La nouvelle donne des IEP

► L’avènement d’un nouveau modèle d’école

L’IEP de Paris a procédé, il y a quelques années, à une réforme radicale de sa scolarité, sans doute la plus importante de son histoire, qui a positionné résolument Sciences Po comme un institut moderne, où une solide culture générale est alliée à une réelle professionnalisation du cursus et à une intégration internationale marquée. Cette réforme a été reprise et appliquée par les IEP de Province. A l’issue de cette mutation les huit Instituts d’Etudes Politiques des régions se situent à la fois comme des systèmes universitaires d’excellence et, dans leurs domaines, l’équivalent des grandes écoles d’ingénieurs et des grandes écoles de commerce.

Ces huit IEP de province (Aix, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse) recrutent chacun entre 150 et 200 étudiants en première année et certains proposent également des places en deuxième année. Un neuvième établissement, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, a ouvert ses portes en septembre 2014. Il offre environ 80 places pour accéder en première année.

Les cursus sont passés à 5 ans avec un premier cycle de 3 ans incluant une année à l’étranger et un Master en deux ans. Le diplôme de chaque IEP est donc délivré à Bac+5 conférant à leur titulaire le grade de Master. Le positionnement des Instituts d’études politiques s’en trouve ainsi clarifié tant sur la scène internationale que sur le marché du travail hexagonal et s’intègre bien au système européen L-M-D.

L’accent mis sur les langues et, de manière plus globale, sur l’intégration internationale va évidemment dans le sens de l’évolution de toutes les formations supérieures en Europe. Les IEP régionaux ont par ailleurs mutualisé leurs cursus et offrent de nombreuses passerelles d’un établissement à l’autre dans le cadre de la cinquième année d’études. L’étudiant qui rentre dans l’un des IEP dispose ainsi de la possibilité de choisir entre une centaine de masters. Certains IEP régionaux (Lille, Bordeaux, Aix, …) proposent des filières franco-étrangères en partenariat avec des universités étrangères (anglaises, allemandes, espagnoles, …). La souplesse introduite dans le 2e cycle, ainsi que la possibilité d’acquérir une spécialisation professionnalisante, ne peuvent que renforcer l’attrait que les Instituts d’Etudes Politiques exercent depuis de nombreuses années, tant auprès des étudiants que des employeurs.

Cette évolution des Instituts est évidemment bienvenue. Les différents classements publiés récemment dans les revues spécialisées situent les IEP des régions au niveau des bonnes écoles de commerce et des bonnes écoles d’ingénieurs quant aux salaires d’embauche et aux perspectives de carrière dans le secteur privé. Les IEP constituent par ailleurs plus que jamais la voie d’accès privilégiée aux postes de responsabilité de la fonction publique française et des organismes publics européens et internationaux. Les IEP régionaux offrent conjointement la possibilité de concilier la qualité intellectuelle de leurs études supérieures, le prestige d’un diplôme reconnu et la perspective d’une insertion rapide et réussie sur le marché du travail.

Les Institut d’Études Politiques, perçus naguère comme des formations généralistes peu opérationnelles, ont ainsi adopté un nouveau modèle à part entière résolument tourné vers l’avenir.

Sept IEP régionaux se sont regroupés pour proposer près de 1100 places en un concours commun d’admission en première année : Aix – Lille – Lyon – Rennes – Saint-Germain-en-Laye – Strasbourg et Toulouse. Bordeaux et Grenoble continuent à recruter leurs étudiants de façon indépendante.

Par ailleurs, contrairement à Sciences Po Paris, l’ensemble des IEP des régions (à l’exception de l’IEP de Bordeaux) continue à recruter au niveau Bac + 1. C’est dire que les IEP de Province constituent pour beaucoup de candidats une alternative très sérieuse à l’IEP de Paris

Présentation schématique des IEP de Province
Télécharger le calendrier complet 2017 des différents concours d’admission dans les IEP Régions, vérifier et rechercher les précisions sur leurs sites :

Les réunions d’information 2016-2017

Réunions d'information

La Direction de l’IPESUP propose, à un certain nombre de reprises dans l’année de septembre à juin, des réunions d’information publiques libres sur Sciences Po.

