Préparation à l'oral - Sciences Po

Nos élèves témoignent

Merci encore pour la méthode claire et détaillée que j’ai pu assimiler et pour les oraux blancs qui m’ont rodée à la pratique de l’oral, et ont renforcé ma confiance en moi alors même que les entretiens en visioconférence me paraissaient bien plus déstabilisants que ceux en présentiel, auxquels j’étais habituée. Les remarques bienveillantes et toujours constructives du jury, les débriefings et les bilans écrits dont j’ai pris connaissance m’ont amenée à renforcer de nombreux points de ma candidature.

Audrey

En cycle continu Sciences Po Paris Terminale

A mon grand bonheur, j’ai été admise à Sciences Po Paris sur le campus de Poitiers. Je poursuivrai donc mes études dans cette école si convoitée. Je vous remercie pour les oraux blancs que j’ai pu suivre dans votre prépa et qui m’ont grandement aidée.

Camille

En stage de Printemps Sciences Po Paris Terminale

Je vous informe que j’ai été admis à Sciences Po sur le campus de Nancy. Je tiens à vous remercier pour l’excellente préparation apportée par IPESUP, notamment pour l’oral.

Jules

En cycle de stages Sciences Po Paris Terminale

Notre fils a été admis à Sciences-Po Paris, campus du Havre (son rêve). Votre réactivité dans l’organisation des oraux blancs et la qualité des retours reçus ont certainement contribué au succès d’Ulysse…

La maman d'Ulysse

En cycle de stages Sciences Po Paris Terminale

Je vous remercie une fois de plus pour avoir contribué à mon intégration au campus de Dijon, qui est une école dans laquelle je m’épanouis pleinement. Je vous remercie également pour la préparation à l’IPESUP : plusieurs questions du dernier oral blanc m’ont été posées au véritable oral de Sciences Po.

Emilie

En cycle de stages Sciences Po Paris Terminale

Extrait de l’article « Ma vie en école, entretien avec Camille*, campus de Paris »

 

( … ) Les nombreux oraux blancs d’IPESUP m’ont permis de savoir quoi répondre aux questions vraiment déstabilisantes, de faire face à des changements dans l’organisation de l’oral et ont développé chez moi une vraie capacité d’adaptation. Et à Sciences Po, il y a beaucoup d’exposés à faire en cours ! C’est vraiment la pédagogie par les exposés. ( … )

 

Retrouvez le lien vers l’article complet : https://www.ipesup.fr/blog/2021/11/25/ma-vie-en-ecole-camille-en-premiere-annee-de-programme-general-a-sciences-po-paris-campus-de-paris


Camille

En première année à Sciences Po Paris – campus de Paris

Ce mail pour vous informer que ma fille Elsa a été admise à Sciences-Po Paris (campus du Havre) et au double diplôme Science Po Paris/université de Hong Kong (3 candidats admis). La préparation du pack oral lui aura été utile pour comprendre l’exercice attendu du commentaire d’image et mettre en valeur davantage encore certains aspects de son parcours personnel. Merci vivement !

La mère d'Elsa

Pack oral

Je souhaitais vous remercier pour l’organisation de cet entretien de préparation à mon oral pour le double diplôme UCL – Sciences Po qui aura lieu demain. Je suis également très reconnaissante aux deux examinateurs qui ont bien voulu me consacrer leur temps et leur expérience. Je me sens aujourd’hui beaucoup plus sereine. Cette préparation s’est révélée fondamentale.

Rebecca

Stage Hiver et Printemps

Je tenais à remercier IPESUP pour son enseignement, sa rigueur et son exigence tant dans les méthodes pour les écris personnels que pour les oraux d’entraînement. Je voulais vous remercier plus personnellement pour m’avoir permis d’avoir passé un oral avec une Polytechnicienne dont les conseils m’ont amené à affiner mon speech et probablement conduit à mon admission. 

Julien

Cycle de stages Terminale

Les oraux ont été un moment clé de mon évolution cette année ! C’est vraiment par l’exercice que je suis parvenue à saisir ce qu’il n’allait pas. Merci!

Agatha

Cycle de stages

Ce stage a amélioré grandement mes chances à l’oral.

