Nous rencontrer en octobre 2022

Des réunions d’information animées par nos responsables pédagogiques sont organisées tout au long de l’année. Durant l’ensemble des réunions, les responsables des différentes formations présenteront les procédures de sélection, l’organisation des cours et répondront à toutes vos questions.

Pour réserver votre place et recevoir le lien de connexion, merci de vous inscrire sur les formulaires du site dans la rubrique réunions d’information.

 

Semaine du 3 au 9 octobre 2022

Lundi 3 octobre 2022

  • Stages Lycée – 18h00
  • School of English – 18h30

 

Mardi 4 octobre 2022

  • Trajectoire Prépa HEC ECG  18h00
  • Admissions Parallèles – 18h00

 

Jeudi 6 octobre 2022

  • Sciences Po Master – 18h00
  • Écoles d’ingénieurs post-bac – 18h15

 

Semaine du 10 au 16 octobre 2022

Lundi 10 octobre 2022

  • Stages Prépa HEC ECG – 18h00

 

Mardi 11 octobre 2022

  • IEP de Région – 18h00
  • Prépa Scientifique – 18h00

 

Mercredi 12 octobre 2022

  • Trajectoire Médecine – 18h15

 

Jeudi 13 octobre 2022

  • School of English – 18h30

 

Vendredi 14 octobre 2022

  • Journalisme – 18h30

 

Semaine du 17 au 23 octobre 2022

Lundi 17 octobre 2022

  • Études à l’étranger – 18h30

 

Mardi 18 octobre 2022

  • Sciences Po Paris – 18h00
  • Admissions Parallèles – 18h00
  • Écoles d’ingénieurs post-bac – 18h15

 

Mercredi 19 octobre 2022

  • Écoles de commerce post-bac – 18h15

 

Jeudi 20 octobre 2022

  • Classes Préparatoires HEC ECG – 18h00
  • Sciences Po Master – 18h00

 

Samedi 22 octobre 2022

  • Forum des écoles d’ingénieurs post-bac – 14h00

 

Semaine du 24 au 30 octobre 2022

Lundi 24 octobre 2022

  • School of English – 19h00

 

    S’INSCRIRE À UNE RÉUNION >

    blank



    Les secrets d’une Prépa réussie : confidences de Thibault, étudiant à l’ESSEC

    En arrivant à Ipesup, je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait. Je venais d’un lycée de la banlieue parisienne, mon baccalauréat mention Bien en poche et en ayant seulement à l’esprit que j’allais beaucoup travailler. Je ne m’attendais pas à vivre cette expérience hors du commun, une expérience enrichissante, humaine et surtout unique en son genre. Je vous dévoile ici mes deux années passées à Ipesup et les clés qui m’ont permis d’ouvrir les portes de l’ESSEC.

     

    Mon organisation en classe préparatoire

    Si la classe préparatoire m’a aidé à structurer mon esprit, elle m’a aussi appris à m’organiser. À la différence de l’université où les emplois du temps changent d’un semestre à l’autre, la classe préparatoire offre cette chance à ses élèves de se laisser bercer par un rythme, certes effréné, mais tout au moins régulier toute l’année. J’ai donc saisi cette chance pour optimiser mon temps au maximum.

    J’avais ainsi reproduit sur Excel l’emploi du temps de mes cours en ajoutant le matin, le midi et le soir des matières que je souhaitais travailler. La prépa a cela de triste qu’on ne peut pas consacrer le même temps de travail pour chaque matière. Je sais que j’aurais eu tendance à plus travailler les langues que l’économie si je n’avais pas entendu parler de cette technique.

    Pour connaître les durées de travail, il suffit de se poser la question du nombre d’heures durant lesquelles on est prêt à travailler et de les répartir en fonction des coefficients des épreuves du concours de l’école que vous souhaitez. Comme je visais une parisienne (HEC, l’ESSEC ou l’ESCP BS) et que j’étais en parcours maths appliquées et économie, sociologie et histoire du monde contemporain (un parcours où le poids des matières est plutôt équilibré), je travaillais autant les mathématiques, que l’économie et les lettres et philosophie (coefficients compris entre 7 et 9) et un peu moins les langues (coefficients compris entre 2 et 4). Ensuite, je remplissais ces créneaux par la remise au propre de mes cours, par de l’apprentissage, la rédaction de dissertations ou la résolution d’exercices.

    En première année, comme j’avais 30 minutes de trajet direct le matin entre Boulogne-Billancourt et Cardinal Lemoine pour rejoindre Prépasup, j’en profitais pour apprendre des listes de vocabulaire ou lire des articles de presse. C’était une bonne façon de me mettre en route pour affronter les 8 heures de cours quotidiennes mais aussi pour me documenter et me tenir au courant de l’actualité. Le midi, je travaillais d’une manière plus relâchée puisque digestion oblige. Je remettais mes cours au propre pour être opérationnel le soir. J’avais quelques khôlles aussi et je prévoyais ce que je devais travailler le soir.

    Ce fonctionnement a plusieurs intérêts. D’abord, il m’a fait suivre une routine à laquelle je pouvais toujours me raccrocher. En classe préparatoire, j’étais heureux, mais j’étais parfois aussi triste à cause d’une mauvaise note en khôlle ou à un devoir ou parce que j’en avais assez. La routine m’a ainsi aidé à ne pas baisser les bras. En effet, quand mon moral baissait, elle, continuait.

    La routine m’a aussi permis de lutter contre mon pire ennemi en classe préparatoire: le temps. En effet, les cours sont intenses et méritent d’être travaillés dès leur saisie. Au début, je suis néanmoins rentré dans le cercle vicieux du court terme, c’est-à-dire des devoirs et des khôlles hebdomadaires qui me poussaient à ne travailler que la matière sur laquelle j’allais être interrogé. J’ai compris l’utilité de la routine quand je me suis retrouvé avec des pages et des pages de cours que je n’avais pas révisées, ce qui, par conséquent, m’empêchait de comprendre le cours suivant et se ressentait dans mes notes.

     

    Le climat au sein de ma classe 

    Mes camarades en classe préparatoire sont ceux avec qui j’ai travaillé pendant deux ans. On était dans la même situation, on devait donc se serrer les coudes. Même si le partage apparaissait contradictoire avec le concept même de concours, il fallait réussir à s’entraider. À moins de 40 dans une classe, on était tous sûrs d’avoir une place dans l’une des trois parisiennes qui en offre un peu plus de 1200 chaque année. Dans ma classe, un document partagé alimenté par tous les élèves était disponible et regroupait toutes les corrections des khôlles. On partageait aussi nos copies, bonnes ou mauvaises d’ailleurs. Quand les reprises de khôlle me permettaient d’élargir mes connaissances sur un chapitre, de travailler ma méthodologie de dissertation, les meilleures copies, elles, m’ont permis de comprendre où les points qui me manquaient étaient à chercher.