Ces séances sont en particulier consacrées à la présentation des procédures d’admission (modalités, nature et programme des épreuves) tant pour l’IEP de Paris (bac+0) que pour les IEP de Province (bac+0, bac+1), à notre procédure de sélection, à la scolarité dans nos établissements, à nos résultats…

Sauf séances spécifiques consacrées uniquement aux IEP de Province, les réunions commencent par l’IEP de Paris (de 18h30 à 20h30 environ) et ensuite ce sont les IEP de Province qui sont évoqués (de 20h30 à 21h, 21h15 environ).

Nous nous tiendrons également à la disposition des familles pour décrire les différentes filières des IEP, tant pour ce qui concerne les études en elles-mêmes que pour les débouchés.

Réunions à 18h30 (précises)

Dates prévues pour 2016-2017,

très majoritairement le mercredi : 

18 janvier 2017, jeudi 19 janvier (réunion spéciale IEP de Province dès 18h30),  

1er et 15 février,

1er, 15 et 29 mars,

jeudi 30 mars (réunion spéciale IEP de Province dès 18h30),

12 et 26 avril, 10 et 17 mai,

jeudi 18 mai (réunion spéciale IEP de Province dès 18h30),

7 juin, 14 (séance supplémentaire), vendredi 16 (séance supplémentaire),

mercredi 21 (COMPLET), jeudi 22 (COMPLET),

mercredi 28 (COMPLET) et jeudi 29 (séance supplémentaire) juin

(Durée environ 2h)

(ATTENTION : le nombre de places par séance étant limité, nous vous remercions de réserver par téléphone (01 44 32 12 00) en précisant la date choisie et le nombre de personnes attendues)

Les concours d’admission en première année

► LE CONCOURS COMMUN 2018 DES SEPT IEP (Aix – Lille – Lyon – Rennes – Saint-Germain-en-Laye – Strasbourg – Toulouse)

Le concours d’entrée est organisé sur une journée le samedi 26 mai 2018 et est ouvert aux bacheliers 2017 et 2018. Il comporte trois épreuves :

  1. Une épreuve écrite de questions contemporaines sous la forme d’une dissertation avec choix d’un sujet parmi deux (durée 3h, coefficient 3). Les thèmes retenus pour le concours de 2018 sont «Radicalités» et «La ville». Deux sujets distincts liés aux thèmes sont proposés aux candidats. Il n’est pas donné d’indication préalable de lecture.
  2. Une épreuve écrite de langue vivante parmi les suivantes : anglais, allemand, espagnol ou italien (durée 1h30, coefficient 2). L’épreuve est constituée de trois exercices : compréhension écrite, synonymes et essai. Il n’y a pas de QCM.
  3. Une épreuve écrite d’histoire sous la forme d’une dissertation à partir d’un sujet unique (durée 3h, coefficient 3). Le programme est : “Le Monde, l’Europe et la France de 1945 à nos jours”.  Une bibliographie indicative est consultable sur le site du concours commun.

 

L’admission est prononcée sur la base de ces trois notes en tenant compte de leur coefficient.

Bibliographie
“A quoi bon ces livres innombrables, ces bibliothèques, dont le propriétaire dans sa vie entière a à peine lu les titres ? Cette foule de livres alourdit et n’instruit pas ; il vaut mieux te confier à un petit nombre d’auteurs, que d’aller ça et là à travers leur multitude.” Sénèque. De la tranquillité de l’âme.

Pour ceux qui veulent s’avancer un peu sur les thèmes de “questions contemporaines” pour le concours commun d’admission en première année, nous proposons ci-dessous une bibliographie, accessible sans difficulté que l’on pourra commencer à lire dès l’été (lectures au demeurant fort utiles également pour l’épreuve de philosophie au baccalauréat).

