ATTENTION

Le centre Prépasup, installé aujourd’hui au 38 rue des Blancs-Manteaux, 75004 Paris quittera cette adresse en mai 2014, pour s’installer à deux pas de la place du Panthéon : 

rue de l’Estrapade, 75005 Paris 

dans des locaux plus vastes et plus fonctionnels.

La Terminale ES du vrai choix

► La Terminale, une étape décisive de la scolarité

La classe de Terminale constitue une étape décisive de la scolarité d’un adolescent, à la fois achèvement du cycle secondaire et amorce du supérieur.

Elle couronne en effet les études secondaires et se termine par le passage du baccalauréat qui les sanctionne. En dépit d’un assouplissement progressif, le “bac” garde un caractère sélectif indiscutable, surtout si l’on considère les mentions obtenues. Mais la Terminale, dernière année du cycle secondaire, constitue par beaucoup d’aspects la première année de l’enseignement supérieur.

  • Pour la première fois, l’étudiant doit travailler sur le long terme. Il ne suffit plus de réviser la leçon d’une semaine ou d’un mois afin de réussir le devoir ou l’interrogation prévus. Il faut garder en mémoire tout ce qui a été appris depuis le début de l’année, car les sujets peuvent concerner n’importe quelle partie du programme ! Ce changement force l’élève à acquérir rapidement un sens de l’organisation qui lui est rarement enseigné (constituer un emploi du temps, établir un planning de travail sur le long terme, se ménager des plages de révision…). Le rôle des professeurs de Terminale devrait être de faire comprendre cette méthode qui est supposée acquise dans le Supérieur. Force est de reconnaître que peu d’établissements accordent à cette formation l’attention qu’elle mérite.
  • Les résultats en Terminale sont décisifs pour le passage dans l’enseignement supérieur. Il ne suffit pas d’avoir le bac ; il faut un bon baccalauréat pour réussir sa classe préparatoire. Il faut venir aussi d’un bon établissement à la réputation de sérieux confirmée pour avoir une chance d’accéder aux meilleures préparations.
  • L’année de Terminale fournit des connaissances développées ensuite dans le supérieur. Il faut des bases solides pour assimiler rapidement les connaissances nouvelles – et considérables – exigées en classe préparatoire

Toutes ces raisons militent en faveur d’une Terminale de haut niveau, préparant bien sûr le baccalauréat mais visant au-delà de celui-ci.

Malheureusement, ce but est difficile à atteindre. Il risque de l’être de plus en plus car les professeurs de Terminale sont souvent contraints d’abaisser le niveau de leur enseignement. Par ailleurs il est rare, même dans les meilleurs lycées, que tous les professeurs aient la même valeur et la même conscience professionnelle. Cela se comprend aisément : les proviseurs répartissent leurs enseignants dans les différentes classes, et il est impossible de nommer tous les « bons » professeurs dans la même. Il y aura donc fatalement une ou deux matières moins bien pourvues, donc moins travaillées. Et autant de lacunes qui pèseront lourd … plus tard !

Aussi, beaucoup d’élèves ont-ils de sérieuses difficultés à s’adapter aux exigences de l’IEP ou au rythme de la classe préparatoire. Les concours de Sciences Po ou des grandes écoles réclament des acquis solides, mais aussi une quantité de travail, une capacité d’organisation et une rigueur méthodologique dont la plupart des élèves de Terminale n’ont aucune idée !

Les épreuves des concours sont, de plus, très différentes de celles du Secondaire, surtout après la nouvelle réforme du Second cycle. Pour ne prendre qu’un exemple, l’enseignement des langues au lycée est en partie oral, alors que les épreuves des concours des grandes écoles de commerce ou de l’IEP mettent l’accent sur une connaissance précise de la grammaire et une grande qualité d’expression écrite. Ainsi s’explique que des étudiants ayant eu d’excellentes notes au baccalauréat commencent leur année de préparation avec des 4 ou des 5 !

Ce qui est vrai pour les langues l’est de la plupart des matières ; « Culture Générale » à HEC ne signifie ni Français, ni Philosophie. Les étudiants de Première année sont souvent démunis face à une nouvelle discipline qu’ils ne découvrent qu’en Classes préparatoires. Et nous ne parlons pas de l’écart grandissant entre le niveau des Mathématiques au lycée et celui des Classes préparatoires.