    J’ai aussi trouvé un plaisir à discuter avec les autres. D’ailleurs, ce plaisir est essentiel. J’ai vite compris que la classe préparatoire n’était pas une expérience solitaire mais bien une expérience solidaire et plus qu’humaine. Au cours de discussions, j’ai pu débattre sur un tas de sujets avec mes ami(e)s. Ces discussions m’ont permis de prendre du recul, d’entendre plusieurs points de vue et d’enrichir mon esprit critique. Ces moments de réflexion (comme s’il n’y en avait pas déjà suffisamment en prépa!) m’ont beaucoup aidé; surtout pour les oraux de langues où les interrogateurs nous demandent fréquemment de prendre position sur des sujets d’actualité. Le simple fait d’avoir parlé avec l’une de mes amies des friperies dans lesquelles elle s’habillait m’a permis de décrocher un beau 18,25/20 à l’épreuve orale d’allemand à l’EDHEC  sur un sujet similaire. Ces moments à parler avec les autres m’ont aussi permis de savoir ce que quelqu’un d’autre aurait fait à ma place sur tel ou tel sujet, ce qui une fois de plus, est enrichissant. Je garde en mémoire des discussions plus animées les unes que les autres et surtout, très respectueuses.

    Enfin, sortir en classe préparatoire peut sembler chose impossible. Oui, c’est vrai. En réalité, c’est une impossible nécessité. Il faut réussir à trouver un moment de la semaine, encore une fois, un moment fixe où vous vous déconnectez totalement du monde stressant de la classe préparatoire. Pour ma part, je sortais le vendredi soir après les cours et on allait tous boire un verre près du Panthéon (le début des afterworks !) Ce moment était important car il me permettait de beaucoup rigoler et donc de décompresser. Quand certains de mes amis faisaient du sport, je préférais aller en soirée, du moins pendant la première année.

    Ces sorties sont importantes pour garantir un équilibre productif entre loisirs et travail. C’est un tout pour ne pas saturer au bout de 6 mois de travail ininterrompus !

     

    L’importance du sommeil

    Le besoin de dormir se fera sentir pendant vos deux années de classe préparatoire. Vos journées seront longues et chargées, il faut donc prévoir un temps de sommeil suffisant pour se régénérer et être actif en cours le lendemain. Je prévoyais entre 6 et 8 heures de sommeil par nuit, mais je sais que certains de mes camarades dormaient à 21:00 toute la semaine. Notre résistance face au sommeil est injuste mais il faut savoir faire avec.

    C’était la partie la plus dure pour moi, surtout à l’approche des concours où je voulais travailler toujours plus. Alors une règle très simple que je m’étais fixée : le jour où j’avais une khôlle, c’est-à-dire une à deux fois par semaine, je me couchais tout de suite après le dîner. Cette règle me permettait soit de me récompenser d’une bonne khôlle, soit d’échapper à la réalité si j’avais raté. Je ne pouvais pas me faire violence tout le temps en classe préparatoire. Il faut donc savoir faire une pause de temps en temps pour reprendre ses esprits.

    Dormir sera en grande partie ce que vous ferez quand vous ne travaillerez pas, il faut donc en profiter!

     

    Les vacances scolaires 

    En ce qui concerne les vacances, je les partageais toujours en deux. Une première partie où je m’amusais intelligemment. J’allais au musée, je lisais, j’allais voir des films, je me cultivais pour enrichir mes dissertations. J’en profitais également pour voir mes amis d’Ipesup et de mon lycée. Encore un moment utile pour parler, évoquer mes ressentis de la classe préparatoire et ainsi faire un point. Encore des discussions à ne pas négliger puisqu’elles sont constructives et m’ont aidé à avancer.

    Le reste des vacances, je me remettais sérieusement au travail avec les horaires que j’avais pendant l’année scolaire. Déjà pour me remettre dans le bain, mais aussi pour revoir mes cours, reprendre des exercices etc.

     

    Mon expérience au sein d’Ipesup

    À Ipesup, on a la chance de fréquenter des personnes qui ont l’expérience des concours. Les professeurs sont soit agrégés, soit normaliens (parfois les deux!). D’autres sont aussi passés par les meilleures écoles de commerce. Ils sont aujourd’hui professeurs, parfois examinateurs ou correcteurs à divers concours. Ils connaissent donc mieux que quiconque l’expérience totalement folle que l’on vit. Ils connaissent les attentes des concours et les exigences de ces derniers. Leur expérience leur permet d’organiser leur cours à la perfection.

    Ici, on apprend les bonnes choses. Le piège de la classe préparatoire est celui qui nous fait nous perdre dans des connaissances, certes intéressantes, mais inutiles au concours. Ainsi, je me souviens d’un professeur qui nous répétait sans cesse cette phrase: « je m’en fiche du cours moi, moi, je pense SU-JET! ».

    Ipesup, c’est aussi la disponibilité des professeurs. Au lycée, le professeur m’aidait uniquement durant ses heures de cours. Ici, le professeur se consacre à ses élèves quotidiennement. Je me souviens de ces soirées à tenter de résoudre des exercices impossibles avec mon professeur de mathématiques, en ligne, jusqu’à point d’heure.

    En somme, rien d’incroyable mais de la méthode et des astuces qui font la différence. En classe préparatoire, il faut se reposer sur des règles pour structurer ses journées et être efficace.

     

    Thibault. 



    Baccalauréat Français 2023 : Laure, enseignante et examinatrice explique la réforme du lycée

    Laure, vous qui êtes à la fois enseignante de Première et examinatrice des épreuves du Bac de français, quels changements pour les épreuves de français depuis la réforme du lycée de 2020 ?

    La réforme du Baccalauréat de 2020 a entraîné une refonte importante du programme de français en classe de 1ère générale ainsi que des modalités des épreuves anticipées de français en fin de Première. L’existence d’un programme national d’œuvres, couplé à des parcours thématiques associés et des objets d’étude, avec une marge de manœuvre laissée malgré tout à l’enseignant, change la donne.

    L’oral de français est doté du même poids que l’épreuve écrite dans l’évaluation globale du Baccalauréat (coefficient 5 pour chaque épreuve).

     

    Pourquoi les épreuves de français sont-elles devenues déterminantes en 2023 à l’heure de Parcoursup ?

    Avec l’instauration du contrôle continu (qui compte désormais pour 40% de l’évaluation globale) et la disparition d’une grande partie des épreuves finales du baccalauréat, les notes du bac français apparaissent capitales. Ce sont les seules notes faisant l’objet d’épreuves nationales en 1ère, avec des sujets communs, une correction anonymisée et des barèmes de notation standardisés. Tous les lycéens de France sont notés de manière homogène selon les mêmes critères. Et si ces notes ne pèsent que 10% du Baccalauréat, elles sont scrutées avec attention pour l’examen des dossiers Parcoursup en classe de Terminale.

     

    Quelles sont les principales difficultés des élèves de 1ère face au bac de français ?

    Une certaine confusion règne dans les esprits des élèves vis-à-vis de ces nouvelles épreuves et de leurs attendus.

     

    Quel type d’épreuve choisir à l’écrit, commentaire de textes ou dissertation ?