 

>>> Sur le thème des Radicalités

  • Gilles Kepel avec Antoine Jardin, Terreur dans l’Hexagone (Genèse du djihad français), Folio Actuel, 2015.
  • Gilles Kepel, FractureGallimard. France Culture, 2016.
  • Jean-Yves Camus, Romain Ducoulombier, Nicolas Lebouro, Isabelle Sommier, David Doucet, Ultras, Extrêmes : les Radicalités de Gauche à Droite, Fondation Jean Jaurès, 2016.
  • Olivier Roy, Le Djihad et la Mort, Seuil, 2016.

 

>>> Sur le thème de la ville

  • Thierry Paquot, Désastres urbains, les villes meurent aussiEditions La Découverte, février 2015.
  • Christophe Guilluy, La France périphérique. Comment on a sacrifié les classes populaires, Flammarion, 2014.
  • Saskia Sassen, La Ville globale : New York – Londres – Tokyo, Descartes et Cie, 1998.
  • Pierre Veltz, Mondialisation, villes et territoires, PUF, 2005.


► LE CONCOURS D’ENTREE 2017 A L’IEP DE BORDEAUX

L’IEP de Bordeaux a réformé ses modalités d’admission en première année à compter du concours 2015. L’accès à Bac + 1 n’est désormais plus possible. Seuls les bacheliers de l’année peuvent prétendre à l’intégration en première année. Pour ces élèves, il y a un quasi-doublement des places offertes au concours, soit environ 200 places à pourvoir.

L’examen est organisé le 1er avril 2017 et comporte trois épreuves :

  1. Une composition sur un thème d’actualité, à partir d’un court dossier de documents, permettant de déceler les qualités de compréhension, de réflexion et de rédaction argumentée du candidat. [Durée : 3h – coefficient : 2]
  2. Une épreuve d’histoire portant sur le programme de la classe de Première S, un seul sujet proposé. [Durée : 2h – coefficient : 2].
  3. Une épreuve de langue vivante – compréhension, traduction, expression – portant, au choix du candidat, sur une des langues suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, russe. [Durée : 1h30 – coefficient : 1]

► LE CONCOURS D’ENTREE 2017 A L’IEP DE GRENOBLE

Sur la base des mêmes épreuves, 50 % des places offertes au concours sont réservées aux bacheliers 2017 et l’autre moitié est réservée aux bacheliers d’années antérieures. Le concours se déroule le 6 mai 2017 et comporte deux épreuves :

  1. Une épreuve de langue vivante portant, au choix du candidat, sur une des langues suivantes : anglais, allemand, espagnol ou italien. [Durée : 1h – coefficient : 1]
  2. Une épreuve sur un ouvrage d’histoire contemporaine avec deux questions sur l’ouvrage (chacune notée sur 3 points) et une dissertation d’ouverture (notée sur 14 points), à partir des thèmes de l’ouvrage, sur l’histoire et l’actualité [Durée : 4h – Coefficient : 3]. L’ouvrage qui servira de base à cette épreuve est le suivant : Nicolas Werth, La route de la Kolyma , Belin.

 

IEP de province : Le cycle continu et les stages intensifs 2018

Fort de son expérience de classes annuelles préparant depuis des années les élèves à ce type de concours avec des résultats remarquables, l’Ipesup propose un cycle continu et des stages intensifs pour ces différents concours. Ces formations sont conduites dans le même esprit de qualité et le même souci d’efficacité que toutes nos autres préparations. Il s’agit d’un enseignement structuré, pour lequel nos enseignants ont fait pour vous une grande partie du travail afin de minimiser le temps de recherche et de synthèse : recensement des faits d’actualité liés aux thèmes de questions contemporaines, recueils de textes de Culture Générale et recensement des grandes questions possibles, nombreux polycopiés en histoire, conseils méthodologiques pour chacune des épreuves. L’inscription au cycle continu ou aux stages “IEP de Province” est libre, sans test d’admission. Attention toutefois, le nombre de places est limité et, dans ces conditions, ces formations sont chaque année assez rapidement au complet.

