Réforme du Concours externe de l’ENA

Depuis 2014, l’ENA a rénové son concours d’admission externe. L’admissibilité repose toujours sur 5 épreuves, mais l’épreuve optionnelle du 5ème jour disparaît et est remplacée par une épreuve de Finances Publiques. La Culture Générale prend une coloration de Science Politique et Administrative, pour prendre le nom d’épreuve de Questions contemporaines. Dans toutes les épreuves, les problématiques sont plus larges pour ouvrir le champ de réflexion des candidats et interdire les récitations de cours (sauf peut-être en Fi-Pu). Le cadre européen est davantage présent qu’auparavant. En Droit, en Eco et en Fi-Pu, un dossier documentaire est désormais proposé aux étudiants.

Épreuves écrites du Concours ENA

  • Droit public (4 heures, coefficient 4) : composition de droit public. Un court dossier (maximum 10 pages) est mis à la disposition des candidats.
  • Économie (4 heures, coefficient 4) : composition d’économie. Un court dossier (maximum 10 pages) est mis à la disposition des candidats.
  • QC (4 heures, coefficient 4) : composition sur une question contemporaine d’ordre général portant sur le rôle des pouvoirs publics et leurs rapports à la société.
  • QS (4 heures, coefficient 4) : rédaction d’une note d’analyse et de propositions en questions sociales à partir d’un dossier (25 pages maximum)
  • Fi-Pu (3 heures, coefficient 3) : rédaction, en finances publiques, de réponses synthétiques sur des questions courtes pouvant être accompagnées de textes, graphiques ou tableaux statistiques à expliquer et commenter.

Épreuves orales du Concours ENA externe 2018

  • QE (une heure de préparation, 10 min d’exposé, 20 min de questions / réponses, coefficient 3) : épreuve orale portant sur les questions relatives à l’Union européenne. Pendant l’heure de préparation, les candidats ont accès aux traités régissant l’UE et aux grands arrêts de la jurisprudence européenne.
  • QI (10 min de préparation, 10 min d’exposé, 20 min de questions / réponses, coefficient 3) : épreuve orale portant sur les questions internationales.
  • Grand’O (45 minutes dont 10 min d’exposé liminaire, coefficient 6) : une épreuve d’entretien permettant d’apprécier la personnalité, les motivations et le parcours des candidats.
  • ECI (coefficient 3) : épreuve collective d’interaction permettant d’apprécier, dans l’exercice des différents rôles, les aptitudes comportementales et relationnelles des candidats. Le candidat est placé successivement dans 3 situations : “proposant” (proposer un point de vue), “répondant” (engager une discussion et débattre avec l’exposant) et “observateur” (analyser les échanges). Après avoir tenu le rôle d’observateur, le candidat est interrogé durant cinq minutes par le jury. Cette épreuve est largement inspirée du “Triptyque” de l’ancien Concours HEC CAD.
  • Anglais (15 min de préparation, 30 min de passage) : lecture d’un extrait et commentaire d’un texte de 600 mots environ suivis d’une conversation avec le jury. A noter que l’anglais vient remplacer la LV2 en 2018 pour la première fois.

Infos pratiques

  • Lieux des oraux : 2 rue de l’Observatoire, Paris 6

Site officiel du Concours ENA

Formation IPESUP

La prép’ENA d’IPESUP existe depuis 2001 et fournit, depuis plusieurs années, 35 à 40 % des admis au Concours externe (2014, 2015, 2016). En 2017, le cru IPESUP est encore meilleur puisque 45 % des admis à l’ENA auront suivi une préparation à IPESUP.

En 2018 et sous l’impulsion du nouveau Président du Groupe IPESUP, Monsieur Bertrand Léonard, l’IPESUP procède à une réforme de sa prép’ENA pour mieux encore s’adapter aux évolutions du concours, aux besoin des candidats et à la nécessité d’une préparation encore plus adaptée.

6 principes-clés guident cette réforme ambitieuse au service de nos étudiants :

  • 2/3 d’énarques, 1/3 d’académiques
  • proposer encore plus de galops en les répartissant mieux
  • maintenir de vrais cours pour tous avec un double axe directeur : consolider et compléter
  • proposer un parrain énarque à chaque élève
  • inscrire la prep’ENA dans la révolution digitale
  • un nouveau rythme : nouveau module de préparation initiale dès janvier, prép’ENA dès mai

En plus des 80 heures de cours dont 20h de méthodologie, il sera possible d’effectuer jusqu’à 35 galops blancs (7 par matière), avec correction et rendu des copies en moins de 7 jours.

Un premier module avec 15 devoirs, de janvier à avril, est proposé avec correction et fiche individuelle de correction détaillée, et accès à une plateforme numérique dédiée (cours, vidéos, corrigés…)

Pour notre prépa d’été (module 2), deux formules coexistent toujours : préparation complète ou galops & corrigés seuls.

La préparation aux oraux de l’ENA (module 3) est offerte à nos admissibles, ainsi qu’une préparation aux autres grands oraux (Banque de France, INET, EHESP) pour ceux qui en feront la demande.

Détail de la formation : la nouvelle Prep’Ena d’IPESUP