Des résultats remarquables

Les résultats de nos candidats sont la meilleure preuve de notre efficacité.

► Résultats IPESUP, concours 2016

TOTAL
Candidats 65
Admissibilités  153    235,3% (voir NB)
Admissions  55 84,6%

 

NB : ce pourcentage est supérieur à 100%, en effet, un candidat peut être admissible à plusieurs écoles. Ce chiffre de 235,3% signifie donc de chaque candidat a obtenu en moyenne 2,35 admissibilités.

► Répartition des admis par école :

ESJ CFJ IPJ CELSA IFP CUEJ IJBA  IEP Paris
7 7 8 8 8 5 9 3

 

La sélection des Ecoles de Journalisme

Depuis plus de 40 ans, Gérard LARGUIER et Patrick NOËL, anciens élèves de l’École Normale Supérieure (Ulm), directeurs-fondateurs de l’IPESUP, proposent des préparations très efficaces aux concours les plus sélectifs de l’enseignement supérieur.

En 1992, sous l’impulsion d’Éric DUQUESNOY (Ancien élève de l’École Normale Supérieure (Ulm), agrégé d’Histoire-Géographie, diplômé de Sciences Po, professeur de géopolitique en classes préparatoires HEC), l’IPESUP a créé une préparation aux Grandes Écoles de Journalisme.
Le nombre de formations préparant au métier de journaliste ayant fortement augmenté au cours des vingt dernières années, notre préparation se limite volontairement aux sept meilleures Écoles reconnues par la profession : ESJ Lille, CFJ, IPJ, CELSA (option journalisme), IFP (Paris II Assas), CUEJ de Strasbourg et l’IJBA (Bordeaux Aquitaine).
Le choix de ces sept Écoles n’est pas seulement lié à leur réputation et à leur reconnaissance professionnelle, mais aux caractéristiques de leur sélection.
En effet, ces concours ont la particularité d’avoir à la fois par un large tronc commun, mais aussi et, paradoxalement, des épreuves techniques très spécifiques.
Le tronc commun s’appuie sur cinq piliers fondamentaux :

  • Une très bonne connaissance de l’actualité du semestre en cours (janvier-juin 2016).
  • Une solide culture générale, historique et géopolitique.
  • Une bonne maîtrise du français écrit.
  • Un bon niveau d’anglais (écrit et oral).
  •  Une aisance dans les entretiens individuels.

Les épreuves spécifiques sont très variées. Citons par exemple :

  • Synthèse/sélection de dépêches (CELSA, CFJ)
  • Rédaction d’un article (CFJ, CUEJ), d’un synopsis (CFJ, IPJ, IJBA), d’un texte à partir d’un film (ESJ, CUEJ, IJBA), d’un texte libre (créativité) sur un thème imposé ou choisi (ESJ, CFJ, CELSA, IJBA)
  • Dissertation sur sujet en rapport avec les médias (IFP)
  • Rédaction puis soutenance d’un reportage (CFJ, IFP)

Cette brève description des épreuves montre à l’évidence qu’un candidat ne peut se préparer seul ou avec des ouvrages.
Une préparation de fond sur le tronc commun, doublée d’un entraînement très ciblé sur les épreuves, s’impose.

La préparation IPESUP

Le premier atout de l’IPESUP est de proposer en une seule préparation parfaitement compatible avec des études universitaires de préparer les concours des sept meilleures Écoles.

En effet, elle suppose une demi-journée hebdomadaire de présence, soit le mercredi soit le samedi pendant 16 semaines de janvier à juin. Le travail personnel à effectuer en dehors de ces heures de cours consiste à suivre attentivement l’actualité (presse écrite et audiovisuelle).

Ces sept concours, indépendants les uns des autres, permettent aux étudiants qui choisissent d’en passer plusieurs, d’augmenter considérablement leur probabilité de réussir au moins l’une de ces Grandes Écoles de Journalisme.

Rappelons que l’an dernier, chacun de nos étudiants a obtenu en moyenne 2,35 admissibilités à ces concours (voir tableau des résultats).

Pour répondre aux exigences de la totalité de ces épreuves, notre préparation s’articule autour de trois grands modules : journalisme, langage, oral/entretien.

► Le module “Journalisme”

Ce cours hebdomadaire de 4 heures (2 x 2 h) s’organise autour de deux axes : actualité et épreuves techniques spécifiques liées aux médias.

  1. L’actualité est traitée à hauteur de 2 heures par semaine. Il s’agit, par le biais d’une revue de presse hebdomadaire, d’analyser en temps réel les événements qui constituent le programme (non prévisible aujourd’hui) de ces épreuves.