► Préparation au concours commun d’admission en première année + modules optionnels épreuves IEP Bordeaux et épreuve sur ouvrage IEP Grenoble

Les épreuves d’admission en première année des IEP de Province se déroulent entre début avril et fin mai. Les programmes sont souvent assez éloignés des révisions que les élèves font pour l’écrit du baccalauréat. Certaines matières sont même totalement nouvelles, soit par leur contenu, soit par la forme de l’épreuve : questions contemporaines, ouvrages spécifiques à lire, … Toutes ces particularités font que les candidats n’ont ni le temps ni les moyens de se préparer efficacement seuls.

  • Matières Concours commun : Questions contemporaines, Histoire et Anglais (seule langue préparée) + concours blanc.
  • Module optionnel IEP Bordeaux : Histoire (programme différent de celui du concours commun), plans détaillés sur des thèmes du programme, certains traités en cours, d’autres distribués sous forme de polycopiés + conseils méthodologiques à propos de l’épreuve de composition sur un thème d’actualité à partir d’un dossier.
  • Module optionnel IEP Grenoble : Préparation à l’épreuve sur ouvrage (titre de l’ouvrage encore inconnu pour le concours 2018, officialisation probablement début décembre 2017). Il est impératif que les élèves aient lu l’ouvrage en amont pour tirer profit de ces séances de synthèse et de conseils méthodologiques.
  • Enseignants : il s’agit des mêmes que ceux qui assurent les préparations à l’IEP de Paris et/ou aux classes annuelles préparant aux IEP de Province.

 


► Le cycle continu

Pour le concours commun d’admission en première année des 7 IEP de Province, nous proposons un cycle continu dont les cours sont dispensés le samedi (matin et après-midi), à un rythme d’environ une fois tous les quinze jours hors vacances scolaires. Les cours démarrent mi-octobre pour s’étendre jusqu’au mois de mai. Deux concours blancs, type concours commun première année, sont organisés et programmés le dimanche.

Huit heures de cours optionnels sont proposés dans la perspective du concours d’admission en première année de l’IEP de Bordeaux (bacheliers de l’année). Des heures sont consacrées à l’histoire (programme différent de celui du concours commun) et des conseils méthodologiques sont prodigués pour l’épreuve de composition sur un thème d’actualité à partir d’un dossier.

Huit heures de cours sont également proposées pour préparer l’épreuve sur ouvrage du concours de l’IEP de Grenoble.

Ce cycle continu est ouvert aux bacheliers 2017 et aux futurs bacheliers 2018.

► Organisation pratique – “Cycle continu concours d’admission en première année” 2017/2018 :

  • Dates :
    • Cours le samedi (6 à 8h de cours) de 8h30 à 12h45, puis de 14h à 16h ou 18h15; rythme d’environ 1 fois tous les 15 jours à compter du samedi 14 octobre 2017 jusqu’à mai 2018  
  • Matières cycle continu “concours commun” : Questions contemporaines (32h de cours),  Histoire (32h de cours), Anglais (seule langue proposée, 24h de cours) + 2 concours blancs type “concours commun” (2 fois 7,5h d’épreuves).
  • Option IEP Bordeaux : Histoire (4h de cours) et conseils méthodologiques épreuve de culture générale à partir d’un dossier (4h de cours).
  • Option IEP Grenoble : Épreuve sur ouvrage (8h de cours)
  • Tarifs:
    • Cycle continu “concours commun” : 1.970 € (103h de cours et examen)
    • Option IEP Bordeaux : 170 € (8h de cours).
    • Option IEP Grenoble : 170€ (8h de cours).

>>> Télécharger LA FICHE D’INSCRIPTION 2017/2018

Rappel : les candidats doivent s’inscrire par eux-mêmes aux concours des IEP. ATTENTION aux dates limites d’inscription !


