Qu’est-ce que l’Ecole du Louvre ?

L’Ecole du Louvre a un statut d’établissement public d’enseignement supérieur du ministère chargé de la Culture. Ses droits d’inscription se rapprochent de ceux de l’Université.

L’Ecole du Louvre n’est pas une école d’arts appliqués ou de dessin ; elle dispense des cours théoriques d’archéologie, d’histoire de l’art, d’histoire des civilisations, d’épigraphie et de muséologie. Il n’y a pas d’enseignement pratique ni de techniques artistiques ni de restauration.

Selon le niveau de leur diplôme à la sortie de l’Ecole, les élèves peuvent se présenter à plusieurs concours de la Fonction publique de l’Etat ou des collectivités territoriales, notamment dans le domaine de la conservation du patrimoine, de la documentation, du tourisme, etc. Dans le secteur privé, les débouchés sont variés : dans le domaine de la médiation culturelle, du marché de l’art, de la documentation, du tourisme et de l’édition.

Comme dans l’ensemble du système universitaire français, la scolarité est organisée en trois cycles et il existe deux procédures d’admission, celle pour l’admission en première année du premier cycle et celle qui donne accès au deuxième cycle.

Prépasup propose cette année une préparation au TEST PROBATOIRE qui permet d’entrer en première année du premier cycle; ce test probatoire est lui-même ouvert aux titulaires du baccalauréat, mais il attire des diplômés de l’enseignement supérieur, ce qui le rend de plus en plus sélectif. Plus de 2000 candidats se présentent chaque année avec un taux de réussite de 15%  qui montre la difficulté de ce test -concours.

Pour mieux saisir le caractère original et attractif de l’Ecole du Louvre, résolument tournée vers le patrimoine, enjeu d’avenir essentiel en France, on peut résumer le contenu d’une semaine de cours en premier cycle :

  • Tronc commun (histoire générale de l’ART, technique, iconographie, collection, méthodologie)
  • Travaux dirigés devant les œuvres
  • Cours de langues
  • Cours de spécialité
  • Cours d’épigraphie, dessin archéologique, numismatique ou héraldique, …

 

Le tout avec 30 heures de travail personnel en sus et une fréquentation assidue du Louvre, des grands musées parisiens et des expositions artistiques et autres événements culturels.

Le TEST probatoire – Ecole du Louvre

Site de l’Ecole du Louvre : le test probatoire. Date 2016 : 19 mars.

Le dossier d’inscription au test probatoire est disponible de début décembre à fin février sur le site de l’Ecole du Louvre ou sur place. Le candidat doit être au moins dans son année d’obtention du bac ou équivalent. De plus  en plus de candidats sont diplômés de l’enseignement supérieur,  ce qui rend le concours de plus en plus sélectif… et renforce le caractère indispensable d’une préparation sérieuse et efficace. Le test a lieu généralement dans la deuxième quinzaine de mars.

L’Ecole du Louvre recommande surtout de travailler à partir des annales, ce qui constitue un bon conseil dans la mesure où il y a une indéniable stabilité des épreuves d’une année sur l’autre. Le test dure trois heures et comporte des épreuves écrites sous forme de trois questionnaires :

  • un questionnaire de culture générale
  • un questionnaire portant sur un texte et conduisant à une rédaction
  • un questionnaire sur deux documents visuels sur support papier

 

Le niveau des questions est très variable, il s’agit de questions sur l’histoire de l’art mais aussi sur l’histoire générale … des questions sur les écoles littéraires et artistiques … sur les grands peintres et sculpteurs. Des questions de pure chronologie, comme placer les règnes des rois de France les uns par rapport aux autres ; la partie sur l’espace aborde autant les notions géographiques que l’architecture ou la lecture des plans. Le test vérifie également la bonne compréhension et la maîtrise de la langue française. Ce qui est frappant, c’est la variété des sujets abordés ; de nombreuses questions  se présentent sous forme de QCM.