Amir

Stage de Printemps Sciences Po

Suite à l’année passée à vos côtés, j’ai été admise à Sciences Po sur le campus de Reims. Les oraux blancs étaient un bon aiguillage sur le format du concours (les questions de l’oral définitif étaient même plus prévisibles que celles des entraînements 😉 ) et une bonne motivation pour travailler et accroître nos connaissances. Les conférences étaient toutes passionnantes, et les revues d’actualités les plus efficaces sur le court terme. Merci sincèrement.

Lisa

Cycle stages intensifs, 4 stages + Oraux blancs

Pour les élèves de Terminale admissibles à Sciences Po cette année, et qui souhaiteraient nous rejoindre pour préparer leur oral d’admission, il est possible de s’inscrire un notre « Pack Oral« . Il comprend :

    • 1 conférence d’accueil et de conseils de 2 heures (accessible dès l’inscription en replay)
    • 2 simulations à l’oral dans les conditions du concours (face-à-face avec deux examinateurs), avec reprise du jury.

Sur la réforme 2021 du concours et de l’oral d’admission : voir notre « Focus« , en bas de page.

N.B.: Tous ces oraux blancs seront à distance où que vous habitiez, car au concours de Sciences Po, ils le sont aussi depuis la session 2021. La modalité est donc en 100 % distanciel, via une plateforme numérique interactive.

 

Pour mémoire : nous rappelons que notre taux de transformation admissibles > admis en 2021 a été de 83% !

 

Dates : les élèves pourront réserver eux-mêmes les jours et horaires de leurs oraux via un outil de réservation en ligne,

  • avant les résultats d’admissibilité : pendant les vacances de printemps et jusqu’au 5 mai inclus (pour une préparation démarrée en amont de l’admissibilité, ce qui est recommandé pour avoir le temps de bien se préparer)
  • une fois l’admissibilité confirmée : entre le 13 et le 20 mai inclus 

 

Tarif : 380 €

Inscription en ligne     Je télécharge la fiche d’inscription   

IPESUP propose une préparation aux oraux dans toutes ses formations : cycles annuels, semi-annuels, stages intensifs, et ce, dès la classe de Première. L’option « Oral + » peut ainsi être souscrite pour tout oral supplémentaire.

A / L’oral d’admission à Sciences Po Paris en 2021

 

Schema_oral1

 

Nouveauté de l’oral en 2021, il sera exclusivement en ligne et à distance. Cet oral durera 30 minutes, face à deux membres du jury issus des communautés de Sciences Po : enseignants, représentants de la direction, membres de l’administration, etc.

Autre évolution : il comportera désormais 3 parties distinctes.

Schéma_oral

 

1) Présentation en 2 minutes chrono. Bien noter que le candidat repartira de zéro, car les membres du jury n’auront pas accès à son dossier. L’oral est une nouvelle chance de convaincre des personnes différentes de celles qui vous auront évalué.

2) Les membres de la commission soumettront ensuite au candidat deux images d’actualité aussi bien que de la culture populaire ou du champ artistique. Il aura quelques instants pour les observer et en choisir une. Il pourra alors expliquer son choix, décrire l’image, la mettre en contexte, l’interpréter … lors d’un échange d’une dizaine de minutes avec le jury Le commentaire d’images vise à vérifier compétences de synthèse et d’analyse, capacités d’interprétation et d’argumentation.

3) La fin de l’oral est plus libre. Ce sera l’occasion pour le jury de s’assurer que le candidat connaît bien Sciences Po, son projet académique, ses cours, sa structure, s’il a un projet de 3ème année à l’étranger et de Master, voire (ce n’est pas forcément une obligation) un projet professionnel ou un secteur qui l’attire. Il pourra également y avoir des questions de culture générale, d’actualité – tout cela étant le cœur de ce qui fait le projet de Sciences Po.

Cet oral, noté sur 20, s’ajoutera à la note précédente sur 60. La note finale sur un total de 80 décidera de « l’admission » à Sciences Po. Le résultat sera donné par Parcoursup. Il y aura une liste principale et une liste d’attente, les candidats admis figurant sur la première, avec un campus d’affectation, tandis que les seconds, sur liste d’attente, pourront être admis en cas de désistement.

