce nouveau système de sélection réservera désormais 15% des places de première année aux candidats de la convention CEP. L’IEP de Paris va également s’engager à porter le quota de boursiers de chaque nouvelle promotion à 30%. Enfin, l’inscription des candidats de la procédure internationale dans Parcoursup accroitra la pression sur les candidats français en attirant de très bons dossiers étrangers.

II. Notre solution 

Afin de maximiser ses chances d’intégrer l’IEP de Paris, l’IPESUP propose un cycle continu de formation et/ou des stages dans les matières clés de l’écrit du Bac et notamment pour les enseignements de spécialité (Maths, SES, HGG Sciences po, Français, Philosophie, langues vivantes.)

Cette formation mobilisera ses meilleurs professeurs, ayant une longue pratique de la formation académique pour Sciences Po, ajustera ses cours aux nouveaux programmes du Bac et proposera des examens blancs. Du fait de la réforme, l’objectif de cette formation est donc de renforcer le niveau des élèves.

L’IPESUP créera un nouveau mode de préparation dédié aux exercices extra académiques, à lévaluation des compétences personnelles, comportementales et relationnelles de ses élèves. Cette préparation formera aux deux exercices sélectifs mis en place par Sciences Po :

  • La lettre de motivation
  • L’oral de personnalité (et de motivation)

La lettre de motivation fera l’objet d’un cours de méthode que prolongera le conseil d’orientation : autour du directeur de la formation, des étudiants de l’IEP de Paris ou des campus décentralisés viendront pour animer des ateliers de présentation de Sciences Po et de son environnement (études, associations, vue sur les campus, stages et débouchés).

L’oral de personnalité et de motivation sera pratiqué désormais dès la Première, de façon régulière, sous forme d’ateliers collectifs et d’oraux blancs individualisés.

Certains ateliers seront consacrés au coaching où des professionnels certifiés aborderont des techniques de confiance en soi, de gestion du stress et de travail sur les soft skills.

Pour aider chaque élève à mieux organiser son travail, à surmonter ses difficultés ou encore à appréhender plus concrètement son projet, l’IPÉSUP réfléchit à la mise en place d’un tutorat ou d’un parrainage par des étudiants de Sciences Po, eux-même anciens de l’IPÉSUP.

Enfin, pour permettre chacun d’étoffer la partie extra scolaire du dossier, là où elle est souvent assez démunie, nous comptons fédérer différentes associations à forte valeur citoyenne et organiser avec elles un « carrefour des associations » réservé à nos inscrits. Ces dernières viendront présenter aux élèves leurs projets de services à la cité. Au-delà du partage de leurs expériences, ces associations pourraient donner à ceux qui le souhaitent l’occasion de les rejoindre.


Durant tout le début de l’été et la semaine précédent la rentrée, de nouvelles réunions d’informations vous seront proposées. Elle permettront de répondre à toutes vos questions. Pour voir notre solution cliquez ici.