« Intégrer l’une des sept Grandes Écoles de journalisme »

IPESUP propose une formation spécialisée aux sept meilleures écoles de journalisme, à raison d’une demi-journée hebdomadaire de cours pendant quatre mois. Elle permet aux candidats de préparer simultanément les différents concours et de maximiser leurs chances de réussite, comme en témoignent ses taux d’admissibilité et d’admission élevés.

Repères pratiques

Repères pratiques
Pour qui ? Étudiants Bac +3/4
Cours Préparation annuelle :

Cours : 6 heures de cours pendant 16 semaines, au choix
–       Le mercredi (14h00 – 20h30) ou
–       Le samedi (8h30 – 12h45 et 14h00 – 16h00).

 A chaque session, :
–       Cours de deux heures d’actualité et de culture générale,
–       Une session de Travaux dirigés portant sur les différentes épreuves rédactionnelles des concours comme la synthèse et l’article pendant deux heures
–       Les deux dernières heures sont consacrées à l’anglais, au français et au Data Journalisme.

Nouveau : la préparation s’accompagne d’un suivi individuel par mail des dossiers d’inscription des étudiants aux différentes écoles et notamment du dossier de préinscription du CFJ.

Nouveau : les journalistes intervenants, le directeur de la préparation Éric Duquesnoy et les étudiants eux-mêmes assureront la rédaction et la publication d’articles et de vidéos d’actualité sur le site de l’IPESUP.

Accès gratuit à la préparation des oraux et autres épreuves d’admission du 15 mai au 25 juin 2020.

Préparation stage :
–       Un ou deux stages de 40 heures chacun avec un concours blanc final.
–       Cours :  40 heures de cours (16 heures d’actualité et à la culture générale ; 12 heures d’entraînement aux épreuves rédactionnelles ; 6 heures de français ; 4 heures d’anglais et 2 heures de logique adaptée au Data journalisme.Accès gratuit à la préparation des oraux et autres épreuves d’admission du 15 mai au 25 juin 2020.
Coaching individuel
Formule d’aide à la constitution du dossier d’inscription et du projet professionnel par échange de mails.
Elle s’adresse aux étudiants qui ont choisi la formule stages ou qui ne suivent pas de préparation en tant que telle.
Dates Préparation annuelle :

Des mercredi/samedi 11 ou 14 décembre 2019 aux 22 ou 25 avril 2020.
Quatre concours blancs les dimanches 12 janvier, 9 février, 8 mars et 5 avril 2020 (dates communes aux groupes du mercredi et du samedi).

Préparation par stage(s) :
Stage 1 du lundi 17 au samedi 22 février 2020 ;
Stage 2 du lundi 13 au samedi 18 avril 2020.
Lieu PRÉPASUP – 16 B, rue de l’Estrapade, 75005 Paris
Tarifs Préparation annuelle : 3.500 €
Préparation par stage(s) :
1.300 € chaque stage ;
2.400 € les deux stages.
Coaching individuel : 250 €

Télécharger la fiche d’inscription « papier »
Inscription en ligne

Une préparation professionnelle tournée vers le métier de journaliste.

Depuis 1991, l’IPESUP propose un module de préparation aux écoles de journalisme. Créée par Éric Duquesnoy, ancien élève de l’École normale supérieure et diplômé de l’IEP Paris, spécialiste de géopolitique et auteur de nombreux articles sur le sujet, cette préparation a permis à plus de 1.000 étudiants d’entrer dans le journalisme par la grande porte, celle des meilleures écoles reconnues par la profession.

Cette préparation s’adresse aux étudiants en année de L3 et au-delà, avec une limite d’âge se situant, dans la plupart des écoles, à 26 ans.

Nos résultats sont la preuve de notre efficacité. En 2019, 45 étudiants ont suivi régulièrement les sessions de préparation et les résultats obtenus aux concours des principales écoles ont été les suivants :  ESJ LILLE 3 admis, CFJ 4 admis, IPJ 3 admis, CELSA 6 admis, IFP 6 admis, IJBA 4 admis, CUEJ 4 admis, IEP Paris 2 admis. Soit 32 admis avec un pourcentage global de réussite de près de 70 %.
Le succès de notre préparation, la plus ancienne et la meilleure sur les 25 dernières années, s’explique par son professionnalisme. En effet, nos cours sont assurés par des professeurs, pour la plupart anciens élèves des Écoles de journalisme, très bien informés sur le métier lui-même et les épreuves proposées dans le cadre des concours. Parmi eux, Matthieu Pelloli du Parisien-Aujourd’hui en France, Matthieu Suc du site Médiapart et Samuel Olivier de BeinSport. Notre encadrement est personnalisé et s’appuie sur un vrai dialogue avec les étudiants pour les aider à renforcer leur crédibilité professionnelle devant les jurys d’admission.