► Les stages intensifs de préparation au concours commun d’admission en première année

Pour le concours commun d’admission en première année des 7 IEP de Province, nous proposons deux stages d’une semaine (7 jours de cours), un lors des vacances d’hiver, l’autre lors des congés de printemps. Ces stages sont autonomes mais cumulables. Ceux qui le souhaitent peuvent suivre l’un ou l’autre de ces stages. D’autres préfèreront cumuler deux stages d’une semaine afin de mieux consolider leurs connaissances et passer deux concours blancs pour évaluer leurs progrès. Les thèmes dans toutes les matières sont différents et complémentaires sur les deux périodes de vacances. Le stage des vacances d’hiver se déroule au choix soit du dimanche 18 au samedi 24 février 2018 inclus (zones A et C), soit du dimanche 25 février au samedi 3 mars 2018 inclus (zones B et C). Le stage des vacances de printemps est proposé au choix soit du samedi 14 ou du dimanche 15 au vendredi 20 ou au samedi 21 avril (zones A et C), soit du samedi 21 ou du dimanche 22 au vendredi 27 ou au samedi 28 avril (zones B et C). Pour le stage de printemps, le démarrage le samedi ou le dimanche dépend de la fixation des dates de concours des IEP.

Un module optionnel dans la perspective du concours d’admission en première année de l’IEP de Bordeaux (bacheliers de l’année) est proposé lors des congés d’hiver. Des heures sont consacrées à l’histoire (programme différent de celui du concours commun) et des conseils méthodologiques sont prodigués pour l’épreuve de composition sur un thème d’actualité à partir d’un dossier. Un module optionnel qui prépare à l’épreuve sur ouvrage du concours de l’IEP de Grenoble est proposé lors des vacances de printemps.

► Organisation pratique – “Stage(s) concours d’admission en première année” 2018 :

  • Dates au choix :
    • Vacances d’hiver : du dimanche 18 au samedi 24 février 2018 inclus (zones A et C) OU du dimanche 25 février au samedi 3 mars 2018 inclus (zones B et C) (cumulable avec un stage de printemps)
    • Vacances de printemps : du samedi 14 ou du dimanche 15 au vendredi 20 ou au samedi 21 avril inclus (zones A et C) OU du samedi 21 ou du dimanche 22 au vendredi 27 ou au samedi 28 avril 2018 inclus (zones B et C) (cumulable avec le stage d’hiver) 
  • Matières stage “concours commun” : Questions contemporaines (16h de cours),  Histoire (14h de cours), Anglais (seule langue proposée, 10h de cours) + un examen blanc type “concours commun” (7,5h d’épreuves).
  • Module optionnel IEP Bordeaux (seulement proposé aux vacances d’hiver) : Histoire (4h de cours) et conseils méthodologiques épreuve de culture générale à partir d’un dossier (4h de cours).
  • Module optionnel IEP Grenoble (seulement proposé aux vacances de printemps) : Epreuve sur ouvrage (4h de cours)
  • Tarifs:
    • Stage “concours commun” (vacances d’hiver ou de printemps) : 950 € (47,5h de cours et examen)
    • Tarif “spécial” cumul stage hiver + 1 des 2 semaines du stage printemps, (2nd stage – 10 %) (95h de cours et examens) : 1.805 €
    • Module IEP Bordeaux (vacances d’hiver) : 170 € (8h de cours).
    • Module IEP Grenoble (vacances de printemps) : 85 € (4h de cours).

 

>>> Télécharger LA FICHE D’INSCRIPTION 2018

Rappel : les candidats doivent s’inscrire par eux-mêmes aux concours des IEP. ATTENTION aux dates limites d’inscription !

La classe préparatoire annuelle 2017/2018

► Présentation générale

La valorisation des études en sciences politiques dans les IEP de province nous a amené à ajouter à nos classes de prépa HEC, une classe préparatoire IEP région. Il s’agit d’une année préparatoire approfondie, s’adressant à des étudiants conscients des enjeux des examens et soucieux de mettre un maximum de chances de leur côté.