    Le commentaire est choisi par une majorité d’élèves, l’exercice de la dissertation effrayant manifestement les élèves.

    Le commentaire littéraire porte sur un texte en lien avec l’un des quatre objets d’étude du programme, mais ce ne sera pas un extrait d’une des œuvres au programme.

    La dissertation consiste à conduire une réflexion personnelle, organisée sur une question littéraire portant sur l’une des quatre œuvres étudiées en classe et son parcours thématique associé au programme.

     

    Qu’est-ce qu’une « lecture cursive » ?

    C’est ainsi que sont désignées les lectures à la maison demandées par l’enseignant qui ne font pas l’objet d’une étude approfondie en classe.

     

    A l’oral, comment se préparer à la lecture à haute voix ?

    La « lecture expressive » est un moment fort de l’oral, à ne pas négliger. Je conseille à mes élèves de s’entraîner en s’enregistrant et en écoutant ces textes lus par des comédiens pour poser sa voix, respecter la prosodie, gagner en expressivité. L’examinateur mesure d’emblée votre degré de maîtrise du texte à la façon dont vous lisez le texte.

     

    Qu’est-il attendu lors de l’entretien sur l’œuvre ?

    Pour l’épreuve orale, le nouvel esprit du programme attend de l’élève qu’il explique son point de vue personnel, pourquoi il a choisi cette œuvre. Qu’il exprime sa propre perception, son ressenti, au-delà de l’analyse qui aura été faite en classe. Le jury appréciera que les commentaires de l’élève ne soient pas du « copier-coller » du cours vu en classe.

     

    Quelles sont les principales préoccupations des parents d’élèves de Première pour le Baccalauréat de français ?

    Leur premier réflexe est de comprendre en quoi la nature des épreuves et leurs attendus ont changé par rapport au baccalauréat qu’ils ont connu.

    Ils doutent souvent des capacités de rédaction de leurs enfants, tant d’un point de vue de la qualité de la langue (orthographe, syntaxe, grammaire…) que de la structuration de leur pensée (logique, argumentation…).

    Les parents s’interrogent souvent sur la question du nombre de textes à présenter : a priori, les élèves présentent 20 textes. Mais si la liste des textes étudiés communiquée par le lycée de l’élève comporte moins de 20 textes, l’examinateur n’est pas censé lui en tenir rigueur dans son évaluation.

     

    Alors, faut-il choisir la dissertation ou le commentaire selon vous ?

    Si le commentaire de textes est choisi par une majorité des candidats, la dissertation présente pourtant moins de risques pour les élèves qui ont bien étudié les œuvres pendant l’année. Avec un sujet qui porte sur ces œuvres travaillées en classe, la dissertation permet de jouer en terrain connu, sur des problématiques familières.

    Alors que le commentaire de textes portera vraisemblablement sur un texte et un auteur inconnus, ouvrant la voie à de possibles contresens. Cet exercice nécessite une plus grande sensibilité littéraire, plus d’analyse personnelle.

    L’examinateur est a priori mieux disposé pour l’évaluation de la dissertation, si l’élève ne tombe pas dans les pièges de la récitation de son cours et des erreurs grossières de connaissances.

    Les bons élèves choisissent majoritairement la dissertation. Avec un travail personnel régulier à la maison sur l’acquisition de connaissances autour des œuvres, la maîtrise des extraits choisis, la progression en dissertation est assurée.

    Le commentaire littéraire, lui, se travaille mieux en classe, en analysant collectivement les intentions, les procédés littéraires suivis…

     

    Qu’est-ce qui a conduit l’équipe pédagogique du Lycée Ipesup à bâtir un parcours numérique de préparation au bac de français (« Libris solo ») ?

    Libris solo a été élaboré avec l’intention d’aider les élèves pour l’épreuve de dissertation.  Or, l’étude approfondie des quatre œuvres au programme, des extraits issus des œuvres, des auteurs, de leur contexte culturel, relève d’un travail personnel qui se prête particulièrement bien à un apprentissage numérique en autonomie.

    Avec une équipe de huit enseignants agrégés de français, docteurs ou experts dans leur domaine littéraire, nous avons élaboré un prototype autour de la Princesse de Clèves, puis décliné la proposition pour les autres œuvres sur la base d’une charte éditoriale affinée au fil de l’expérimentation avec nos élèves de 1ère.

    L’approche didactique se veut méthodique et progressive, l’élève est guidé pas-à-pas, dans une démarche explicite. Les dix séquences correspondent au cheminement logique du parcours d’apprentissage : dans un premier temps est abordé le contexte culturel, puis sont présentés les extraits choisis, avant que les notions exposées, les conseils méthodologiques ne fassent l’objet d’activités interactives (quiz de niveaux graduels de difficulté, flashcards…) pour guider l’apprentissage ou pour réviser ses connaissances. Enfin, l’élève est sollicité pour un exercice de rédaction qui valide une bonne appropriation des connaissances en les réinvestissant dans une dissertation.

    Le contenu du parcours numérique est ambitieux : il couvre les 12 oeuvres au programme avec leur contexte littéraire et culturel, s’attarde sur l’étude détaillée de 6 extraits par œuvre, propose une méthodologie pour la dissertation avec des exercices d’entraînement progressif.

    Ce programme d’apprentissage numérique complet conçu pour la préparation du bac français 2023 est unique en son genre, il complète bien l’enseignement du professeur en classe sur les œuvres au programme.



    Guide Ipesup du lycéen : édition 2022-2023

    Quels enseignements de spécialité pour quelles études en France comme à l’étranger ?

    Comment constituer le meilleur dossier dans Parcoursup pour être sélectionné dans la filière de mon choix ?


    Quels enseignements de spécialité choisir ? Quel profil d’élève pour quelles filières ? Quelles sont les modalités d’intégration et les débouchés  des principales filières sélectives ? Comment se déroule la scolarité dans une Classe Préparatoire ? Comment réussir son année de PASS ? Quand préparer ses études à l’étranger ? Comment se préparer aux sélections des écoles post-bac ou des IEP ? etc.

    Le Guide d’orientation du lycéen d’Ipesup répond à toutes vos questions concernant la réforme du Bac, le nouveau lycée et les principales filières sélectives françaises et étrangères.

