Programme 2022-2023
d'Économie, Sociologie et Histoire du monde contemporain (ESH)

Cycle de stages Prépa HEC

Première année

L’enjeu de la première année, en ESH, consiste à accumuler des connaissances d’autant plus nouvelles que l’enseignement des sciences économiques et sociales jusqu’en classe de terminale ne répond pas pleinement, aussi bien sur la forme que sur le fond, aux exigences du haut niveau. Par ailleurs, la maîtrise de l’exercice de la dissertation n’est pas une option. Vous l’avez compris, un étudiant aura réussi sa première année s’il satisfait les deux conditions suivantes :

  • avoir pris suffisamment de recul sur ce qu’il aura appris pour en faire un instrument traitant un sujet particulier
  • avoir compris l’esprit de la dissertation. Il est nécessaire d’intérioriser si fortement les règles méthodologiques qu’alors il est possible de s’en extraire de façon à construire un discours cohérent et non formaté.

L’objet des stages de première année est de permettre à tout étudiant ayant suivi le cycle d’acquérir ces deux compétences.

Chaque rendez-vous sera l’occasion de :

  • renforcer les savoirs fondamentaux de façon à permettre à chacun d’être à l’aise sur « ce qu’il est interdit d’ignorer »
  • approfondir les connaissances en allant plus loin que ce qui est généralement enseigné en classes préparatoires. Il ne faut en effet jamais oublier qu’une excellente copie propose des idées originales, rarement rencontrées, lui conférant ainsi une valeur ajoutée certaine.

Chacun des stages du cycle sera enfin l’occasion de mobiliser les connaissances nécessaires sous la forme de sujets corrigés de façon à articuler étroitement et efficacement le fond et la forme.

 

Deuxième année

Réussir la dissertation d’ESH est un exercice délicat car il réclame de concilier un certain nombre de contraintes qui peuvent apparaître comme autant d’ambiguïtés. Ainsi, le programme officiel rappelle que la microéconomie et la macroéconomie sont « mobilisables dans les épreuves d’ESH écrites et orales des concours dans les écoles supérieures de commerce et de management ». La maîtrise des raisonnements et mécanismes microéconomiques et macroéconomiques peut créer un avantage comparatif conséquent à l’écrit, même déterminant à l’oral, car il n’est pas rare que certains sujets fassent, à l’occasion des épreuves orales, explicitement appel aux contenus délivrés dans le cours d’économie approfondie. Par ailleurs, même si le programme d’ESH fait la part belle à l’économie, il serait fatal d’omettre qu’il associe trois approches parfaitement complémentaires: la science économique bien évidemment mais aussi l’histoire économique et sociale et enfin la sociologie. Le dernier rapport de jury publié par HEC rappelle la nécessité de combiner au moins deux de ces trois approches aussi bien à l’occasion de la dissertation que lors de l’exposé oral.

L’ambition du cycle de stages est donc double :

  • d’une part, créer une cohérence entre les différents temps de stages permettant à un étudiant assidu de maîtriser, au printemps, la totalité du programme. Cependant si cette maîtrise est une condition nécessaire, elle reste non suffisante. C’est pourquoi une grande importance sera accordée durant tout ce cycle à l’analyse des enjeux et à la prise de recul sans lesquelles nul espoir d’une « belle » note aux concours n’est permis.
  • d’autre part, articuler à l’occasion de chacun des stages les 3 approches préalablement évoquées afin que l’étudiant soit en capacité de construire la dissertation la plus complexe et la plus complète possible. Les thèmes de deuxième année seront appréhendés sous la forme de sujets, plutôt d’écrit que d’oral, corrigés, en donnant évidemment la priorité à ceux dont la probabilité qu’ils « tombent » aux concours est la plus forte.

Stage de pré-rentrée (du lundi 22 au samedi 27 août 2022)

Première année

Ce stage a vocation à favoriser une transition entre l’économie telle qu’elle est enseignée en terminale et le programme d’ESH de Prépa HEC. Nous parlerons surtout d’économie car il ne faut pas oublier que la sociologie n’occupe guère plus de deux semaines de cours sur les 52/53 semaines (30 semaines en première année et 22/23 en deuxième année) constitutives du cursus de préparation aux concours des écoles de commerce. En allant vite, les thèmes enseignés en prépa recouvrent ceux du programme de SES de terminale, mais avec une dimension théorique infiniment plus dense en ESH. A l’occasion de ce stage, seront repris les chapitres d’économie au programme de terminale, à savoir les sources de la croissance, les fondements du commerce mondial, la lutte contre le chômage, les crises financières. Il ne s’agira pas tant de rappeler ce qui est vu en terminale que de traiter ces thèmes au travers des deux prismes propres à l’ESH : la dimension historique et une forte dimension théorique.