Les IEP de province proposent presque tous des modalités d’admission en première année pour les bacheliers de l’année précédente. Il est possible que le concours commun d’admission en première année soit également ouvert à des bacheliers d’années antérieures mais cela reste à confirmer. Le concours commun d’admission en deuxième année est abandonné à compter de 2018 mais il est probable que certains IEP proposent de façon indépendante des places en deuxième année. Dans ce cas de figure, nous ferons en sorte de préparer nos élèves aux épreuves dès que les modalités seront connues.  Les élèves de la préparation annuelle IEP région peuvent ainsi multiplier leurs chances d’admission (voir le calendrier des concours de 2017).

Les épreuves sont pour certaines spécifiques (ouvrages, thèmes pour les épreuves de questions contemporaines, programmes très précis en histoire, …) et nécessitent une préparation adéquate. Le programme annuel est caractérisé par un travail axé sur 4 matières principales : Culture Générale, dans l’optique des épreuves des concours, Histoire (avec la couverture systématique du programme des IEP), Connaissance de l’actualité pour mieux faire face aux sujets de réflexion de questions contemporaines, Anglais en LV1 (pour les autres langues, voir l’encadré dans le chapitre “Organisation pratique”).

Ces classes mettent l’accent à la fois sur la culture et la méthode, sur les connaissances et la réflexion. Une équipe de professeurs expérimentés et reconnus assure cet enseignement et s’attache au succès des élèves.

Des résultats remarquables confirmés
Créée en 2008, cette classe préparatoire obtient chaque année des taux de succès d’environ 80% ; ainsi, aux concours 2014, 2015 et 2016 :

 

2016 : 78,4% d’admis dans l’un des IEP de Province

RAPPEL : 2015  : 80% d’admis  – 2014 : 78.8% d’admis

 

Ainsi conçue, cette préparation doit être considérée comme une classe préparatoire aussi proche que possible de la formation idéale : une véritable Hypokhâgne Sciences Po. Elle allie une préparation efficace des examens d’entrée aux IEP à un enrichissement culturel élargi et institue des méthodes de travail performantes, gages, au delà de l’objectif à court terme, d’une scolarité sans faille dans les IEP.

► IPESUP – PREPASUP : la convivialité

Le Directeur du Département Sciences Po : Michel ANQUETIL mais aussi la Direction Générale : Gérard LARGUIER et Patrick NOEL à l’IPESUP, Eric DUQUESNOY à PREPASUP, sont à la disposition des étudiants et de leurs parents pour les rencontrer à tout moment, souvent même sans rendez-vous, si leur emploi du temps le permet. Mesdames Djamila BERGAMASCHI à l’IPESUP et Joelle de LISLEFERME à PREPASUP, sont les assistantes de Direction, plus particulièrement chargées des problèmes de pédagogie et d’organisation. Elles sont par définition plus proches des élèves et chacun peut – et même doit – s’ouvrir à elles en priorité si un problème d’une quelconque nature venait à se poser au cours de l’année. Enfin les professeurs, dans chaque centre et chaque discipline, sont à la disposition des élèves bien au-delà de l’enseignement traditionnel. A IPESUP-PREPASUP, pas d’anonymat : chacun est pris en compte avec sa personnalité, et tout est mis en oeuvre pour aider l’étudiant à s’adapter à ce contexte, nouveau pour lui, de préparation d’un concours très sélectif.

Une pédagogie active, une ambiance chaleureuse, pour des résultats incomparables.

► Conditions d’admission en classe préparatoire annuelle

La procédure d’admission en Classe Préparatoire IEP est voisine de la procédure classique pour les classes préparatoires publiques et consiste essentiellement en l’examen du dossier scolaire. Il est vivement recommandé de s’inscrire dès fin avril-début mai, mais la procédure peut ne se dérouler qu’après le bac et reste ouverte en juillet et août, voire jusqu’à début septembre :

  • Dossier de candidature : disponible au secrétariat dès février 2017.
  • Admission : Dossier scolaire (voir le dossier d’inscription) + éventuellement entretien.