     

    Télécharger le guide >

    Extrait du guide

     

    Sommaire du Guide Ipesup du lycéen – Édition 2022-2023 :

    Le nouveau lycée

    La restructuration du secondaire
    La fin du système
    Construire son parcours
    Le cycle terminal

    Le nouveau Bac
    Calendrier
    Modalités d’évaluation

    S'orienter vers le supérieur

    Les aptitudes à développer dès le lycée
    Le choix d’une filière sélective
    Les Classes Préparatoires
    Les vertus de la prépa
    Classes préparatoires aux Grandes Ecoles d’Ingénieurs
    Classes préparatoire BCPST (sciences du vivant)
    Classes préparatoires aux Grandes Ecoles de Commerce
    Classes préparatoires littéraires

    Filière Sciences Po
    Sciences Po Paris
    Les IEP de Province

    Les études de santé
    La fin de la voie unique d’accès aux études de santé
    Principaux points de la réforme

    Les Écoles post-bac
    Les écoles de commerce
    Les écoles d’ingénieurs
    Les écoles vétérinaires post-bac

    Filières internationales
    Étudier à l’international : les atouts d’un cursus à l’étranger
    Étudier au Royaume-Uni
    Étudier aux États-Unis
    Étudier au Canada
    Étudier en Irlande
    Étudier aux Pays-Bas
    Étudier en Europe du Sud

    Admissions parallèles
    Grandes écoles de Commerce
    Grandes écoles d’Ingénieurs

    Les écoles de journalisme

    Parcoursup

    Les modalités de sélection
    Motiver son projet


    Réunion d’information >     Conseil d’orientation Ipesup >



    Nos préparations de Toussaint 2022

    Nos stages de Toussaint, organisés pendant les vacances scolaires permettent quel que soit le profil de l’élève ou l’orientation choisie, de consolider ses acquis, de renforcer ses bases ou d’anticiper les études supérieures.

    Retrouvez ci-dessous la liste de l’ensemble des stages réalisables au cours de cette période : stages généraux pour le Lycée (Seconde, Première et Terminale) ou stages Trajectoire (Prépa HEC, Prépa Scientifique, Médecine), stages spécifiques (Sciences Po Paris, Maths Sup-Spé et Écoles post-bac) et préparations aux Certifications et examens d’Anglais.

     

    Stages Lycée (Seconde – Première – Terminale)

    Stage intensif Seconde

    Après les premiers résultats de l’année scolaire, le stage de Toussaint vous propose de consolider les matières « socle » de l’année de Seconde, à savoir les Mathématiques et le Français.

    • Dates : du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022 (inclus)
      • Programme :
        • Parcours socle classique (24h de Mathématiques + Français sur 6 jours)
        • Option méthodologie (6h de cours)

        Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

         

        Stage intensif Première

        Après les premiers résultats de l’année scolaire, le stage de Toussaint vous propose de consolider le Français, matière phare de l’année de Première, et/ou vos enseignements de spécialité.

        • Programme :
          • Parcours « Préparation au Bac de Français écrit » : Cours de préparation aux épreuves écrites du Bac de Français soit 24h (20h de cours + 4h de bac blanc et accès à Libris, le parcours numérique de Français)
          • Parcours « Préparation aux spécialités clefs » (1 à 2 au choix) : SES, HGGSP, Physique-Chimie et Mathématiques soit 12h (10h de cours + 2h d’examen blanc)
          • Pack de Français : Cette nouvelle offre, disponible uniquement en début d’année scolaire, s’adresse aux élèves désireux de préparer leur Baccalauréat de français de manière intensive sur toutes leurs vacances scolaires. Le pack comprend :  
            • Les 4 stages de préparation à l’écrit de Français de Toussaint, de Noël, d’Hiver et de Printemps
            • Accès aux 4 œuvres au programme de la dissertation sur Libris
            • Une journée de préparation à l’oral en juin
        • Dates, au choix :
          • du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022 (inclus) – compatible avec le stage de Français
          • ou lundi 31 octobre au samedi 5 novembre 2022 (inclus)

        Le stage de Français (pris seul ou dans le pack) est compatible avec le stage de préparation aux spécialités (uniquement la semaine du 24 au 29 octobre 2022 à la Toussaint)

          Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

           

          Stage intensif Terminale

          Alors que les élèves de Terminale ont découvert au début de leur année scolaire les tous nouveaux programmes d’enseignement de spécialité (issus de la réforme du Baccalauréat), le fossé entre les exigences du programme de Première et celles du programme de Terminale leur est apparu.
          Ce stage a pour vocation de permettre aux élèves de résoudre les difficultés qui ont émergé en début d’année scolaire afin d’appréhender la suite de leur premier trimestre sur de solides bases, et de pouvoir viser l’excellence au Baccalauréat dans leurs deux enseignements de spécialité.

          • Dates, au choix : 
            • du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022
            • ou du lundi 31 octobre au samedi 5 novembre 2022
          • Programmes :
            • Stage de renforcement des spécialités clefs : 2h30 par matière et par jour sur 6 jours
              • Parcours Scientifique : Mathématiques + Physique
              • Parcours Mathématiques-Économie : Mathématiques + SES
              • Parcours Mathématiques-Histoire-Géopolitique : Mathématiques + HGGSP
              • Parcours Sciences humaines : HGGSP + SES

          Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

           

          Stages intensifs Sciences Po

          Stages Sciences Po Seconde 

          Ipesup propose désormais d’abriter un programme « découverte de Sciences Po », dès la classe de Seconde. Ce programme, ayant pour objectif de renforcer le dossier des élèves, de révéler leur potentiel, est constitué d’un cycle de quatre stages, organisés en période de vacances. Chaque stage proposé répond à différents objectifs comme celui de découvrir Sciences Po et son environnement ou encore de réfléchir à son orientation en s’appuyant sur les outils de Sciences Po.

          Suivi de manière autonome, chaque stage s’assigne un objectif particulier qui s’ajoute au renforcement académique et à la découverte des soft skills. A la Toussaint : découvrir ce qui singularise Sciences Po parmi les autres filières sélectives.

          • Dates : lundi 24 au samedi 29 octobre 2022
            • Programme :
              • Formule 1 : Module « découverte Sciences Po » – 12h de cours
                • Présentation de Sciences Po dans les filières sélectives (4h)
                • Ateliers « soft skills » (4h)
                • Actualité (4h)
              • Formule 2 : Module « découverte Sciences Po + Socle Français – Maths classiques » – 32h de cours
                • Français (10h)
                • Mathématiques classiques (10h)
              • Formule 3 : Module « découverte Sciences Po + Socle Français – Maths avancées » – 32h de cours
                • Français (10h)
                • Mathématiques avancées (10h)

              Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

               

              Stage Sciences Po Première

              Suivi de manière autonome, chaque stage s’assigne un objectif particulier qui s’ajoute au renforcement académique, à la préparation du Baccalauréat de français, à la connaissance de Sciences Po et de ses campus, et à la pratique des soft skills. A la Toussaint : attester d’un haut niveau en Anglais par le biais d’une Certification ou d’un Test reconnu par Sciences Po.

              De plus, le stage offre un accès à la plateforme numérique de Français, Libris. Les modalités d’accès à la plateforme seront envoyées aux élèves une dizaine de jours avant le démarrage du stage.