Éric DUQUESNOY assure la totalité de ce cours. Il est très connu dans le milieu des classes préparatoires HEC puisqu’il enseigne à l’IPESUP dans la meilleure classe préparatoire de France. C’est avec les mêmes expérience et efficacité qu’il dirige depuis plus de 20 ans la préparation Journalisme :

• Sa formation : classes préparatoires et Normale Sup, lui permet de “relier” l’actualité aux grands thèmes de la Culture Générale classique.
• Son Agrégation d’Histoire-Géographie garantit sa capacité à replacer chaque événement dans son contexte historique et son environnement géographique.
• Son diplôme de Sciences Po lui assure une grande pertinence dans l’analyse (PES) Politique, Économique et Sociale des grands enjeux de l’actualité.
• Son expérience de l’enseignement de la géopolitique en classes préparatoires lui confère une grande aisance pour commenter la dimension géopolitique des événements majeurs du monde contemporain.

Enfin, sa passion pour le journalisme crée chez les étudiants une motivation supplémentaire pour leur travail personnel qui consiste au quotidien à suivre l’actualité (presse écrite et audiovisuelle).

Il est intéressant de constater que, parmi toutes les formations que propose l’IPESUP, la préparation Journalisme est celle qui provoque chez les candidats le plus d’implication. En effet, c’est la seule dont la totalité des cours a un rapport direct avec leur futur métier : le journalisme.

Nota : l’écrit du concours du CELSA ayant lieu fin mars-début avril, la préparation de ce concours sera achevée pour cette date.

b. Les deux autres heures du module journalisme sont consacrées à la préparation des épreuves techniques spécifiques (rédaction d’articles, de synopsis, de commentaire de film et texte libre ; analyse de dépêches, dissertation sur les médias, rédaction de reportage…).

Ce cours est également assuré par Éric DUQUESNOY dont l’expérience des techniques spécifiques des médias et sa connaissance, depuis plus de vingt ans, des annales de ces épreuves, sont gages de pertinence et d’efficacité dans une ambiance “professionnelle”.

► Le module “langage”

>Les métiers du journalisme, comme les concours qui y destinent, s’appuient sur la maîtrise du langage. Ce terme englobe une maîtrise parfaite de la langue française à l’écrit (grammaire et orthographe infaillibles, richesse et finesse du vocabulaire, stylistique…) et un bon niveau en anglais.

Ces deux langues sont enseignées alternativement à hauteur de 2 heures par semaine à la suite du cours de Journalisme.

Pour la langue française, c’est Éric DUQUESNOY (déjà présenté) qui assure la totalité des cours. Pour l’anglais, Catherine PERROT (Normalienne, agrégée d’Anglais, diplômée d’HEC et spécialiste de l’anglais journalistique) assurera la totalité des cours.

► Le module “Oral/Entretien”

Afin de convertir les admissibilités de ses étudiants en succès définitifs, l’IPESUP offre (c’est-à-dire sans aucun surcoût) à tous ses candidats admissibles la préparation de l’oral pour les Écoles citées précédemment.

L’étape finale de la sélection est consitutée, selon les écoles, par un ensemble de courtes épreuves orales. Il s’agit principalement d’entretiens, c’est-à-dire d’un dialogue avec un jury. Les thèmes abordés sont liés d’une part à l’actualité et d’autre part au candidat (personnalité, motivation, pôles d’intérêts, stages, projet professionnel…).

Beaucoup d’étudiants n’ayant jamais connu ce type de situation au cours de leurs études universitaires, notre préparation (oral/entretien) commence, après les écrits, par plusieurs cours (10 heures) de présentation des “règles du jeu” de chaque type d’entretien.

Après cette phase collective et théorique, chaque candidat se verra proposer trois rendez-vous individuels pour passer des simulations en conditions réelles (par exemple : 1 entretien de motivation professionnelle devant un jury composé de professionnels de médias + 1 entretien sur l’actualité avec un jury de journalistes + 1 soutenance à 9 heures du matin du reportage réalisé la veille…).

L’intérêt de ces simulations est double :
• la mise en situation réelle de l’étudiant qui, dans la majorité des cas, n’a jamais été confronté à un jury de “recrutement”.
• à la suite de cette simulation et après une courte délibération, le jury reprend le candidat pour lui donner une évaluation de son entretien, mais surtout pour lui donner des conseils afin d’améliorer sa prestation lors des rendez-vous suivants.

