La notion de crise renvoie traditionnellement à un retournement de situation (phase B du cycle), elle fonctionne comme une « purge » qui doit résorber les déséquilibres. C’est la première approche retenue par ses contemporains pour analyser la crise de 1929. Mais la crise peut renvoyer plus fondamentalement à une rupture du mode de régulation économique, induisant alors des changements économiques et sociaux durables. C’est l’hypothèse qui a été privilégiée plus tardivement. La crise de 1929 : crise traditionnelle ou crise spécifique ?

Retrouvez la suite du dossier Klubprépa sur la crise de 1929 en demandant votre exemplaire gratuit :

powered by Typeform