              • Programme, au choix » :
                • Formule 1 : Renforcement du dossier (40h de cours)
                  • Français (10h de cours et 4h d’examen blanc)
                  • Ateliers Soft skills et Préparation du dossier pour Sciences Po (6h)
                  • Carrefour des associations (4h)
                  • Enseignement de spé 1 (10h de cours et 2h d’examen blanc)
                  • Enseignement de spé 2 (10h de cours et 2h d’examen blanc)

                  (Enseignements de spécialité au choix : HGGSP, SES, Mathématiques, Physique-Chimie)

                  • Formule 2 : Certification C1 Cambridge (41h30 de cours)
                    • Français (10h de cours et 4h d’examen blanc)
                    • Ateliers Soft skills et Préparation du dossier pour Sciences Po (6h)
                    • Carrefour des associations (4h)
                    • Test de positionnement
                    • Cours et tests d’Anglais (21h30)
                    • Certification C1 Cambridge*

                    *Sous réserve de niveau suffisant à l’issue du stage. La date de certification n’est pas incluse dans le stage

                • Dates :
                  • du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022 (compatible Cambridge)
                  • du lundi 31 octobre au samedi 5 novembre 2022
                  • C1 Advanced à Ipesup : samedi 5 novembre 2022

                  Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                   

                  Stage Sciences Po Terminale  

                  Suivi de manière autonome, chaque stage va se focaliser sur l’objectif particulier du calendrier de la procédure de sélection. A la Toussaint, il est double : écrire des EP qui vous ressemblent (EP 1 : personnalité & 2 : motivation pour le parcours intellectuel de Sciences Po), attester d’un haut niveau en Anglais par le biais d’une Certification ou d’un Test reconnu par Sciences Po.

                  • Formule 1 : module extra-académique seul (24h de cours) 
                    • Amphi d’accueil : le concours, les outils de la prépa, notre groupe privé : les « clefs de 27 » (2h)
                    • Journée portes ouvertes des campus de l’IEP de Paris à Ipesup (4h)
                    • Du « Grand Syllabus » à « l’esprit Sciences Po » (ESPO) : EP1 & EP2 (4h)
                    • Ateliers Soft skills, en appui des cours d’ESPO (6h)
                    • 2 Conférences d’actualité en vue de l’oral, avec des conférenciers invités, praticiens de l’économie, de la diplomatie, et des décrypteurs des grands faits de société (4h)
                    • Carrefour des associations (4h)
                    • Formule 2 : module extra-académique + préparation à la Certification C1 Cambridge* (45h30 de cours) 
                      • Test de positionnement
                      • 21h30 de cours et tests d’Anglais
                      • Certification C1 Cambridge

                    *Sous réserve de niveau suffisant à l’issue du stage. La date de certification n’est pas incluse dans le stage. Le prix des examens de certification se règle indépendamment auprès de Cambridge.

                    • Dates :
                      • du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022 (compatible Cambridge)
                      • du lundi 31 octobre au samedi 5 novembre 2022
                      • C1 Advanced à Ipesup : samedi 5 novembre 2022

                      Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                       

                      Stage IEP de Région

                      Stage intensif « IEP de Région » (Terminale)

                      Ipesup propose un enseignement très structuré. Nos professeurs réalisent en amont un travail de synthèse précieux pour les élèves : recensement des faits d’actualité liés aux thèmes de Questions Contemporaines, recueils de textes de Culture Générale, liste des grandes questions possibles, nombreux polycopiés en Histoire, conseils méthodologiques pour chacune des épreuves communes.

                      • Dates, au choix :
                        • du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022
                        • du lundi 31 octobre au samedi 5 novembre 2022
                      • Programme :
                        • Questions Contemporaines (14h de cours)
                        • Histoire (14h de cours)
                        • Anglais (seule langue proposée, 10h de cours)
                        • Un examen blanc type « concours commun » (6h d’épreuves en présentiel)

                      Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                       

                      Stages Prépa HEC ECG

                      Stage Trajectoire Prépa HEC (élèves de Terminale)

                      Les stages Trajectoire Prépa HEC permettront aux élèves de Terminale de :

                      • Mettre à niveau leurs connaissances au-delà de ce que l’on peut attendre au Baccalauréat, et de s’approprier des méthodes de travail et de rédaction requises en classe préparatoire
                      • Examiner leur niveau en Mathématiques afin qu’ils puissent se projeter dans l’une des deux majeures « Mathématiques approfondies » (correspondant à l’ancien programme ECS) ou « Mathématiques appliquées » (programme ECE)
                      • Découvrir ou approfondir la Culture Générale, matière tout à fait nouvelle pour ceux qui n’y auront pas été initiés à travers l’enseignement de spécialité Lettres et Philosophie
                      • Se mettre à niveau et développer une méthodologie efficace en Histoire, Géographie et Géopolitique ou en Économie, Sociologie et Histoire du monde contemporain

                      • Dates : du lundi 24 au vendredi 28 octobre 2022
                      • Programme :
                        • 12h de Mathématiques
                        • 8h de Lettres et Philosophie
                        • 8h d’Histoire, Géographie et Géopolitique (HGG) OU d’Économie, Sociologie et Histoire du monde contemporain (ESH)
                        • 6h d’Anglais
                        • 2h de présentation de la classe préparatoire Économique et Commerciale incluant une intervention d’anciens préparationnaires étudiant aujourd’hui à HEC, l’ESSEC ou l’ESCP OU 2h d’épreuve basée sur les acquis du stage précédent pour les élèves ayant déjà suivi un stage

                        Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                         

                        Stage Prépa HEC 1ère ou 2ème année ECG

                        « Six jours pour consolider ses acquis de début d’année et travailler la méthodologie »

                        Le stage de Toussaint a été conçu aussi bien pour compléter le stage de pré-rentrée que pour être suivi de manière indépendante.

                        Après deux mois de prépa, ce stage de “post-rentrée” constitue une mise au point sérieuse sur un choix de trois matières obligatoires afin que les étudiants de 1ère et 2ème années puissent :

                        • Repérer leurs faiblesses
                        • Tester la solidité de leurs acquis
                        • Continuer d’effectuer une transition réussie entre le secondaire et la 1ère année de Classe Préparatoire (pour les 1ère année) ou entre la 1ère et la 2ème année (pour les 2ème année).
                        • Dates : du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022
                        • Programme : Formule 1 – Stage 1ère ou 2ème année
                            • Mathématiques (appliquées ou approfondies) : 2h/jour
                            • Géopolitique ou Économie : 2h/jour
                            • Lettres et Philosophie (méthodologie) : 2h/jour

                            En option : Langues (Anglais ou Espagnol) ou Atelier de Mathématiques : 2h/jour.

                        • Formule 2 : « Pack Mathématiques »
                          • 1ère année et 2ème année : 4h/jour (2h de cours + 2h atelier)

                        Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                           

                          Stages Écoles de commerce post-bac

                          Stages « initiation » de Toussaint

                          « Cinq jours pour se familiariser avec toutes les épreuves des concours SESAME et ACCÈS »

                          Cette formule intensive permet de balayer l’ensemble des techniques indispensables pour être à l’aise le jour des épreuves écrites d’admissibilité du concours et se préparer aux épreuves orales d’admission.