 

B / Ce qu’il faut retenir de cet Oral nouvelle formule

1. Un Oral d’admission nouvelle formule

L’autre grande nouveauté est celle d’un Oral qui aura lieu désormais à distance, via une plateforme interactive. Finie l’attente interminable dans le couloir du 13, rue de l’Université, pour être invité à pénétrer dans la salle où attend le jury, avant que ne commence un mano à mano d’une grosse vingtaine de minutes à l’issue incertaine.

L’Oral n’est même plus « couperet » : il ne décide plus à lui seul du succès ou de l’échec du candidat. Il obéit à une nouvelle ritualisation au sein de laquelle est remis en selle le « commentaire d’image » déjà utilisé par le passé au concours de Sciences Po. Images de l’actualité aussi bien que de la culture populaire ou du champ artistique. Exercice assez risqué, en réalité, qui, du point de vue des compétences, n’est pas moins discriminant que l’écrit.

2. Un concours qui repose à 50% sur des compétences extra-académiques

A l’entrée de Sciences Po, 50% des critères de sélection supposent désormais d’autres compétences que celles d’être un bon élève.

Certes, il s’agit pour Sciences Po de diversifier le plus possible son vivier d’étudiants en cherchant tous les « talents » là où ils sont. Mais les épreuves 3 et 4, le bloc des trois écrits et l’oral d’admission, demandent une grande maturité dans le domaine des « soft skills », des compétences personnelles et interpersonnelles qui permettent de dévoiler un potentiel. Ces capacités aussi s’apprennent et se cultivent. Le « talent », c’est la personne même, quand elle parvient à s’exprimer. Et ce potentiel, il va falloir le révéler.

 

C / La réponse du Groupe IPESUP à cette nouvelle donne

Le Groupe Ipesup s’est déjà adapté en s’appropriant l’esprit du nouveau concours de Sciences Po et développe des programmes originaux de formation qui incluent les « soft skills ». Des coachs certifiés enseignent dans nos programmes aussi bien la confiance en soi ou la gestion du stress que la prise de parole en public ou la communication d’influence, et cela, dès la classe de Seconde ! A côté des matières les plus académiques, qu’enseignent toujours chez nous des professeurs normaliens, des agrégés, des universitaires, nous accordons de plus en plus de place à ces « compétences douces ».

Parallèlement, nos élèves participent à des conférences qui suivent l’actualité, où des acteurs économiques et publics de premier plan viennent partager leurs expériences et délivrer leurs analyses des grands enjeux contemporains. Des conséquences économiques de la crise sanitaire aux élections américaines, en passant par l’analyse des images de l’actualité, nos élèvent repartent avec une compréhension plus fine du monde et de sa diversité pour nourrir leurs performances académiques, gagner en maturité et mieux révéler leur potentiel.

IPESUP propose une préparation aux oraux dans toutes ses formations : cycles annuels, semi-annuels, stages intensifs, et ce, dès la classe de Première. L’option « Oral + » peut ainsi être souscrite pour tout oral supplémentaire.
Pour les élèves de Terminale admissibles à Sciences Po cette année, et qui souhaiteraient nous rejoindre pour préparer leur oral d’admission, il est possible de s’inscrire un notre « Pack Oral« . Voir plus haut.

 

Le Groupe Ipesup organise des réunions d’information consacrées à l’analyse de la réforme du concours d’entrée au Collège universitaire de Sciences Po Paris et la présentation de nos formations en Seconde, Première et Terminale. Les dates disponibles ainsi que le formulaire d’inscription sont accessibles sur ce lien : https://www.ipesup.fr/formulaire-ri-spo-paris/

Au plaisir de vous y accueillir.

L’oral d’admission de Sciences Po Paris, modifié avec la réforme du concours en 2021, obéit désormais à une nouvelle ritualisation au sein de laquelle est remis en selle le « commentaire d’image » déjà utilisé par le passé.

Les membres de la commission soumettront au candidat deux images d’actualité aussi bien que de la culture populaire ou du champ artistique. Le candidat aura quelques instants pour les observer et en choisir une. Il pourra alors expliquer son choix, décrire l’image, la mettre en contexte, l’interpréter … lors d’un échange de 10 à 15 minutes avec le jury sur les 30 minutes théoriques de l’oral. Le commentaire d’images vise à vérifier compétences de synthèse et d’analyse, capacités d’interprétation et d’argumentation. Mais c’est un exercice assez risqué, en réalité, qui, du point de vue des compétences, n’est pas moins discriminant que l’écrit.