Par ailleurs, les élèves de Terminale ne sont plus obligés de savoir construire une dissertation en histoire pour le baccalauréat ; mais lorsqu’ils passent l’examen d’entrée à Sciences Po, il leur faudra effectuer cet exercice. Le pourront-ils s’ils n’ont pas été entraînés en cours d’année ?

Notre Terminale ES ouvre la possibilité d’une réussite dans l’enseignement supérieur, au plus haut niveau, avec un choix élargi.

► L’efficacité de nos classes préparatoires mise au service de la réussite au baccalauréat

L’an III de la réforme des Terminales

La réforme du lycée mise en œuvre depuis 2010 a atteint les Terminales à la rentrée 2012. En Terminale ES, l’on assiste à la réduction à 4 heures du nombre d’heures dédiées aux deux langues. Cette décision laisse stupéfait quand on la rapporte aux discours officiels sur l’importance des langues et sur les exigences de carrières le plus souvent internationales, à l’heure de l’Europe et de la mondialisation…

Ce handicap est particulièrement lourd autant pour les élèves préparant HEC que pour ceux préparant Sciences-Po.

De plus, la réforme signifie le choix entre trois enseignements de spécialité Mathématiques, Sciences sociales et politiques et Economie approfondie, ce qui signifie la fin de la spécialité Langue qui mettait justement l’accent sur les langues vivantes. L’approfondissement envisagé dans les trois matières est positif, à condition qu’il s’accompagne d’un vrai travail de fond, en termes de méthode et de connaissances.

La réforme confirme aussi l’existence de l’accompagnement personnalisé, à raison de deux heures par semaine mais il s’agit essentiellement d’un soutien pour le Bac et en aucun cas une manière d’envisager déjà le monde de la préparation aux concours des Grandes Ecoles de gestion ou des IEP.

L’arrivée de la réforme est à l’évidence synonyme de doute et d’inquiétude pour les élèves et les parents qui connaissent le niveau d’exigence de ces concours très sélectifs.

La Terminale ES « pilote », une terminale tournée vers l’excellence

Notre Terminale ES se doit d’être une classe homogène, de haut niveau, et fortement motivée grâce à un processus de sélection qui comprend une étude approfondie du dossier et, pour les candidats déclarés admissibles, un entretien individuel scolaire et culturel.

Le corps professoral comporte à la fois des enseignants du secondaire et des enseignants du supérieur, ce qui lui permet une grande efficacité pour la préparation au Bac et la mise en place des méthodes pour la réussite des concours.

► Une Terminale de haut niveau

Trop souvent, dans les lycées, les élèves de Terminale ES s’inquiètent pour leur avenir, persuadés que les débouchés les plus prometteurs sont réservés aux TS. Ils sont mélangés avec des étudiants qui ont le sentiment d’avoir été sélectionnés par l’échec. Tout ceci crée un climat médiocre qui ne favorise pas le travail. Or, beaucoup de ces « lieux communs » sont absurdes.

  • Mieux vaut une bonne terminale ES qu’une terminale S médiocre

Il est vrai que le baccalauréat S ouvre plus de portes que le bac ES … si l’on a fait une bonne terminale S ! Sinon, impossible d’accéder à une classe préparatoire, impossible même d’entrer dans certaines facultés qui recrutent sur dossier. Une terminale S faible peut devenir un véritable cul de sac … La réforme se fixe d’ailleurs comme objectif de revaloriser la Terminale ES. En particulier, la Terminale ES spécialisée Mathématiques devient un chemin d’accès aux études commerciales tout aussi performant que la TS, comme le confirme la progression de la voie économique dans les classes préparatoires de cette filière. Par ailleurs, la nouvelle procédure d’entrée à Sciences-Po qui s’appuie beaucoup plus que par le passé sur les dossiers scolaires sera d’autant plus facilitée que l’élève présentera un meilleur dossier.

  • Un étudiant contrarié est rarement un bon étudiant

Trop souvent, des élèves sont poussés artificiellement sur la voie d’études scientifiques pour lesquelles ils ont un goût peu prononcé. Résultat : une année de Terminale S consacrée exclusivement aux mathématiques, à la physique et à la biologie au détriment des matières littéraires, une période mal vécue, un bac médiocre et, à nouveau, une impasse… Ajoutons que la très forte concentration des coefficients sur les matières scientifiques – encore renforcée par la réforme – fait de la Terminale S une préparation médiocrement adaptée à certaines études supérieures (notamment Sciences Po ou classes préparatoires littéraires), sauf à suivre des enseignements complémentaires.