                          • Dates, au choix :
                            • du lundi 24 au vendredi 28 octobre 2022
                            • du lundi 31 octobre au vendredi 4 novembre 2022
                          • Programmes :
                            • Stage présentiel (dans nos établissements d’enseignement situés à Paris 4, 5 ou 6) – 32h de cours
                              • 14h de Synthèse, Analyse documentaire, Ouverture culturelle et Aptitudes verbales
                              • 10h de Logique générale et numérique et de Mathématiques
                              • 8h d’Anglais
                              • Une journée de concours blanc en ligne
                              • Un week-end de préparation à l’oral : Conférences + Simulation d’entretien et d’Oral d’Anglais
                            • Formule digitale à distance – 32h de cours
                              • 18h de cours live (via Zoom©) : séances méthodologiques communes avec le stage présentiel
                              • 8h d’entraînement en ligne sur des sujets de type concours à réaliser en ligne dans les conditions du concours
                              • 6h d’atelier interactif : corrections encadrées sur les questions type concours les plus délicates des entrainements en ligne
                              • Une journée de concours blancs en ligne
                              • Préparation aux épreuves d’admission : Conférences + Simulation d’entretien et d’oral d’Anglais

                          Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                           

                          Stages Écoles d’ingénieurs post-bac

                          Stage « initiation » de Toussaint

                          « Cinq jours pour découvrir les épreuves des concours Avenir et Puissance Alpha »

                          Ipesup a conçu une gamme de stages destinés à préparer les étudiants de Terminale aux concours des Écoles d’ingénieurs post-bac Avenir et Puissance Alpha. De la présentation des nouvelles méthodes à acquérir jusqu’à l’entrainement pratique aux épreuves écrites et orales, nos préparations mettent les élèves sur la voie de la réussite.

                          Le programme mixte (Avenir et Puissance Alpha) de ce stage de cinq jours permet aux stagiaires de se familiariser avec toutes les épreuves des concours. Il présente les notions des chapitres dans la continuité des programmes de Première et du début de l’année de Terminale en les mettant en application sur des sujets inspirés des annales les plus récentes.

                          • Dates : du lundi 24 au vendredi 28 octobre 2022
                          • Programme : 
                            • Stage présentiel (dans nos établissements d’enseignement situés à Paris 4, 5 ou 6) – 28h de cours
                              • 12h de Mathématiques
                              • 8h de Physique-Chimie
                              • 2h de Français
                              • 6h d’Anglais
                              • Une journée de concours blancs

                          À choisir entre les deux concours Avenir ou Puissance Alpha. Possibilité de passer une deuxième épreuve de l’autre concours.

                          Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                           

                          Stage Médecine

                          Stage d’anticipation de Terminale

                          Ipesup, précurseur de la préparation aux études de Médecine, propose une formule de stages modulaires durant les différentes semaines de vacances qui composent une formation complète pour anticiper cette première année d’Études de santé.

                          Le rythme de cette formation est totalement compatible, et même complémentaire pour les disciplines scientifiques (Physique, Chimie, Mathématiques et Statistiques), avec le contrôle continu du Baccalauréat.

                          • Dates : du lundi 24 au vendredi 28 octobre 2022
                          • Programme : Module S1 (Sciences) – 20h de cours et CB en Biostatistiques et Biophysique

                          Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                           

                          Stages intensifs Admissions Parallèles

                          Stage TAGE MAGE « découverte » de Toussaint

                          La formule un stage permet aux étudiants de bénéficier d’un entraînement complet au test TAGE MAGE®. Cette formule “un stage” est autosuffisante. De nombreux élèves, préparés les années antérieures, ont obtenu d’excellents résultats au TAGE MAGE® en suivant un unique stage. L’essentiel pour réussir : vous préparer en amont et poursuivre votre préparation sérieusement en aval du stage.

                          Date : du lundi 31 octobre au samedi 5 novembre 2022

                          Programme :

                          • Accès à l’intranet + une remise à niveau en Mathématiques + 4 tests d’entraînement + 1 TAGE MAGE® blanc corrigé ; au total :
                            • 26h de Cours et examens en tests
                            • 12h30 de Reprise de tests dédiées
                            • Accès aux reprises de tests de la saison à Ipesup
                          • Préparation des Dossiers : Conférence méthodologique de 2h, 2 rendez-vous (minimum) de Coaching individuel d’1h puis de 30 min
                            • Préparation du TAGE MAGE® :
                            • 2 stages intensifs représentant en tout :
                              • 70h de cours et tests
                              • 12 Tests d’entraînement et 3 tests blancs
                              • Intranet Ipesup TAGE MAGE® 2022 (cours filmés, méthodologie, tests blancs)
                              • Site pédagogique TageMaster (10 tests blancs)
                              • 20h de Reprise de tests dédiées
                              • Accès illimité à toutes les reprises de tests d’Ipesup de la saison (jusqu’à 50h supplémentaires)
                            • Préparation du TOEIC® : la préparation du TOEIC® est optionnelle. Elle peut être effectuée pendant l’un des stages de préparation (Pré-rentrée, Toussaint ou Noël), les cours de TOEIC® ayant lieu le matin et les cours de TAGE MAGE® l’après-midi.
                            • Préparation des Oraux : Stage intensif de 32h comportant 8h de cours et Conférences pour préparer les entretiens, l’intranet Ipesup Oraux 2022, polycopiés, 2 Entretiens individuels blancs, 2h de cours et 2 Simulations d’Anglais, 2h de cours et une Simulation de LV2 pour les étudiants concernés, Entretiens collectifs, Coaching individualisé + possibilité d’assister pendant 3 jours aux oraux de tous les étudiants.

                            Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                             

                            Stages Maths Sup – Maths Spé

                            Stage Trajectoire Prépa Scientifique (élèves de Terminale)

                            Ipesup propose aux élèves de Terminale souhaitant intégrer une classe préparatoire scientifique ou une université scientifique des stages intensifs destinés à combler le fossé qui sépare le niveau de l’enseignement entre la Terminale et la classe préparatoire.

                            Notre préparation à la Classe Préparatoire Scientifique propose un contenu basé sur l’enseignement de spécialité en Mathématiques, ainsi que sur l’option Mathématiques expertes.

                            • Dates : du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022
                            • Programme :
                              • Mathématiques : 4h par jour pendant six jours, soit 24h
                              • Physique-Chimie : 2h par jour pendant six jours, soit 12h
                              • Coaching Parcoursup : relecture de CV et de lettres de motivation (option réservée aux élèves inscrits ou ayant suivi un stage Trajectoire)

                            Site pédagogique mathpremium.fr : Accès annuel offert à tous nos élèves.

                            Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                             

                            Stages Maths Sup Toussaint 2022

                            « Six jours pour assimiler les notions de début d’année »

                            Le stage de Toussaint est en quelque sorte un stage de “post-rentrée”. A cette période de l’année, les étudiants ont généralement eu l’occasion d’aborder, en Physique, les ondes, l’oscillateur harmonique et selon les cas l’Optique géométrique ou une introduction à la Mécanique quantique. En Mathématiques, il est fréquent qu’aient été abordés : les méthodes de calcul (raisonnements, sommes), les nombres complexes (racines n-èmes de l’unité, d’un complexe non nul), les fonctions usuelles (ch, sh, th et leurs réciproques Argch, Argsh, Argthnotamment), les ensembles et applications (image directe, image réciproque, injections, surjections), et selon les cas les équations différentielles ou les calculs de primitives. En Chimie, sont traités le plus souvent l’atomistique et le début du cours de Chimie générale.