 

Les décisions d’admission peuvent être prises dès lors que les deux premiers bulletins trimestriels de Terminale sont disponibles. La procédure est la suivante :

  • Adresser le dossier de candidature complet (photos, chèque d’acompte…), accompagné des photocopies des trois bulletins de Première, des résultats des épreuves anticipées de fin de Première et des deux (ou trois) premiers bulletins trimestriels de Terminale (+ les résultats du bac si le dossier est déposé de juillet à septembre).
  • Joindre également deux copies (des originaux qui seront restitués et non des photocopies) d’Histoire (dissertation et non analyse de documents) et de Philosophie (dissertation et non commentaire) effectuées en temps limité. L’examen de ces copies nous permet bien entendu de vérifier les qualités d’expression écrite des candidats, mais aussi de réévaluer les notations (à la hausse ou à la baisse !) ; nous sommes en effet parfaitement conscients des disparités de notation pouvant exister d’un établissement à l’autre et même d’un enseignant à l’autre au sein d’un même établissement.

 

Les étudiants ayant effectué les stages de préparation Sciences Po Paris ou Province à l’IPESUP ou à PREPASUP joindront uniquement les copies du dernier examen blanc effectué en stage.

  • Si le dossier reçoit un “avis très favorable” de notre commission d’admission, l’étudiant est immédiatement admis. L’admission est dans ce cas définitive, suspendue uniquement à l’obtention du baccalauréat.
  • Si le dossier reçoit un “avis de proposition d’entretien” l’étudiant prendra rendez vous pour un entretien avec une commission constituée par un directeur de l’IPESUP et un enseignant de la classe prépa annuelle qui se prononceront sur l’admission du candidat.
  • Si le dossier présenté reçoit un “avis incertain”, l’étudiant peut alors représenter son dossier avec de nouveaux éléments : résultats du 3e trimestre, résultats du bac ou éventuellement les résultats obtenus aux concours des IEP. Il reçoit alors un second avis et sera éventuellement convoqué pour un entretien d’admission.
  • La mention “avis défavorable” signifie que l’étudiant ne peut être admis.
  • Dans certains cas, l’étudiant peut être placé sur liste d’attente. Nous lui indiquons alors à quel moment il disposera d’une réponse définitive.

 

L’obtention d’une moyenne égale ou supérieure à 10/20 à l’IEP de Paris ou à un IEP régional amène automatiquement un avis très favorable ou un avis de proposition d’entretien.

►Débouchés, équivalences

La préparation annuelle permet de maximiser ses chances de succès aux IEP de Province puisque, au vu des résultats, nos étudiants obtiennent environ 8 chances sur 10 d’intégrer l’une de ces formations réputées. Nous sommes cependant conscients de l’investissement que demande inévitablement une classe préparatoire privée, en quantité de travail comme sur le plan financier. Cet investissement est-il “perdu” en cas d’échec ? En réalité, on ne peut pas véritablement considérer qu’une année de travail intensif, qui a enrichi les aptitudes personnelles, tant sur le plan des connaissances, que sur celui de la qualité de la réflexion, puisse être “perdue”… Les méthodes instituées sont utiles pour entrer dans un IEP, mais le sont tout autant pour n’importe quel cursus universitaire.

Nous disposons par ailleurs d’un accord avec l’université Paris IV (Sorbonne), qui assure une double inscription aux élèves à IPESUP et à Paris IV (L1, mention Histoire) et leur permet, sous réserve d’avoir effectué un travail sérieux et obtenu des résultats suffisants, la validation de 60 crédits ECTS pour leur année de classe préparatoire, condition d’admission en deuxième année en cas de succès au concours. En cas d’échec, ce système leur ouvre des possibilités élargies de poursuite d’études supérieures (notamment la possibilité d’être admis directement en deuxième année d’université, L2 mention Histoire, et donc, sans perdre de temps, de pouvoir représenter les concours d’admission parallèle dans les IEP –y compris celui de Paris- proposés aux étudiants niveau Bac+3). Les inscriptions seront effectuées directement par l’intermédiaire d’IPESUP, en septembre, octobre.