  • Un élève de première S peut avoir intérêt à passer par la Terminale ES pour réussir les écoles commerciales

Considérons en effet un élève de Première S obtenant par exemple 12 de moyenne en mathématiques. S’il passe en Terminale S, il devra fournir un travail important dans ces matières scientifiques, ne serait-ce que pour le baccalauréat. Autant d’efforts en physique-chimie et en SVT qui ne serviront à rien pour la prépa HEC. Il n’aura plus de cours d’histoire-géographie et il est probable qu’il négligera les langues et la philosophie, des matières qui représentent près des 2/3 des coefficients en prépa HEC ; … Et, même avec beaucoup d’efforts, il est peu probable que l’élève entre dans une bonne classe préparatoire scientifique – un 12 en mathématiques ne le permet pas.
S’il bascule vers la Terminale ES, il sera dispensé de la physique-chimie et des SVT, et pourra se concentrer sur les futures matières de la préparation HEC. Son niveau en mathématiques sera supérieur – les professeurs estiment que le passage de S à ES permet de gagner en moyenne 4 à 5 points dans cette matière, ce qui le mettra à 16-17.
Sans doute devra-t-il fournir un effort en sciences économiques et sociales, mais nous savons d’expérience que ce rattrapage est tout à fait possible. Nous sommes habitués à le gérer, puisque notre classe comporte en moyenne un tiers d’élèves issus de Première S, et le cours de sciences économiques et sociales est adapté à ces élèves venus de voie scientifique.
Le passage par une Terminale ES de qualité, renforcée en mathématiques, assure à certains élèves de première S une meilleure chance de réussite aux concours des écoles commerciales.

La TES peut ainsi être aussi une voie d’excellence à condition qu’elle acquière sa crédibilité par un enseignement plus exigeant en mathématiques, économie et culture générale. Notre TES est conçue pour affirmer le caractère complet du Bac ES et de lui redonner sa vocation généraliste, renforcée par la rigueur des mathématiques et l’ouverture au monde fondée sur les sciences humaines.

Une Terminale ES de haut niveau , capable de rivaliser à tout point de vue avec les meilleures Terminales S , voilà notre but.

► Une Terminale renforcée

Elle repose sur l’excellence de l’enseignement en maths pour les élèves de l’option HEC avec trois heures supplémentaires, destinées à la préparation de la spécialité au Bac et un approfondissement visant les concours de l’enseignement commercial.

Elle propose également un enseignement de haut niveau en sciences humaines et en langue vivante, en comparaison avec le programme officiel de la Terminale ES, puisque les étudiants bénéficient de deux heures supplémentaires en histoire pour l’orientation IEP et pour tous une heure de « culture générale » destinée à la fois à la préparation ECE et à la préparation de certains IEP.

Nous ajoutons également deux heures de spécialité en économie et sciences sociales pour préparer le Bac ainsi que l’option « Etude de documents » à l’IEP Paris et la préparation ECE aux écoles de gestion.

Devoirs sur table hebdomadaires dans les matières essentielles, colles (interrogations) orales régulières, cours supplémentaires, horaires renforcés dans l’optique des classes préparatoires … notre Terminale ne surcharge pas l’emploi du temps mais soutient l’effort de préparation d’élèves motivés qui savent que le Bac n’est qu’une étape vers l’enseignement supérieur.

Ce renforcement des enseignements et de l’accompagnement pédagogique signifie que nous plaçons déjà nos élèves face aux exigences du haut niveau, tout en leur donnant le meilleur pour la réussite au Bac.

L’orientation HEC voie économique

La « voie économique » permet d’accéder aux écoles commerciales. Longtemps marginale, elle a acquis ses lettres de noblesse depuis une quinzaine d’années. Aujourd’hui, les taux de réussite des étudiants de la voie économique sont comparables à ceux des étudiants de la voie scientifique.