                            • Dates, au choix :
                              • Mathématiques, Physique, Chimie : du lundi 24 octobre au samedi 29 octobre 2022
                              • Français : du lundi 31 octobre au mercredi 2 novembre 2022
                            • Programme, au choix :
                              • Mathématiques (24h)
                              • Physique (12h)
                              • Chimie (12h)
                              • Français (24h)

                            Le stage inclut l’étude suivie facultative chaque jour après les cours (15h).

                            Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                             

                            Stages Maths Spé Toussaint 2022

                            « Six jours pour commencer l’entraînement aux concours »

                            • Dates, au choix :
                              • Mathématiques, Physique, Chimie : du lundi 24 octobre au samedi 29 octobre 2022
                              • Français : du lundi 31 octobre au mercredi 2 novembre 2022
                              • Informatique Python : du jeudi 3 novembre au samedi 5 novembre 2022
                            • Programme, au choix :
                              • Mathématiques (24h)
                              • Physique (12h)
                              • Chimie ou SI (12h)
                              • Français (24h)
                              • Informatique Python (24h)

                            Le stage inclut l’étude suivie facultative chaque jour après les cours (15h).

                            Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                             

                            Stages BCPST 1ère année

                            « Six jours pour assimiler les notions de début d’année »

                            • Dates, au choix :
                              • Mathématiques, Physique-Chimie, Biologie : du lundi 24 octobre au samedi 29 octobre 2022
                              • Français : du lundi 31 octobre au mercredi 2 novembre 2022
                            • Programme, au choix :
                              • Mathématiques (24h)
                              • Physique-Chimie (12h)
                              • Biologie (12h)
                              • Français (24h)

                            Le stage inclut l’étude suivie facultative chaque jour après les cours (15h).

                            Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                             

                            Stages BCPST 2ème année

                            « Six jours pour commencer l’entraînement aux concours »

                            • Dates, au choix :
                              • Mathématiques, Physique-Chimie, Biologie : du lundi 24 octobre au samedi 29 octobre 2022
                              • Français : du lundi 31 octobre au mercredi 2 novembre 2022
                              • Informatique Python : du jeudi 3 novembre au samedi 5 novembre 2022
                            • Programme, au choix :
                              • Mathématiques (24h)
                              • Physique-Chimie (12h)
                              • Biologie (12h)
                              • Français (24h)
                              • Informatique Python (24h)

                            Le stage inclut l’étude suivie facultative chaque jour après les cours (15h).

                            Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                             

                            Stages certifiants d’initiation à l’Intelligence Artificielle

                            Stage d’initiation à l’IA

                            Ipesup propose à tous les lycéens des stages certifiants d’initiation à l’intelligence artificielle. A l’heure où les bonnes notes ne suffisent plus pour analyser un dossier dans Parcoursup, l’intérêt prouvé des jeunes pour cette dimension du monde de demain pourra constituer pour nos élèves un élément de propédeutique apprécié des recruteurs à l’entrée des formations sélectives. Les étudiants intéressés par les thématiques de l’IA peuvent également suivre nos stages.

                            • Dates : du lundi 31 octobre au samedi 5 novembre 2022
                              • Programme : 4h / session
                                • Session 1 : “Une introduction à l’IA”
                                • Session 2 : “Apprendre aux machines à apprendre”
                                • Session 3 : “Manipuler des données”
                                • Session 4 : “Prise en main”
                                • Session 5 : “Enjeux éthiques et défis”
                                • Session 6 : “Les métiers de l’IA”
                                    • + passage du badge IBM

                                  Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                                   

                                  Stages School of English

                                  Stage vacances – Toussaint 2022

                                  Ce premier stage permet aux élèves de revoir toutes les bases de la langue anglaise et de maîtriser les règles grammaticales essentielles (temps et aspects, modaux, voix passive, prépositions, phrasal verbs,…etc), de développer son lexique à travers l’étude de thématiques variées (education, business, bio-ethics, politics, social issues) qui permettent également de s’enrichir sur le plan culturel et civilisationnel.

                                  Les matinées sont principalement consacrées aux tâches écrites (grammaire, compréhension et expression écrite) et les après-midis aux tâches orales (compréhension audio et vidéo, expression orale à travers des activités variées : discours, jeu de rôle, débat, face à face, sketch…etc).

                                  • Dates : du lundi 31 octobre 2022 au vendredi 4 novembre 2022 (30 heures)

                                    Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                                     

                                    Stage intensif TOEIC®

                                    Cette formule propose à l’étudiant de s’entraîner sur 6 jours intensifs au test TOEIC®. Nos professeurs proposent une alternance entre cours et tests blancs corrigés, qui permettent une progression optimale. Le stagiaire peut aussi s’appuyer sur les supports exclusifs fournis en cours, parmi lesquels l’Ipesup English Workpack, mis au point par nos professeurs. Deux TOEIC® blancs assurent une mise en situation dans les conditions de l’examen. La plateforme Ipesup Nathan TOEIC® permet à l’étudiant de parfaire sa préparation, en amont ou en aval du stage.

                                    • Dates : du lundi 31 octobre au samedi 5 novembre 2022
                                    • Programme :
                                      • 24 h de cours et examens, dont deux TOEIC® blancs
                                      • Ipesup English Workpack
                                      • Accès 1 an à la plateforme numérique Ipesup / Nathan TOEIC® (2 400 questions, 12 tests TOEIC® blancs)

                                    Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                                     

                                    Stage intensif TOEFL®

                                    Cette formule propose à l’étudiant de s’entraîner de manière ramassée, sur cinq jours intensifs, au test TOEFL®. Nos professeurs proposent une alternance entre cours et tests blancs corrigés, qui permettent une progression optimale. Le stagiaire peut aussi s’appuyer sur les supports exclusifs fournis en cours, parmi lesquels l’Ipesup English Workpack, mis au point par nos professeurs. Deux TOEFL® blancs assurent une mise en situation dans les conditions de l’examen.

                                    • Dates : du lundi 31 octobre au vendredi 4 novembre 2022
                                    • Programme :
                                      • 26h de cours et examens, dont deux TOEFL® blancs
                                      • Accès pendant un an à la plateforme Ipesup Global Exam (1300 questions, 45h d’entraînement, 4 tests blancs)

                                    Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                                     

                                    Stage IELTS

                                    La School of English Ipesup vous prépare aux quatre parties des tests IELTS : Listening, Reading, Writing, Speaking. Une présentation détaillée du test et des compétences requises est effectuée. De nombreux tests d’entraînement sont travaillés, assortis de corrigés commentés et approfondis.

                                    • Dates : du lundi 24 au samedi 29 octobre 2022
                                    • Programme : 21h30 de formation en Anglais (toutes compétences)

                                    Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                                     

                                    Certification Cambridge – Préparation au C1 ou B2

                                    Les certifications délivrées par Cambridge Assessment English, département de l’Université de Cambridge spécialisé dans les examens d’anglais, sont des tests de grande qualité reconnus par les écoles, entreprises et universités dans le monde entier (dont 100% des universités britanniques, australiennes…). Contrairement à d’autres examens, les Certifications Cambridge English n’ont pas de date d’expiration.