Présentation des écoles de journalisme

► IEP de Paris – Ecole de journalisme

Voir brochure spécifique “Sciences-Po Master

► ESJ Lille

ESJ Lille – Ecole Supérieure de Journalisme
50, rue Gauthier de Châtillon – 59046 Lille Cedex
03 20 30 44 00 • http://www.esj-lille.fr

  • Conditions d’inscription : bac+3 validé (ou 180 crédits ECTS) ; si en cours de validation, attestation d’inscription en L3.
  • Epreuves d’admissibilité (début juin) : libre propos (1h30, coeff. 2) – Actualité et compréhension du monde contemporain (2h30, coeff. 3) – Rédaction d’un texte après projection d’un film (3h00, coeff. 2).
  • Epreuves orales d’admission (fin juin/début juillet) : Actualité (10 mn de préparation, 20 mn de passage, noté sur 20) – Projet professionnel (20-30 mn, sans préparation, noté sur 60) – Anglais (15 mn de préparation écrite, 15 mn d’entretien, noté sur 20).

► CFJ Paris

CFJ – Centre de Formation des Journalistes
35, rue du Louvre – 75002 Paris
01 44 82 20 00 • http://www.cfjparis.com

  • Conditions d’inscription : être titulaire d’un bac+3 (ou de 180 crédits ECTS) au moment de l’admission au CFJ en juillet 2015 et avoir moins de 25 ans au 31 décembre de l’année en cours
  • Épreuves écrites d’admissibilité : Actualité : 100 questions QCM (45 mn) + sujets d’actualité (1h45). Durée totale : 2h30, coeff. 4. – Culture Générale (60 questions QCM) et Français (40 questions QCM). Durée totale : 1h30, coeff. 3 – Rédaction d’un synopsis : 1h00, coeff. 2 – Créativité : traiter librement par écrit un thème imposé (1h30, coeff. 3).
  • Épreuves d’admission : Enquête reportage pendant 10 heures puis rédaction d’un article pendant 2 heures (total 12 heures, coeff. 2) – Enquête reportage (suite) : le lendemain, soutenance (20 mn, coeff. 1) – Sélection de dépêches (20 mn, coeff. 1) – Entretien de motivation (20 mn, coeff. 2) – Anglais (20 mn, coeff. 1).

► IPJ Paris Dauphine

IPJ – Institut Pratique du Journalisme
24, rue Saint-Georges – 75320 Paris cedex 09
01 72 74 80 00 • http://www.ipj.eu

  • Conditions d’inscription : être titulaire au moment de l’inscription à l’IPJ à la rentrée d’un bac+3 français ou étranger.
  • Épreuves écrites d’admissibilité : Culture générale : QCM de 100 questions (séries de 5 sur 20 rubriques, 45 mn, coeff. 1,5) – Maîtrise de la langue française : QCM de 40 questions (45 mn – coeff. 2) – Réflexion logique : 30 questions (1h00 – coeff. 1,5) – Rédaction d’un synopsis d’article (1h30 – coeff. 2,5) – Épreuve des “5 W” (trouver événement, lieu, date, personnes, contexte à partir d’informations).
  • Épreuve écrite d’admission : épreuve rédactionnelle écrite collective par groupe de 6 à 10 candidats (4h00 – coeff. 2).
  • Épreuves orales d’admission : Entretien individuel sur l’actualité (20 mn – coeff. 3) – Entretien individuel de motivation (20 mn – coeff. 3) – Langue vivante (anglais, allemand, espagnol, 15 mn – coeff. 2).

► CELSA Paris Sorbonne

CELSA – Centre d’Études Littéraires et Scientifiques Appliquées / École des Hautes Études en Sciences de l’Information et de la Communication (option journalisme)
11 rue de Villiers – 92200 Neuilly
01 46 43 76 76 • www.celsa.fr

    • Conditions d’inscription : 3 années d’études supérieures, 180 crédits ECTS. Être âgé de 24 ans maximum au 31 décembre de l’année du concours (25 ans si 240 crédits ECTS, bac+4 ou davantage).
    • Écrits d’admissibilité : Dossier de dépêches (3h00, coeff. 3) – Culture générale et connaissance de l’actualité (1h30, coeff. 2) – Créativité (1h30, coeff. 3) – Anglais (1h30, coeff. 2).
    • Oral (juin) : Entretien de motivation (coeff. 8) – Anglais (d’après l’écoute d’un texte, coeff. 2).