Nous vous proposons de le découvrir ici, à travers un exemple de sujet.

 

Sciences Po Paris : Portrait officiel du Président de la République

 

Image n°78 : « Portrait officiel Président E. Macron »

 

Description 

Portrait officiel du Président de la République, Emmanuel MACRON. Une tradition républicaine qui remonte aux débuts de la troisième République. Ce portrait est signé Soazig de la MOISSONNIÈRE, photographe de la Présidence. Pris le samedi 24 juin en fin de journée à l’Elysée par sa photographe officielle Soazig de la Moissonnière, le cliché a été diffusé le 29 juin et a désormais vocation à être installé dans toutes les mairies de France. Le président pose debout en costume sombre, cravate bleue, les deux mains sur son bureau, contre lequel il s’appuie et sur lequel sont notamment disposés trois volumes de La Pléiade et une horloge. Les drapeaux français et européen l’entourent. Derrière le chef de l’État, une fenêtre ouverte donne sur le jardin de l’Élysée.

La mise en scène a été sérieusement étudiée :

  • Le bureau
  • La fenêtre ouverte
  • La légion d’honneur
  • Le duo de drapeaux
  • L’horloge à double cadran
  • Trois livres
  • Le coq dans l’iPhone

     

    Mise en contexte 

    Emmanuel MACRON est le huitième Président de la Vème République française. Il est le plus jeune président de l’histoire de la République française, âgé de 39 ans au début de son mandat.

    1. Charles de Gaulle : 8 janvier1959 – 28 avril 1969.

    Alain Poher, par intérim : 28 avril 1969 – 20 juin 1969. Il exerce les fonctions de président par intérim en raison de la démission de son prédécesseur.

    1. Georges Pompidou : 20 juin 1969 – 2 avril 1974 (décédé en cours de mandat).

    Alain Poher, nouvel intérim : 2 avril 1974 – 27 mai 1974, à la suite de la mort de Georges Pompidou.

    1. Valéry Giscard d’Estaing : 27 mai 1974 – 21 mai 1981.
    2. François Mitterrand : 21 mai1981 – 17mai1995.
    3. Jacques Chirac : 17 mai 1995 – 16 mai 2007.
    4. Nicolas Sarkozy : 16 mai 2007 – 15 mai 2012.
    5. François Hollande : 15 mai 2012 – 14 mai 2017.
    6. Emmanuel Macron : depuis le 14 mai 2017. Il est élu avec 66,10 % des suffrages exprimés au second tour de l’élection du 7 mai 2017 (face à Marine Le Pen) (25,44 % d’abstention).

    Fondateur du mouvement « En Marche ! », créé le 6 avril 2016, il l’a dirigé jusqu’à sa victoire à l’élection présidentielle le 7 mai 2017. Né en décembre 1977 à Amiens, dans la Somme, Emmanuel MACRON a étudié la philosophie avant d’intégrer l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), dont il a été diplômé en 2004. Emmanuel MACRON a alors intégré l’Inspection Générale des Finances (IGF) où il a travaillé quatre ans avant de rejoindre le secteur bancaire. Il est devenu, en 2012, secrétaire général adjoint de la Présidence de la République. Il a quitté ses fonctions en juillet 2014 avant de devenir ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique d’août 2014 à août 2016.

     

    Interprétation : Pouvez-vous décrypter les principaux symboles du portrait ?

    Le bureau

    image2_EMimage3_EP

    Emmanuel Macron a décidé de faire sa photo officielle dans son bureau, appuyé contre la table. En choisissant son cadre de travail, la volonté de se montrer aux affaires est mise en évidence. Comme l’ensemble de ses prédécesseurs à l’exception de François Mitterrand, Emmanuel Macron a opté pour une pose debout, dans un environnement très vertical qui cadre avec la posture d’autorité que chaque président de la République veut incarner.

    Cette posture a-t-elle été empruntée à son Premier ministre ?