Le questionnaire sur le texte porte en général sur un ou plusieurs thèmes artistiques et la rédaction s’apparente à une petite dissertation sur un grand thème artistique, culturel ou sociétal comme les relations entre les évolutions de l’art et la société. La partie rédactionnelle revêt une importance croissante. La qualité d’expression est considérée comme un critère fondamental de sélection.

Le questionnaire sur documents visuels porte sur des photos d’édifices ou d’œuvres d’art mais parfois aussi sur des documents aussi anodins que l’image d’un anonyme pris dans la rue en train de lire un journal. Les questions sont des questions d’observation qui portent sur des détails ou sur les différents plans du cliché, mais cela peut déboucher sur d’autres questions portant sur des définitions de termes architecturaux ou artistiques.

Le candidat se doit de réussir les trois tests car il n’y a pas de possibilité de compensation entre les épreuves.

A l’issue des résultats, les candidats admis doivent passer un test de langue qui n’intervient que pour déterminer le groupe de niveau auquel l’étudiant sera affecté.

La préparation annuelle

Nous proposons une préparation sous la forme d’un cours hebdomadaire de trois heures, le mercredi soir, de 18h à 21h.

Au cours de ces trois heures, les trois épreuves écrites sont analysées de très près et les professeurs reprennent les connaissances de base nécessaires aux différents questionnaires et donnent les méthodes indispensables à la réussite des candidats.

Trois concours blancs, l’un en décembre, l’autre en janvier et le dernier en février permettent aux étudiants de s’entrainer.

Les concours blancs (3h) auront lieu les samedis 17 décembre 2016, 28 janvier et 25 février 2017.

Le premier cours aura lieu le mercredi 30 novembre 2016 et la dernière séance le mercredi 15 mars 2017. 12 semaines de cours sont prévues … soit 36 heures de préparation + 9 heures de concours blancs.

Tarif : 890 €

 

>>> Télécharger la FICHE D’INSCRIPTION 2016-2017

Une préparation de fond, avec un rythme d’acquisition régulier.

Le stage “initiation” de décembre

 

Ce stage permet aux étudiants de découvrir les épreuves du test probatoire. Il est constitué d’une période de 4 jours de cours à raison de 6 heures par jour avec des mises au point et des exercices dans chacun des domaines concernés, de la géographie à l’histoire de l’art en passant par la littérature et l’observation de documents artistiques.

Il s’agit de saisir les difficultés et les enjeux du test tout en assimilant les méthodes et le rythme qui permet de réussir les épreuves. Cette période de cours est suivie d’une test d’entraînement de 3 heures le dernier jour. Ce test est corrigé rapidement et envoyé aux étudiants dans les plus brefs délais.

Dates : du lundi 19 au vendredi 23 décembre (matin) 2016.

Tarif : 535 €

 

>>> Télécharger la FICHE D’INSCRIPTION 2016-2017

 

Le stage de février

Prépasup propose également une formule intensive de préparation au test probatoire sous la forme d’un stage d’une semaine avec six jours de cours et un dimanche matin consacré à un concours blanc de trois heures, sur la base de 6 heures de cours par jour … soit un total de 36 heures de préparation + 3  heures de concours blanc (copies et corrigé envoyés par courrier dans la semaine suivante).

Il s’agit de présenter aux stagiaires l’ensemble des épreuves, de donner des conseils de méthode pour chacune d’entre elles, de proposer des exercices tirés ou inspirés des Annales. Le stage comporte aussi des rappels de connaissances fondamentales dans les différents domaines culturels abordés et permet de combler les éventuelles lacunes et d’améliorer le niveau global de chacun. Même sérieux dans l’apprentissage des méthodes et la mise en œuvre des connaissances mais sous une forme très compacte à quelques semaines du test probatoire.

Dates : du lundi 13  au dimanche 19 février 2017.

Tarif : 760 €

 

>>> Télécharger la FICHE D’INSCRIPTION 2017