► IFP Panthéon Assas

IFP – Institut Français de Presse
Université Panthéon Assas Paris II – 4, rue Blaise Desgoffe – 75006 Paris
01 44 41 57 98 • http://www.u-paris2.fr/ifp

  • Présélection : sur dossier (résultats scolaires et universitaires + CV + autoportrait + attestation(s) du (des) stage(s) de journalisme (pas de stage “communication”).
  • Épreuves d’admissibilité : Réflexion sur les médias (2h, sur 50 points) avec lecture préalable de plusieurs ouvrages, revues ou rapports – 100 questions d’actualité et questions de culture générale (1h, sur 40 points).
  • Épreuves d’admission : Anglais (1h, noté sur 20) – Reportage (noté sur 40, 8 heures pour traiter un sujet donné le matin même) – Entretien portant sur le reportage, la connaissance de l’actualité et sur les motivations du candidat (noté sur 50). Épreuve pratique à option (sourcing) facultative nécessitant un téléphone mobile connecté à Internet (pas de wi-fi dans la salle d’examen, 3 points “bonus” maximum).

► CUEJ

CUEJ – Centre Universitaire d’Enseignement du Journalisme
Université Robert Schuman
BP 13 – 11, rue du Maréchal Juin – 67043 Strasbourg Cedex
03 68 85 83 00 •  http://cuej.unistra.fr

    • Conditions d’inscription : disposer d’un diplôme bac+3 (ou 180 crédits ECTS) + lettre de motivation.
    • Épreuves d’admissibilité (fin avril) : Article sur un thème de société (3h00, 50 points) – Connaissance de l’actualité (2h00, 50 points) – Observation/reportage (2h00, 80 points).
    • Oral d’admission (mi juin) : entretien de motivation d’une vingtaine de minutes et un entretien de culture générale.

► IJBA

IJBA – Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine
IUT Montaigne, Université Bordeaux III – 1, rue Jacques Ellul 33080 Bordeaux cedex
05 57 12 20 20 • http://www.ijba.u-bordeaux3.fr/

    • Conditions d’inscription : titulaires d’un L3, d’un diplôme équivalent ou supérieur ou 180 ECTS ou être susceptible de le valider avant fin juillet.
    • Épreuves écrites : résumé critique de film (noté sur 20 points) – Français (vocabulaire, grammaire syntaxe, noté sur 20) – Projet d’enquête (noté sur 30) – Questionnaire d’actualité et culture générale (noté sur 20).
    • Épreuve orale : Entretien en 4 parties (30 mn) :
      – Bref commentaire d’une production journalistique (photo, article, dessin, page web…) choisie par le candidat (5 points) ;
      – Motivations, expériences professionnelles, projet et parcours (5 mn, sur 10 points) ;
      – Développement d’un sujet choisi par le candidat (5 mn, 10 points).
      – Actualité sa mise en perspective (10 points).

Organisation pratique

  • Pour l’écrit : 2 groupes au choix :
      1. le mercredi : 14h00-18h10 : “journalisme” – 18h30-20h30 : “langage”
      2. le samedi : 08h30-12h45 : “journalisme” – 14h00-16h00 : “langage”
  • Dates : de la semaine du mercredi 23 ou samedi 26 novembre 2016 (selon les groupes) à mai 2017 (au total, 16 semaines de cours). Vacances de Noël respectées ; vacances de février du dimanche 12 au dimanche 26 février 2017 ; vacances de Pâques du dimanche 9 au dimanche 23 avril 2017.

 

La séance hebdomadaire de “Journalisme” se décompose en :

Actualité/connaissance du monde contemporain (2h00 hebdomadaires x 16 semaines, soit 32 heures).

Epreuves spécifiques des écrits (2h00 hebdomadaires x 16 semaines, soit 32 heures).

Langage : Français + Anglais (2h00 hebdomadaires x 16 semaines, soit 32 heures).

Concours Blancs (6h00 x 3, soit 18 heures) : dimanches 8 février, 29 mars et 10 mai 2015de 9h00 à 13h00 puis de 14h00 à 16h00.

  • Pour l’oral/entretien : à partir de la mi-juin jusqu’au oraux : 10h00 de cours de présentation des “règles du jeu”, 2 simulations d’entretien, 1 reportage avec soutenance et un oral d’anglais

 

RAPPEL : Cette préparation à l’oral est offerte – donc sans surcoût – à tous les candidats IPESUP admissibles dans l’une des sept Ecoles.

► Tarifs :

  • Préparation complète : 3.300 €

Possibilité de règlement échelonné sans frais. Voir détails sur la fiche d’inscription (téléchargeable ci-dessous).

 

>>> Télécharger : LA FICHE D’INSCRIPTION 2016-2017