Cette préparation présente la particularité d’être équilibrée : l’économie, la culture générale, les mathématiques et les langues sont également importants. Cependant, les mathématiques sont en général la cause des difficultés les plus graves pour les étudiants de classe préparatoire.

PREPASUP et IPESUP connaissent bien ces problèmes et ont su trouver des réponses adaptées : les résultats obtenus par nos classes préparatoires économiques et commerciales en témoignent, puisque la classe HEC Eco de l’IPESUP est régulièrement classée aux toutes premières places des palmarès avec de 80% à plus de 90% d’admis à HEC-ESSEC-ESCP Europe-EM Lyon. Il est important de noter que l’insertion de nos élèves de Terminale « pilote » dans nos classes préparatoires HEC Eco est très largement facilitée. Par ailleurs, leur comportement dans ces classes est toujours excellent. Leur année de Terminale à PREPASUP les a préparés de façon efficace à la suite de leur scolarité.

La Terminale ES de PREPASUP orientée HEC propose un renforcement en mathématiques (cette spécialité, pour les élèves ayant choisi cette orientation, est obligatoire pour le baccalauréat), en langue et en économie.

L’entrée à Sciences-Po Paris et aux IEP de province

Les modalités et le calendrier en ont été profondément modifiés pour la rentrée 2012. Pour autant, nos étudiants de TES peuvent toujours s’appuyer sur l’histoire et la langue vivante de leur choix pour l’écrit ainsi que sur une option à choisir entre « Littérature et Philosophie » ou « Etude de Documents » (l’option mathématique n’est envisageable que pour les TS). Pour les élèves de TES, la priorité est a priori donnée à l’ « Etude de documents » mais le candidat peut aussi envisager « Littérature et Philosophie ». Nous préparons également nos élèves aux oraux d’admission.

Nous donnerons aussi la possibilité de passer les IEP de province avec succès mais les modalités nouvelles propres aux IEP de province ne sont pas connues à l’heure où cette brochure est rédigée.

Ce choix n’élimine pas la possibilité d’entrer dans une classe préparatoire de l’enseignement commercial pour les élèves ayant choisi la spécialité mathématiques et affichant un excellent niveau, mais ouvre à un éventail de carrières diversifiées.

La Terminale ES de PREPASUP orientée Sciences Po propose un renforcement en histoire, en langue et en économie.

L’option « écoles commerciales » accessibles après le bac, type concours « SESAME-ACCES »

Nous offrons aux élèves qui le souhaitent une préparation spécifique aux écoles de commerce sous la forme d’une information précise et actualisée des épreuves et de devoirs corrigés correspondant à ces dernières.

Pour résumer, nos Terminales sont tout simplement de très bonnes Terminales : professeurs compétents, présents et disponibles, élèves motivés et attentifs en cours, ambiance à la fois sérieuse et détendue …
Tout cela devrait aller de soi partout, pourrait-on dire. Mais est-ce vraiment le cas ?

Des atouts pédagogiques réels

  • Un Directeur : Eric Duquesnoy, ancien élève de l’école Normale Supérieure, agrégé d’Histoire, diplomé de l’IEP de Paris, assure en permanence le contrôle des enseignements. Il allie compétence et disponibilité, puisque chaque élève – et bien entendu les parents – peuvent le rencontrer immédiatement et aussi souvent que nécessaire. Rester à l’écoute de nos élèves est pour nous la meilleure façon d’assurer la Direction de l’Institut en connaissance de cause.
  • Une équipe Pédagogique de haut niveau, travaillant en liaison étroite avec l’équipe des préparations d’IPESUP et de PREPASUP à HEC et à l’IEP. Compétents, pédagogues et dynamiques, nos enseignants travaillent ensemble depuis de nombreuses années et, s’appréciant mutuellement, forment une véritable équipe, dévouée au succès de ses élèves.
  • La procédure d’admission permet d’écarter systématiquement les candidats trop faibles ou insuffisamment motivés. Nos Terminales sont donc des classes homogènes, et motivées.
  • En plus des cours réguliers de Terminale, une initiation systématique aux techniques de travail et à la méthodologie propres à l’enseignement supérieur. En effet, bien que la capacité à organiser son temps soit un élément déterminant de la réussite aux concours, cette aptitude n’est généralement pas développée dans le courant des études secondaires.
  • L’introduction de cours hebdomadaires complémentaires, dédiés spécifiquement à une approche des programmes des concours des grandes écoles ; ces cours sont complétés par des interrogations orales (colles), en Mathématiques (option HEC), en LV1 et LV2 (pour tous).
  • Le renforcement des langues. Elles constituent un atout fondamental tant pour les concours que pour la vie professionnelle. Nous accordons donc à l’études des langues une importance qui va bien au-delà des exigences du baccalauréat, à l’écrit mais aussi à l’oral avec notamment l’entraînement régulier des colles (interrogations orales d’une vingtaine de minutes).
  • Des devoirs sur table chaque semaine ; trois « bacs blancs », en décembre, mars et mai.
  • Deux examens blancs (type IEP ou HEC, selon l’orientation de la Terminale envisagée).
  • Le suivi des élèves, grâce à des réunions régulières de l’Équipe Pédagogique.

