Cette question nous est souvent posée. Voici quelques éléments de réponse…

D’abord, il faut peut-être rappeler les matières et les coefficients (ici, les coefficients d’HEC) pour les deux voies principales, la voie scientifique (voie S) et la voie économique (voie E) :

Voie S Voie E
Mathématiques 11 Mathématiques 8
Culture Générale 7 Culture Générale 9
Histoire, Géographie et Géopolitique 6 Economie, sociologie et histoire 7
LV1 4 LV1 4
LV2 2 LV2 2
Total 30 Total 30

On le voit clairement, le “profil HEC” suppose déjà un très bon niveau de mathématiques: aussi bien en voie S qu’en voie E, le coefficient est trop élevé pour que les mathématiques puissent être un point de faiblesse, mais le “bloc littéraire” (ou  “culturel”, si on préfère) pèse dans les deux cas encore plus que les mathématiques: 13 contre 11 en voie S, 16 contre 8 en voie E (en laissant les langues à part).

Le “bon candidat” possède donc un profil assez complet: à la fois une réelle aisance en mathématiques et une culture, une capacité d’expression écrite sensiblement supérieures à la moyenne ; par ailleurs les langues bien que présentant un coefficient un peu moindre à l’écrit (du moins à HEC et à l’ESSEC – elles ont un poids plus important dans les autres écoles) étant présentes à l’écrit et à l’oral dans tous les concours, elles ont en réalité un poids supérieur à ce qui semble ressortir de cette courte analyse des coefficients d’écrit et ne doivent, elles non plus, pas constituer une faiblesse.

En résumé, le meilleur candidat, tant en voie S qu’en voie E, est celui qui possède un profil équilibré, sans faiblesse marquée, et, si possible, présentant au moins un point réellement fort (la situation la plus favorable étant que ce point fort soit les mathématiques !).

Quelles conséquences tirer de ces remarques pour les élèves de terminale ?

Ce ne sont pas les mêmes pour les élèves de TS ou de TES.

  • Pour les élèves de TS, le profil “naturel” est d’avoir un bon niveau dans les matières scientifiques: mathématiques, bien sûr, mais aussi physique-chimie et SVT. Ce sont les matières qui présentent les plus forts coefficients au bac et donc bien souvent les efforts sur les matières “littéraires” : histoire géographie et philosophie sont un peu négligés… Tout élève qui est certain de son orientation vers les écoles de gestion et qui n’hésite pas avec une école d’ingénieurs ou médecine, donc qui écarte toute orientation purement scientifique, doit absolument “tordre” la logique de la TS et s’efforcer d’avoir les meilleurs notes possibles en mathématiques (on y revient toujours), mais aussi en histoire, en philosophie et en langues, qui sont les matières qui constituent la base culturelle essentielle pour réussir en classe préparatoire économique et commerciale.

Au-delà du niveau de mathématiques, cet accent, quelque peu paradoxal en TS, mis sur les  matières littéraires est la condition sine qua non pour être admis dans une bonne classe ; physique et SVT ne doivent évidemment pas être négligés pour le bac, mais elles ne sont pas prises en compte pour l’analyse des dossiers de prépa ECS !

  • Pour les élèves de TES, la situation est assez différente, dans la mesure où le profil “naturel” de la TES (c’est àdire le jeu des coefficients des matières au bac) est finalement assez voisin du poids des matières en classe préparatoire voie économique : l’accent mis sur l’économie, la philosophie ou les langues est parfaitement adapté. En revanche, l’élévation relative du niveau d’exigence, au niveau de la rigueur de raisonnement, des qualités de rédaction et surtout de la capacité à faire face à une situation nouvelle, est sensiblement plus importante pour le passage de TES à prépa ECE qu’elle ne l’est lors du passage de TS à prépa ECS.

Il faut donc évidemment avoir d’excellente notes de mathématiques en TES, mais il faut aussi posséder une marge de progression importante. Nous ne saurions trop recommander, afin de tester ce potentiel de progression, de ne pas hésiter (en se faisant si nécessaire aider par un professeur) à s’entrainer régulièrement sur des exercices de TS, sur les parties de programme commune bien entendu…