Je m’inscris >

Deuxième année

La deuxième année ne dure en réalité guère plus d’un semestre. Dès lors, rentrer dans un temps de préparation intense dès la fin du mois d’août apparaît comme une nécessité impérieuse.  L’ambition de ce premier stage est de revoir les fondamentaux, du programme de 1ère année, indispensables à la réussite en 2e année et, au-delà, aux concours.

Seront réétudiés les principaux modèles de croissance post 1945, comme le modèle Harrod-Domar, le modèle de Solow, le modèle de Kaldor ou encore ceux de la croissance endogène, cette liste étant non-exhaustive. Au delà de la présentation mathématique, l’objectif sera de donner à l’étudiant les clés lui permettant une utilisation productive et aussi claire que possible de ces modèles complexes dans une copie.

Je m’inscris >

    Stage de la Toussaint (du lundi 24 au samedi 29 octobre inclus)

    Première année

    Au terme de 6 à 7 semaines de cours, aura été traité le thème premier du « module 1 », c’est à dire « les fondements de l’économie ». Ce thème a pour épicentre deux problématiques : la question de la répartition de la valeur ajoutée, aussi bien primaire que secondaire, ainsi que les enjeux de la création monétaire, problématique qui trouve une actualité brûlante dans le retour de l’inflation. Quelques exemples de sujets potentiels :

    • Le rôle de la répartition dans la croissance.
    • Faut-il laisser le marché répartir les richesses ?
    • Créer de la monnaie, est-ce créer de la richesse ?
    • Les limites de la création monétaire.

    Je m’inscris >

     

    Deuxième année

    En ESH, la mondialisation sera au programme. Après environ 7 semaines de cours, une bonne partie du module 3 aura été traitée et il s’agira alors, par le prisme d’un certain nombre de sujets, d’analyser les enjeux de la mondialisation commerciale mais aussi et surtout financière car cet aspect de la mondialisation pose en général de grandes difficultés à l’étudiant. Il faudra au préalable s’assurer de la maîtrise des interactions que la balance des paiements entretient avec le taux de change. La microéconomie pourra servir, par exemple, à l’analyse des risques et limites de la mondialisation commerciale et/ou financière (barrières à l’entrée, duopole équilibré et politique commerciale stratégique, existence de biens publics mondiaux, taxe Tobin comme moyen d’atténuer les effets d’une spéculation déséquilibrante…)

    Je m’inscris >

    Stage de Noël (du lundi 19 au vendredi 23 décembre)

    Première année 

    Après 14 semaines de cours, le préparationnaire aura étudié les grands courants de la pensée économique, l’équilibre microéconomique du producteur et du consommateur et les défaillances de l’État. Ces parties du programme de première année sont probablement les plus théoriques, à tel point que nombre d’étudiants les envisagent comme étant abstraites. L’ambition de ce stage sera, toujours au travers de sujets corrigés, de montrer à l’étudiant combien ces thèmes rencontrent un fort écho dans le réel observable et analysable.

    Là encore, quelques exemples de sujets :

    • Adam Smith est-il encore d’actualité ?
    • Les défaillances du marché justifient-elles toujours l’intervention publique ?
    • Lutter contre les monopoles ou combattre les rentes ?

    Je m’inscris >

     

    Deuxième année 

    Le programme de ce stage sera articulé autour de deux thèmes :  l’intégration européenne d’une part et les déséquilibres macroéconomiques et financiers d’autre part. Plutôt que rappeler les grandes étapes de la construction européenne, nous nous intéresserons aux défis auxquels l’UE, plus particulièrement la zone euro, est confrontée aujourd’hui (Comment faire de la zone euro une « zone monétaire optimale » ?, La BCE, à l’instar du FMI, ne serait-elle pas un pompier pyromane ?, Doit-on renoncer à l’objectif de stabilité des prix ?, Quelle Europe sociale ? Fiscale ?). Par ailleurs, nous ne nous contenterons pas d’analyser l’origine des déséquilibres macroéconomiques et/ou financiers. Une grande importance sera accordée à l’étude des moyens permettant à l’État de lutter contre ces déséquilibres. Cela n’a bien entendu de sens qu’à la condition que l’État ne soit aucunement à l’origine de ces mêmes déséquilibres ! Est-ce si certain ?…