 

Enfin, nous sommes particulièrement attentifs aux rapports avec les familles dont l’action peut seconder celle de notre équipe pédagogique et qui sont donc régulièrement tenues au courant de l’évolution de leur enfant par un relevé de notes et un compte-rendu des réunions pédagogiques.

Les résultats

► Des résultats exceptionnels au baccalauréat

Taux de succès chaque année 100 %
Taux de mentions B et TB 2013  88 %

► Classes préparatoires au Haut Enseignement Commercial

Depuis une dizaine d’années et jusqu’en 1996, PREPASUP était la seule classe de France à faire régulièrement intégrer plus du tiers de ses élèves en une seule année de préparation à HEC+ESSEC.

Depuis les concours 1997, il n’est plus possible aux “première année” de passer les concours, mais les classes de PREPASUP restent incontestablement les meilleures classes de “première année” de France.

A la fin de leur année de “bizuths”, les étudiants intègrent normalement les classes de “deuxième année” d’IPESUP, ce qui leur promet des chances de réussite exceptionnelles, comme en attestent les toutes premières places régulièrement occupées par IPESUP dans les palmarès publiés par la presse spécialisée ou non (“L’Étudiant”, “Challenges”, “Le Figaro”, “Sigma Communication”…).

Concours 2013 n°1 aux concours HEC+ESSEC+ESCP Europe +EM Lyon – Voie E : 100 %

Les réunions d’information TES

Réunions d'information TES

Afin de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser, nous organisons des réunions d’information destinées aux élèves et à leurs parents.
Elles ont lieu dans les locaux de PREPASUP à 18h30 et durent en principe une heure environ.

En 2014, ces séances sont prévues :

les mercredis 5 février, 19 mars, 

9 avril et 21 mai.

Le nombre de places par séance étant limité, nous vous remercions de bien vouloir confirmer par téléphone : 01.42.77.27.26 la réservation en précisant la date choisie et le nombre de personnes attendues.

Les horaires

Matière Cours
Economie 5h + 2h (spécialité Bac + prépa HEC ou IEP)
Mathématiques 4h + 3h (spécialité Bac + prépa HEC)
Histoire-Géographie 4h + 2h d’Histoire (prépa IEP)
Philosophie 4h + 1h de « culture générale »
Langue 1 (*)  2h +2h (prépa HEC ou IEP)
Langue 2 (**)  2 h
Education Physique 2 h
TOTAL Option HEC 31 heures de cours + 4h de DST
TOTAL Option IEP 30 heures de cours + 4h de DST
Bacs blancs 3 bacs blancs : décembre, mars et mai
DST et Colles (***) Planning établi ultérieurement

(*) ANGLAIS ou ALLEMAND (LV1). Pour les autres langues, nous consulter.
(**) ANGLAIS, ALLEMAND ou ESPAGNOL (LV2). Pour les autres langues, nous consulter.
(***) Colle : interrogation orale individuelle.

Conditions d’admission

Les candidats doivent présenter préalablement un dossier comportant les bulletins de Seconde et de Première (moyennes des deux premiers trimestres) accompagnés de tous les éléments demandés ainsi que le dossier d’inscription. Le dossier devra être envoyé à partir de la rentrée des vacances de Pâques. Les autres renseignements (moyenne du troisième trimestre, résultats des épreuves anticipées de Français et d’Histoire-Géographie -pour les 1ère S-) devront être transmis ultérieurement à notre secrétariat.