     

    La fenêtre ouverte

    image4_fenetre

    Mais le bureau d’Emmanuel Macron n’est pas fermé. Alors qu’on accuse les présidents de la République de se replier dans leur tour d’ivoire élyséenne, le chef de l’Etat entend montrer que sa présidence sera ouverte ; pas seulement sur les jardins mais aussi sur le monde. « La photo a été prise lors d’une chaude journée d’été », tempère-t-on à l’Elysée.

     

    La Légion d’honneur

    Il en est le grand maître depuis son élection. A l’instar de Valéry Giscard-d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy ou François Hollande, Emmanuel Macron a choisi de la faire figurer de manière discrète sur le revers de sa veste. Charles de Gaulle et Georges Pompidou, avaient, eux, opté pour un très solennel collier de Grand maître de la Légion d’honneur autour du cou.

     

    image5_drapeau

    Le duo de drapeaux

    C’est une figure imposée depuis Nicolas Sarkozy. A côté du drapeau français doit désormais figurer le drapeau européen. Mais contrairement à François Hollande et Nicolas Sarkozy qui les avaient placés côte-à-côte, Emmanuel Macron a choisi de se placer au centre des deux, une position qu’il occupe aussi sur l’échiquier politique. Ils sont placés de manière parfaitement symétrique à sa droite (le tricolore) et à sa gauche (l’européen), comme s’il souhaitait être lui-même le trait d’union entre deux entités qu’il aimerait réconcilier durant son quinquennat. « C’est le sens de mon engagement. « La France ne peut pas réussir sans une Europe forte, et l’Europe ne peut pas avancer sans une France forte. Nous avons destin lié, c’est cela que cette photo dit », a commenté l’intéressé lors d’un déplacement en Allemagne.

    L’horloge à double cadran

    image6_horloge

    L’horloge à sa gauche représente le temps long, la fonction présidentielle. Durant sa campagne, Emmanuel Macron avait prévenu qu’il serait le « maître des horloges« . L’expression qui s’est imposée depuis son élection est parfaitement illustrée sur le portrait officiel par l’horloge à double cadran posé sur le bureau derrière son bras gauche ; il est 20h20, l’heure à laquelle la photo a effectivement été prise. Emmanuel Macron confirme d’une certaine manière qu’il continuera à imprimer le tempo. Pour l’anecdote, il s’agit de l’horloge présente lors du conseil des ministres ; Christophe Castaner, alors porte-parole du gouvernement, avait reconnu qu’elle avait disparu lors des semaines précédant cette photographie, avant de faire sa réapparition après …

     

     

    Trois livres

    image_livre

    Si Emmanuel Macron n’a pas fait le choix du cadre de la bibliothèque de l’Elysée pour la prise de vue, il a néanmoins placé des livres en évidence, afin de montrer qu’il s’inscrit ainsi dans une tradition de présidents lettrés ou amateurs de littérature. Mais quels sont donc ces trois livres disposés sur le bureau présidentiel ? Celui sur sa droite, ouvert à une page choisie par Emmanuel Macron, ce sont Les mémoires de guerre du général de Gaulle. En choisissant cet ouvrage du père de la Ve République, qui incarne une figure au-dessus des partis, Emmanuel Macron confirme sa volonté de s’inscrire dans une lignée trans-partisane qui bouscule le clivage gauche-droite.

    Sur sa gauche, figurent deux livres écrits par deux de ses écrivains préférés : Le rouge et le noir de Stendhal, un roman d’initiation qui retrace la trajectoire de Julien Sorel projeté dans un monde qu’il ne maîtrise pas et dont il doit apprendre tous les codes. Quant aux Nourritures terrestres d’André Gide, il est souvent présenté comme une œuvre célébrant la vie et le désir.

     

     

    Le coq dans l’iPhone

    image11_iphone

    Il faut zoomer pour voir le coq -symbole de la France depuis l’époque gauloise (à la suite d’un jeu de mots, le terme latin gallus signifiant coq- se refléter dans l’un des deux iPhones d’Emmanuel Macron. Pour un responsable politique qui veut faire de la France « une smart-nation« , cet alliage entre tradition et modernité est là pour rappeler qu’il n’envisage pas de rompre avec les racines du pays.