    Je m’inscris >

    Stage de février (du lundi 13 au samedi 18 février inclus OU du lundi 20 au samedi 25 février)

    Première année 

    A ce moment de l’année, tout étudiant de première année aura traité ce qui constitue le cœur nucléaire du programme, et pas uniquement du programme de première année, à savoir la croissance économique et le développement. L’ambition de ce stage sera de donner l’occasion à l’étudiant de préparer dans des conditions optimales le passage en deuxième année grâce à une maîtrise absolue de ce qui pose problème à 99,9% des étudiants, les cubes compris : les théories de la croissance, plus spécialement le modèle Harrod-Domar, sa version Kaldorienne, le modèle de Solow, l’école de la régulation. En général les étudiants éprouvent moins de difficultés en matière de maîtrise des théories de la croissance endogène. L’étudiant peine à imaginer la valeur ajoutée que donne à une copie l’utilisation adéquate de ces modèles. Le but de ce stage sera de permettre à tous de les apprivoiser. Quelques sujets rendant leur usage possible :

    • A quelles conditions peut-on être « optimiste » ?
    • Harrod-Domar versus Solow : l’histoire économique permet-elle de trancher ?
    • La croissance économique se transforme-t-elle spontanément en développement ?
    • Les conditions d’une croissance équilibrée.

    Je m’inscris >

     

    Deuxième année

    Mi-février 2022, les politiques conjoncturelles et structurelles, aussi bien économiques que sociales, auront été abordées en classe et représenteront le cœur de ce stage. Des modèles complexes, sur lesquels les étudiants rencontrent généralement de grandes difficultés, tels que IS/LM, IS/LM/BP et AS/AD (OG/DG) seront au centre des préoccupations. Quelques problématiques peuvent aisément synthétiser le contenu de ce stage :

    • Dans quelle mesure l’efficacité économique est-elle compatible avec la justice sociale ?
    • Justice sociale : de quoi parle t-on ?
    • A quelles conditions les défaillances du marché légitiment-elles l’intervention publique ?
    • Les fluctuations économiques sont-elles endogènes ou exogènes ?
    • Comment lutter contre les déséquilibres économiques ?

    Je m’inscris >

      Stage de Pâques (du lundi 24 au samedi 29 avril inclus – zones B et C)

      Première année 

      Seront abordés, toujours sous la forme de sujets de dissertation corrigés, les derniers thèmes du programme de 1ère année que sont les mutations des structures économiques, sociales et démographiques. Ces thèmes conduisent à aborder des problématiques tout à fait contemporaines mais dotées d’une très forte dimension historique. Force est de constater que ces thèmes ont fait, ces dernières années, l’objet de nombreux sujets aux concours. Ainsi, à l’écrit, en 2020 à HEC le sujet fut « Le capitalisme est-il soutenable ? »; à l’ESSEC en 2021 les étudiants eurent à s’interroger sur « La désindustrialisation : une fatalité ? La réindustrialisation : une utopie ? ». Au-delà de ces questions fondamentales, d’autres interrogations seront soulevées et traitées, telles que :

      • N’est-il de richesses que d’hommes ?
      • Existe-t-il une taille optimale de l’entreprise ?
      • Unicité ou pluralité du capitalisme ?
      • Le modèle social français est-il à panser ou à repenser ?

      Au terme de ce cycle de stages, nul doute quant au fait que l’étudiant sera puissamment armé pour entrer dans le programme de deuxième année, plus fondamentalement encore pour « performer » aux concours douze mois plus tard.

      Je m’inscris >

       

      Deuxième année

      A quelques semaines du début des épreuves écrites des concours, l’ambition de cet ultime stage est simple, dictée par le seul pragmatisme : au travers d’une dizaine de sujets d’écrit, toujours transversaux, il s’agira à la fois de synthétiser le programme d’ESH et aussi de travailler des problématiques centrales autour desquelles les sujets de la BCE pourraient s’organiser en avril/mai 2023.

      Je m’inscris >

      En savoir plus sur les stages prépa HEC

      Je souhaite être recontacté par e-mail ou par téléphone au sujet des stages intensifs HEC :

      Je formule une demande

      Je souhaite participer à une réunion d’information sur les stages intensifs HEC :

      Je participe

      Je souhaite accéder au blog de la prépa HEC (bonnes copies, cours, interviews, classements) :

      Actualités Prépa HEC