NIVEAU APPROXIMATIF souhaité : 12 à 13 au moins de moyenne en classes de Seconde et de Première.

Pièces à joindre au dossier : En plus des 3 bulletins de seconde et des bulletins de première, le dossier doit être accompagné de deux copies rédigées en temps limité de français et/ou d’histoire (copies originales, pas de photocopies – ces copies seront rendues), de trois photos (dont une apposée sur le dossier) et d’un chèque de 75 €, pour frais d’étude de dossier et d’éventuel entretien.

NOTA : Que le dossier soit accepté ou non, ce chèque reste acquis.

ATTENTION : les dossiers ne doivent être remis à notre secrétariat que lorsque TOUS les éléments demandés sont réunis. Il n’existe aucune formule de pré-inscription. Par ailleurs, il est inutile de présenter un dossier s’éloignant trop du niveau indiqué plus haut, il serait rejeté à coup sûr. Toutefois, le Directeur se tient à la disposition des parents dès le mois de février afin d’étudier, sur la base des éléments disponibles, l’opportunité de la candidature de leur enfant.

Les candidats déclarés admissibles après étude de leur dossier seront classés en deux groupes :

  • Les très bons dossiers se verront proposer plusieurs sessions de recrutement accélérées à des dates qui seront précisées ultérieurement. Ils passeront alors un entretien individuel à l’issue duquel leur acceptation définitive (ou leur placement en liste d’attente) leur sera notifiée.
  • Les autres candidats se verront proposer, après fourniture des éléments complémentaires de dossier (bulletin du 3ème trimestre et/ou résultats des épreuves anticipées), une série de dates pour les sessions d’entretien de fin juin ou de début juillet.

IMPORTANT : Les candidats acceptés au terme de l’ensemble du processus de sélection par la commission d’admission devront confirmer leur inscription dans les deux semaines qui suivent la notification d’admission.
Passé ce délai, les candidats seront automatiquement placés en LISTE D’ATTENTE et perdront leur priorité.
Toute confirmation ultérieure ne pourra être enregistrée que dans la limite des places disponibles.

Conditions d’inscription

► Inscription

  • La préparation est mixte et fonctionne en externat seulement (ni demi-pension, ni internat).
  • La rentrée est fixée au mercredi 3 septembre 2014.
  • Le montant de la scolarité, au delà des 75 € de frais d’étude de dossier est de 8.350 €, payables :
    • 1.350 € par chèque, à l’inscription, et au plus tard le lundi 7 juillet 2014, délai de rigueur.
    • 10 prélèvements automatiques mensuels de 700 € aux 15 septembre 2014, 15 octobre, 15 novembre… jusqu’au 15 juin 2015.

 

ATTENTION : l’autorisation de prélèvement, dûment remplie et signée par le répondant financier de l’élève, accompagnée d’un relevé d’identité bancaire (RIB), devra être remise à notre secrétariat en même temps que l’inscription définitive.

► Annulation

  • Toute annulation doit faire l’objet d’une notification écrite, datée et signée, soit par un formulaire disponible à notre secrétariat, soit par lettre recommandée avec AR. Dans tous les cas, c’est la date de réception de la demande à notre secrétariat qui est prise en considération. Toute inscription annulée AVANT la rentrée, quel qu’en soit le motif, donnera lieu à la restitution de l’avis de prélèvement et au remboursement des arrhes versées, avec les pénalités suivantes :
    • Annulation reçue avant le 12 juillet, remboursement de 1.350 €
    • Annulation reçue entre le 15 et le 25 juillet, remboursement de 675 €
    • Annulation reçue après le 25 juillet, pas de remboursement
    • Passée la rentrée, la totalité de la scolarité reste due, quel que soit le motif de l’annulation.

 

  • ASSURANCE ANNULATION : Nos frais de scolarité incluent une ASSURANCE ANNULATION, qui revêt deux aspects :
    • En cas de maladie (sauf troubles psychologiques) ou d’accident de l’étudiant entraînant son annulation, le solde de la scolarité non suivie est remboursé aux familles par la compagnie.
    • En cas de licenciement économique, incapacité ou décès du répondant financier de l’étudiant (sauf suicide) la compagnie se substitue aux familles pour régler le solde de la scolarité à PREPASUP au prorata de la diminution réelle des revenus.