Evaluations Communes : en dépit du traitement des EC en contrôle continu, des notes à ne pas sous-estimer pour le Baccalauréat

Des épreuves ponctuelles supprimées…

Le 4 novembre 2020, Jean-Michel Blanquer annonçait dans une lettre aux enseignants, que « les trois périodes d’évaluations communes prévues pour les classes de première et de terminale ser[aient] annulées en cette année 2020-21 ».

Instaurées dans le cadre de la réforme du Baccalauréat, ces évaluations communes (anciennement dites E3C) devaient en effet avoir lieu à trois reprises entre la première et la terminale : deux fois en première et une fois en terminale.

Dès leur mise en place durant l’année scolaire 2019-20, et la première série d’épreuves de l’hiver 2020, elles ont eu pour vocation d’évaluer les matières demeurant dans le tronc commun des lycéens à l’exception de la philosophie, à savoir l’enseignement scientifique, l’histoire-géographie et les langues vivantes.

La suppression de ces évaluations sous la forme d’épreuves ponctuelles pourrait laisser penser que la part dévolue aux matières du tronc commun serait amoindrie dans le résultat global du Baccalauréat.

Or, les conditions sanitaires actuelles ne permettent pas, exceptionnellement, cette année scolaire 2020-21, d’organiser des sessions d’examens – impliquant des déplacements d’élèves d’un établissement à l’autre. Les matières du tronc commun seront donc évaluées exclusivement sur la base du contrôle continu.

La suppression de ces évaluations sous la forme d’épreuves ponctuelles pourrait laisser penser que la part dévolue aux matières du tronc commun serait amoindrie dans le résultat global du Baccalauréat.

Or, il n’en est rien.

***

… mais un enjeu accru du contrôle continu

Il n’en est rien, car le poids des notes obtenues en contrôle continu dans ces disciplines demeurera dans le résultat final au Baccalauréat :

« La répartition des coefficients entre contrôle continu et épreuves terminales sera préservée : les 40% acquis dans le cadre du contrôle continu se fonderont sur les notes portées sur les bulletins trimestriels » JM Blanquer.

De l’avis des enseignants, les notes obtenues sur les bulletins aux matières du tronc commun auront même une importance accrue du fait de l’annulation des épreuves ponctuelles. Dans les 40% de la note globale du Bac dédiée au contrôle continu, elles seront en effet comptabilisées deux fois :

  • une première fois dans la part « Bulletins scolaires de 1ère et de terminale »
  • et une seconde fois dans la part « Notes des évaluations communes », comme indiqué sur le schéma édité par l’éducation nationale :

blank

 

« Dans les 40% de la note globale du Bac dédiée au contrôle continu, les notes aux EC seront comptabilisées deux fois »

 

On le voit bien : les élèves sont très conscients de l’enjeu que représente désormais chacun de leurs devoirs sur table, sachant que le nombre de devoirs par matière est limité durant l’année scolaire. Paradoxalement, si l’annulation des épreuves ponctuelles les a soulagés dans une certaine mesure, elle accentue plus sûrement leur anxiété vis-à-vis de leurs devoirs sur table et de leurs bacs blancs durant l’année. Leurs efforts devront de surcroît être constants jusqu’à l’édition du tout dernier bulletin scolaire en juin.

« Paradoxalement, l’annulation des épreuves ponctuelles accentue l’anxiété des élèves »

 

***

D’excellents résultats accessibles à condition d’une bonne préparation

« Bien maîtriser les sujets du programme et la méthodologie spécifique à ces exercices reste tout à fait abordable pour les élèves à condition d’y être bien préparé ».

Concernant le format des exercices sur lesquels les élèves seront évalués en contrôle continu, rien ne change fondamentalement. Les professeurs de lycée ont été invités par le ministre à utiliser pour leurs devoirs de tronc commun les sujets présents sur la banque nationale des ex-E3C, en ligne depuis l’an dernier, et qui restera ouverte.

Et il faut rappeler que bien maîtriser les sujets du programme et la méthodologie spécifique à ces exercices reste tout à fait abordable pour les élèves à condition d’y être bien préparé.

A titre d’exemple, le programme d’enseignement scientifique issu de la réforme est loin d’être facile : plus complexe que l’ancien programme qui existait auparavant sous le même nom dans la série ES, il implique désormais une bonne maîtrise de certaines notions mathématiques, notamment dans sa partie physique (produits en croix, puissance de 10 etc.). Néanmoins, de l’avis des enseignants du groupe Ipesup-Prépasup, tout élève sérieux, s’entraînant régulièrement sur des sujets type, devrait décrocher entre 15 et 20/20 à ses devoirs sur table.

Même s’il ne s’agit pas d’épreuves de « récitation » à proprement parler, notamment en histoire-géographie, un élève capable d’apprendre et de maîtriser suffisamment ses cours pour les adapter au sujet donné le jour J pourra avoir une très bonne note.

***

Une réelle opportunité pour les élèves

En conclusion, le passage des Evaluations Communes en contrôle continu exclusif peut représenter une réelle opportunité pour les élèves.

Un entraînement régulier et efficace, et les résultats qui en découleront sur les bulletins, rend en effet très accessible l’obtention d’une belle mention au Baccalauréat.

 

« Le passage des Evaluations Communes en contrôle continu exclusif peut représenter une réelle opportunité pour les élèves ».

 

Au-delà du Baccalauréat, rappelons que les notes obtenues en contrôle continu seront très regardées par les établissements de l’enseignement supérieur les plus prestigieux. Sciences Po Paris par exemple, depuis sa réforme en 2019, a remplacé ses épreuves écrites d’admissibilité par une sélection dans Parcoursup, prenant largement en compte les notes du dossier scolaire.

 

« Sciences Po Paris prendra largement en compte les notes du contrôle continu »

L’offre de Prépasup : des stages assortis d’une banque de sujets en ligne

A Prépasup, nos stages proposent ainsi aux élèves de les accompagner dans la réussite de leur contrôle continu via un entraînement rigoureux aux évaluations communes. A partir de divers sujets qui seront traités intégralement en cours, les élèves seront amenés à approfondir les thématiques au programme (en anglais, en histoire-géographie et en enseignement scientifique) tout en travaillant la méthodologie propre à ces épreuves.

Une banque de sujets en ligne, avec leurs corrigés complets inédits, réalisés par nos professeurs, sera de surcroît mise à la disposition des élèves à l’issue du stage, en intersession, afin de leur permettre de parfaire eux-mêmes leur entraînement tout au long de l’année scolaire.

Quelques pages extraites de la banque de Sujets Prépasup

                  Histoire                          Enseignement scientifique                          Anglais

blankblank

blank

 

 

 

 

 

 

 

 

Préparations aux Evaluations Communes (EC) avec IPESUP

Pour bénéficier d’une préparation complète aux évaluations communes, rendez-vous sur nos pages dédiées :

INSCRIPTION EN LIGNE > TOUTES NOS ACTUALITÉS LYCÉE>