Pour les étudiants désirant se reconvertir vers le Droit, il n’existe aucune équivalence possible, quel que soit le niveau de l’élève, puisque le Droit n’est pas enseigné dans nos classes ; il est donc obligatoire de s’inscrire en 1ère année.

Organisation pratique 2017-2018

Remarque importante
Notre statut nous permet une très grande souplesse et une grande réactivité aux changements. Si des modifications par rapport aux éléments connus aujourd’hui devaient intervenir, nous nous engageons à ce que notre préparation soit immédiatement adaptée en conséquence.
  • Dates des cours : du lundi 11 septembre 2017 à fin mai 2018 (vacances scolaires respectées, mais pouvant être décalées en février et à Pâques).
  • Admission : Dossier et éventuellement entretien.
  • Horaires : 31 heures par semaine : Culture Générale : 8h ; Histoire : 10h ; connaissance de l’actualité 2h ; LV1 Anglais : 8h (pour les autres langues, voir l’encadré ci-dessous ) ; DST : 3h. Emploi du temps remis au début des cours. Cet horaire hebdomadaire de base sera complété autant que de besoin de façon ponctuelle pour traiter les épreuves spécifiques du type épreuves sur dossier ou épreuves sur ouvrage.
  • Au total : environ 30 semaines de cours et devoirs, de septembre à mai.
  • Lieu : Centre IPESUP Notre-Dame ou Annexe Beaubourg (11, rue Geoffroy l’Angevin, 75004 Paris). Les deux centres étant situés à quelques centaines de mètres l’un de l’autre, les affectations sont effectuées par nos soins quelques jours avant la rentrée, en fonction des effectifs. Le centre n’est donc pas au choix.
  • Tarif : 9.650 € (assurance annulation incluse), payables 150 € par chèque de frais d’étude de dossier – ce chèque reste acquis que le dossier soit accepté ou non -, puis 2.500 € par chèque à la confirmation d’inscription + 7 prélèvements automatiques mensuels de 1.000 € aux 5 octobre 2017, 5 novembre, 5 décembre, 5 janvier, … jusqu’au 5 avril 2018. Autorisation de prélèvements, adressée par nos soins avec la notification de décision d’admission, à retourner au secrétariat accompagnée d’un RIB (Relevé d’Identité Bancaire) lors de la confirmation de l’inscription définitive.

 

Autres langues que l'Anglais

Nous assurons également, à condition qu’il y ait au moins deux élèves inscrits, des cours d’Allemand, Espagnol ou Italien. Le nombre d’heures de cours assurés, à la limite du cours particulier, varie en fonction de l’effectif concerné et entraîne un surcoût :

  • Pour 4, 5 ou 6 élèves : 4 heures de cours par semaine et un surcoût de 800 €
  • Pour 2 ou 3 élèves : 2 heures de cours par semaine et un surcoût de 800 €

 

Dès les effectifs de ces groupes connus, nous adressons une demande de complément de règlement aux familles dans la quinzaine suivant la rentrée. Ce surcoût doit alors être réglé en totalité, par chèque, sous huitaine, avant que les cours ne se mettent en place.

Lorsqu’un seul élève souhaite suivre une autre langue que l’Anglais, nous l’acceptons mais sans pouvoir organiser ces cours. Nous remboursons alors une somme de 2.000 € en compensation des cours de langue non assurés.

 

L’inscription n’est considérée comme confirmée qu’une fois l’avis de prélèvement retourné, dûment rempli et signé. Par ailleurs, l’inscription à la sécurité sociale étudiante étant OBLIGATOIRE, l’inscription n’est définitivement acquise que lorsque tous les éléments nécessaires à cette inscription ont été retournés à notre secrétariat. Le dossier de candidature ne peut pas être téléchargé, il faut en faire la demande auprès du secrétariat d’Ipesup. ► Et pour anticiper une éventuelle faiblesse en Anglais, notre “English Summer Session” : deux semaines intensives, du 3 au 13 juillet ou du 17 au 27 juillet 2017.