Le professionnalisme de l’IPESUP réside aussi dans le choix de nos priorités. Nous ne préparons pas aux 15 écoles reconnues par la profession mais seulement à 7 d’entre elles, 8 si l’on ajoute notre préparation spécifique à l’oral d’admission au Master de journalisme de l’IEP Paris. Il s’agit à la fois d’écoles privées comme l’ESJ LILLE, le CFJ, l’IPJ et d’écoles de journalisme adossées à des Universités comme le CELSA Journalisme Paris-Sorbonne, le CUEJ Strasbourg, l’IJBA Bordeaux, l’IFP Assas. Nous ciblons les meilleures écoles, celles qui donnent aux étudiants les meilleures chances de réussite dans le métier passionnant mais difficile de journaliste. Rien n’empêche cependant un étudiant de se présenter à une autre école s’il le souhaite, notamment pour des raisons personnelles car, de toute façon, les autres concours sont très proches en matière de type d’épreuves. L’essentiel est l’efficacité qui doit conduire à envisager les meilleures écoles reconnues par la profession et, à tout le moins, à éviter les écoles qui ne le sont pas.

Le professionnalisme réside dans un savoir-faire depuis longtemps éprouvé, qui consiste à savoir transformer un étudiant au demeurant sérieux et motivé en un apprenti journaliste crédible par sa culture générale, sa passion de l’actualité, sa capacité à bien rédiger et sa connaissance des fondamentaux de la profession. Nous ne formons pas directement les journalistes mais nous leur donnons les bases professionnelles pour une réussite aux concours d’entrée des écoles et, in fine, pour s’épanouir plus tard dans leur parcours journalistique.

C’est la raison pour laquelle nous nous engageons à aider les étudiants qui n’ont pas encore fait de stage dans un média à en trouver un pour renforcer leur crédibilité face aux jurys des entretiens de motivation. C’est aussi pour cela que nous nous nous engageons aussi à aider nos étudiants à remplir leur dossier d’inscription, à rédiger leur CV et à élaborer leur projet professionnel par échange de mails.

Une préparation adaptée aux contraintes des étudiants et à la transformation des écoles et du journalisme.

L’adaptation est le mot-clef de notre préparation. Nous savons que nos étudiants sont en cycle d’études universitaires, que certains exercent déjà une profession ou suivent des stages dans le journalisme.

C’est la raison pour laquelle nous proposons deux grandes formules de préparation.

La première consiste en 6 heures de cours le mercredi ou le samedi au choix pendant 16 semaines de décembre jusqu’en avril pour la préparation des écrits, soit un total de 96 heures. Cette formule annuelle inclut 4 concours blancs répartis pendant la formation. Elle donne un accès gratuit à la préparation des oraux et des épreuves spécifiques d’admission du 15 mai au 25 juin 2020. La formule annuelle inclut aussi le suivi de dossier individuel de l’étudiant.

La deuxième consiste en deux stages d’une semaine, plus exactement de 5 jours de cours soit 40 heures de préparation intensive suivie d’une journée de concours blanc. Le premier stage est prévu pendant les vacances d’Hiver, le deuxième pendant les vacances de Printemps. L’étudiant peut s’inscrire à un seul stage mais il peut cumuler les deux car les contenus des stages seront différents sauf en ce qui concerne les recommandations méthodologiques. La formule de stages donne aussi un accès gracieux à la préparation des oraux du 15 mai au 25 juin.

Les deux formules de préparation à l’écrit ne sont pas cumulables.

L’adaptation consiste aussi à bien connaître les concours, leurs points communs, leurs différences, leurs évolutions récentes.

C’est la raison pour laquelle nous mettons l’accent sur des points forts des concours que l’on retrouve à l’entrée de la plupart des écoles :

  • Une très bonne connaissance de l’actualité des six mois précédant les concours.
  • Une solide culture générale, historique et géopolitique en particulier.
  • Une vraie familiarité avec tous les aspects techniques, économiques et déontologiques du journalisme d’aujourd’hui.
  • Une vraie maîtrise de la langue française et une bonne capacité rédactionnelle.
  • Un honorable niveau d’anglais, à l’écrit pour le Celsa et à l’oral pour toutes les écoles sauf l’IJBA.
  • Une ouverture d’esprit et une forme d’énergique vivacité dans le cadre des entretiens individuels pour les épreuves d’admission.

Une préparation centrale et efficace qui implique l’étudiant en permanence.