    Story telling : Quels messages Emmanuel Macron a-t-il cherché à faire passer dans son portrait officiel ?(d’après la sémiologue Elodie Mielczareck) :

    L’image semble s’éloigner des précédents portraits. On est clairement sur des codes esthétiques, là où le prédécesseur d’Emmanuel Macron, François Hollande, avait choisi des codes plutôt réalistes avec Raymond Depardon, dont le portrait donnait l’impression d’une photo prise sur le vif.

    Puis vient la structure sous-jacente. Cette photographie est dichotomique : elle réunit l’ancien monde et le nouveau monde, comme Emmanuel Macron aime à les appeler. D’un côté on a la vieille horloge, le vieux téléphone et les livres et de l’autre l’iPhone.

    On voit à la fois l’intérieur du bureau et l’extérieur des jardins, là où ses prédécesseurs avaient choisi : l’intérieur du bureau pour François Mitterrand et Nicolas Sarkozy, quand François Hollande et Jacques Chirac avaient opté pour l’extérieur. Emmanuel Macron réunit les deux, ce qui est très congruent par rapport à sa ligne idéologique. Un résultat conforme au personnage et à l’image qu’il tente d’incarner depuis sa prise de fonction analyse Arnaud Mercier, professeur de communication politique. « On voit bien qu’il a essayé de trouver une pose et un cadrage qui combine à la fois, l’incarnation d’une photo présidentielle assez classique, et une volonté de renouveler le genre. C’est une forme de compromis qui lui ressemble bien », résume-t-il.

     

    Critique :

    Pour la sémiologue Élodie Mielczareck, spécialisée dans la communication politique, le président « maîtrise les symboles » en usant des « codes de la publicité ».

    Sur les réseaux sociaux, ce portrait a été beaucoup comparé à celui de Barack Obama, êtes-vous d’accord ?

    Emmanuel Macron a une position centrale, alors qu’habituellement, on voit des présidents légèrement de trois-quarts. De plus, il esquisse un léger sourire et sa position est assez inhabituelle, presque assise sur son bureau.

     

    image9_obama

     

    Mais ce portrait est un peu plus recherché, avec beaucoup de références, là où celui d’Obama était plus classique. On pourrait penser cette photographie comme une sorte de vanité moderne, avec l’orfèvrerie qui représente la richesse, l’horloge qui représente la vacuité du temps qui s’écoule, le livre qui représente la connaissance ouverte… Les signaux religieux sont remplacés par des signaux républicains : les drapeaux.

    image10_ombre

    Outre cette référence implicite qui date de la Renaissance, on trouve une référence plus moderne avec la mise en abyme devant la fenêtre ouverte : la photo est une ouverture sur le bureau qui est une ouverture sur les jardins. Ce sont des jeux qui ont été très utilisés par les surréalistes, comme Dali ou Magritte (ici, La décalcomanie, 1966, huile sur toile, 81 × 100 cm, Centre Pompidou).

    En quoi ce portrait reflète-t-il la stratégie de communication d’Emmanuel Macron ?

    C’est sur le compte Twitter du président qu’a été d’abord publié le cliché. « L’idée est de souligner l’un de ses marqueurs : il a un usage moderne des outils de communication, comme les réseaux sociaux numériques. Il sait très bien qu’en y publiant son portrait officiel, ça va faire le buzz et que l’engouement prendra tout seul », explique Arnaud Mercier. Emmanuel Macron a compris qu’aujourd’hui, avec la génération Snapchat, l’image est bien plus opérante que les mots. Ici on est presque sur les codes de la publicité.

     

    Son portait officiel est une image très contrôlée, très travaillée. Chaque chose est à sa place. La symétrie dans la composition renvoie à sa position centrale. Cette photo, c’est l’art de la synthèse, qui combine des éléments de classicisme et de modernité. Emmanuel Macron maîtrise les symboles.

     

    image4_fenetre

    Sources :

     

    A lire et regarder absolument :

    https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/photographie/tous-les-portraits-officiels-des-presidents-depuis-le-general-de-gaulle_3312635.html, et l’excellente analyse de l’émission Karambolage d’ARTE consacré à « la photo présidentielle », https://www.youtube.com/watch?v=x0ki-XTSzzM