Il va sans dire que les concours sont sélectifs. Les principales écoles de journalisme peuvent compter jusqu’à 900 candidats sur la ligne de départ et leur promotion se situe entre 15 et 50 étudiants au maximum. Le CELSA Journalisme compte près de 850 candidats et il n’accueille que 25 étudiants dans sa promotion annuelle. Les taux d’admission de chaque école par rapport au nombre global d’inscrits varient entre 3 % et 8 % tandis que nos étudiants, bien préparés, ont un taux de réussite de 70 % en additionnant tous les résultats d’admission et de 15 à 20 % école par école.
Contrairement aux dires de certains directeurs d’école, une préparation est vraiment nécessaire, ne serait-ce que pour l’accompagnement fourni aux étudiants dans le suivi de l’actualité ou dans les entraînements aux écrits. On voit mal également comment un candidat pourrait se préparer seul aux oraux. La sélectivité des grandes écoles de journalisme est telle que l’improvisation conduit à l’échec même si le candidat est intellectuellement brillant ou déjà rompu au métier par plusieurs stages.
Mais il ne peut y avoir de succès sans un investissement personnel important, un vrai travail individuel de suivi de l’actualité, une appétence pour les rencontres et contacts avec les journalistes et aussi, si possible, le fait d’effectuer un stage, même de courte durée dans un média pour pouvoir être plus crédible devant le jury d’admission.
Il s’agit donc de s’appuyer sur la motivation profonde du candidat pour le journalisme. Cela lui permet de suivre l’actualité au quotidien avec régularité et passion. Les stages sont là aussi pour vérifier in fine si le candidat a le profil idoine pour réussir dans le journalisme. La présence aux cours de la préparation est indispensable et le travail quotidien réalisé par l’étudiant, encadré par nos enseignants-journalistes.

Une préparation organisée.


>> Préparation annuelle :
    •  Cours : 6 heures de cours pendant  16 semaines. Le mercredi (14h00 – 20h30) ou le samedi (8h30 – 12h45 et 14h00 – 16h00).
    • Dates : de la semaine des 11 et 14 décembre 2019 à celle des 22 et 25 avril 2020.
    • 4 concours blancs : les dimanches 12 janvier, 9 février, 8 mars et 5 avril 2020. Les dates des concours blancs sont identiques pour les groupes du mercredi et du samedi.
Pendant les six heures de cours, les candidats suivent un cours de deux heures d’actualité et de culture générale, une session de Travaux dirigés portant sur les différentes épreuves rédactionnelles des concours comme la synthèse et l’article pendant deux heures et les deux dernières heures sont consacrées à l’anglais, au français et au Data Journalisme.
Nouveau : la préparation annuelle s’accompagne d’un suivi individuel par mail des dossiers d’inscription des étudiants aux différentes écoles et notamment du dossier de préinscription du CFJ.
Nouveau : les journalistes intervenants, le directeur de la Préparation Éric Duquesnoy et les étudiants eux-mêmes assureront la rédaction et la publication d’articles et de vidéos d’actualité sur le site de l’IPESUP.
La préparation donne un accès gratuit à la préparation des oraux et autres épreuves d’admission du 15 mai au 25 juin 2020.
Cette préparation aux oraux donne droit à 3 entretiens individuels de motivation et d’actualité, un oral de groupe type IPJ, deux entraînements au reportage et deux entretiens d’anglais. Ces simulations respectent rigoureusement les exigences des différents jurys d’école.
La préparation annuelle inclut donc 96 heures de cours, 28 heures de concours blancs, un forfait de 30 heures pour les oraux et le suivi individuel par mail.

>> Préparation par stage(s) : un ou deux stages de 40 heures chacun avec un concours blanc final.
  • Stage 1 : du lundi 17 février au samedi 22 février 2020.
  • Stage 2 : du lundi 13 avril au samedi 18 avril 2020.

Dans le cadre des 40 heures de cours, 16 heures sont consacrées à l’actualité et à la culture générale. 12 heures sont dédiées à l’entraînement aux épreuves rédactionnelles, 6 heures au français, 4 heures à l’anglais et deux heures à la logique adaptée au Data journalisme.

La préparation stages donne aussi un accès gratuit à la préparation des oraux et autres épreuves de journalisme du 15 mai au 25 juin 2020 dans les mêmes modalités que pour la formule annuelle.

>> Formule Coaching individuel : l’IPESUP propose une formule d’aide à la constitution du dossier d’inscription et du projet professionnel par échange de mails. Elle s’adresse aux étudiants qui ont choisi la formule stages ou qui ne suivent pas de préparation en tant que telle.

Contact avec la direction pédagogique

A l’aide du formulaire de contact ci-dessous, vous pouvez prendre contact directement avec Eric DUQUESNOY, directeur pédagogique de la préparation aux Écoles de Journalisme.

Formulaire de contact Journalisme