                                    Cet examen va vous évaluer de manière approfondie sur votre capacité à parler anglais dans des situations de la vie quotidienne. Ainsi, il peut vous être utile pour étudier à l’étranger ou en France, obtenir un visa et améliorer vos possibilités d’embauche !

                                    • Dates : du lundi 24 au mercredi 26 octobre 2022

                                        Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                                         

                                        Stage 4 jours SAT (+ ACT en option) Toussaint 2022

                                        La School of English propose des stages de préparation aux tests SAT et ACT permettant d’entrer en première année dans une université américaine (« Freshman Admission »), mais aussi dans de nombreuses institutions dans le monde (Bocconi à Milan etc.).

                                        • Dates, au choix :
                                          • Stage 3 jours SAT : du lundi 24 au mercredi 26 octobre 2022
                                            • Option stage 1 jour ACT : jeudi 27 octobre 2022
                                        • Programme : Stage 3 jours SAT
                                            • Anglais : 10 heures
                                            • Mathématiques : 10 heures
                                            • Concours blanc : 3 heures
                                              • Option stage 1 jour ACT : 2h sciences + Test ACT (3h)

                                          Découvrir le stage en détail > Inscription en ligne >

                                           


                                          blank



                                          A la rencontre des meilleures Grandes Ecoles de Commerce

                                          Le Samedi 8 octobre 2022 à 14 heures, IPESUP organise en partenariat avec les meilleures Grandes Écoles de Management le Forum «Intégrer une Grande Ecole de Commerce en Admissions Parallèles».

                                          blankAprès un panorama des admissions parallèles, chaque École présentera les spécificités de son recrutement. Vous pourrez ensuite échanger directement avec les représentants de chaque École sur votre Dossier, votre projet professionnel.

                                          Infos pratiques

                                          Le Forum aura lieu dans les locaux de PRÉPASUP (Groupe IPESUP), 16B rue de l’Estrapade, 75005 PARIS, le Samedi 8 octobre 2022.

                                          Le Forum se déroulera de 14h à 17h environ. Nous vous invitons à venir dès 14h afin de pouvoir assister à toutes les présentations.

                                          Réservez votre place dès à présent

                                          Les places sont limitées et il est obligatoire de s’inscrire pour participer. Pour réserver votre place à ce Forum, il vous suffit de remplir en quelques clics le (court) formulaire ci-dessous.



                                          Témoignage de Noémie – Diplômée du Bachelor de l’ESCP Business School en 2021

                                          Pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?

                                          Je m’appelle Noémie, j’ai 22 ans. Je suis française mais j’ai passé une grande partie de ma vie à l’étranger. En effet, de mes 3 à 9 ans j’ai vécu en Allemagne. J’ai ensuite emménagé en banlieue parisienne jusqu’à mes 13 ans avant de partir en Chine où j’ai habité 3 ans, scolarisée au Lycée Français de Shanghai. Puis je suis à nouveau rentrée en France, où j’ai étudié au Lycée Chaptal.

                                          Après avoir obtenu mon Baccalauréat Scientifique en Section Européenne Anglais, j’ai rejoint le programme Bachelor de l’ESCP Business School en 2018.

                                           

                                          Avez-vous passé des concours pour intégrer une école de commerce post-bac ? Si oui, dans quelle(s) école(s) étiez-vous admise ?

                                          À l’approche de la fin du lycée, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire plus tard. Mon principal critère était de pouvoir vivre des expériences à l’étranger. En visitant quelques salons étudiants, je me suis rendue compte que les écoles de commerce post-bac proposaient de nombreux séjours à l’étranger et qui me permettraient de continuer à étudier les mathématiques tout en découvrant de nombreuses nouvelles matières.

                                          J’ai donc décidé de préparer les concours ACCÈS et SESAME, et également de m’inscrire au Bachelor de l’ESCP afin d’augmenter mes chances d’avoir une bonne école.

                                          Au moment des résultats, j’ai été admise à toutes les écoles auxquelles j’avais postulé, notamment l’IÉSEG, le BBA de l’ESSEC et le Bachelor de l’ESCP.

                                           

                                          Et pourquoi avez-vous choisi d’intégrer le programme Bachelor de l’ESCP ?

                                          J’ai longuement hésité entre l’ESSEC et l’ESCP car toutes deux me permettaient de commencer mes études à l’étranger, ce qui n’était pas le cas de l’IÉSEG.

                                          Finalement, mon choix s’est porté sur l’ESCP qui me permettait de découvrir 3 capitales européennes en 3 ans, d’être entourée d’une multitude de nationalités différentes, de m’orienter vers un secteur plus précis dès ma 3e année, et un enseignement basé sur le système anglophone que je préfère (plus flexible, bienveillant et basé sur l’autonomie de travail des étudiants).

                                           

                                          Comment s’est déroulé le processus d’admission ?

                                          En 2018, le processus d’admission se faisait directement sur la plateforme de l’ESCP BS. Il fallait renseigner ses coordonnées, et ajouter un CV et une lettre de motivation en anglais, puis répondre à quelques questions.

                                          Désormais, la procédure d’admission dépend du campus choisi pour la première année.

                                          Si vous souhaitez intégrer le Bachelor de l’ESCP à Paris, la candidature se déroule sur Parcoursup, en formulant un vœu pour ce programme.

                                          Si vous souhaitez intégrer le Bachelor de l’ESCP à Londres ou Turin, la candidature se déroule directement sur le site de l’école. Vous pouvez alors candidater dès maintenant.

                                          Si votre profil est intéressant pour l’école, vous serez alors invités à venir passer un entretien. Selon la localisation, l’entretien se déroulait en présentiel ou à distance. Personnellement, je vivais à Paris et me suis donc déplacée sur le campus situé dans le quartier République.

                                          L’entretien est composé de questions de personnalité, de motivation et quelques questions d’actualité. Il dure entre 20 et 30 minutes et se fait au choix soit en anglais soit dans la langue du campus (dans mon cas, français), au choix.

                                           

                                          Comment avez-vous choisi vos 3 campus ?

                                          J’ai choisi la ville de Londres pour la première année. Nous avions à l’époque le choix entre Paris ou Londres et je savais que je voulais commencer mes études à l’étranger.

                                          J’ai ensuite opté pour passer ma deuxième année à Madrid car je parlais déjà espagnol, et j’avais envie de m’améliorer et de découvrir l’Espagne où je n’étais encore jamais allée.

                                          Finalement, pour ma troisième année, j’ai voulu aller à Berlin car j’avais déjà quelques connaissances de l’allemand et j’avais surtout très envie de retrouver habiter en Allemagne.

                                           

                                          Comment se sont déroulées vos 3 années à l’ESCP ?

                                          Au top ! Je suis très contente du choix que j’ai fait. La vraie valeur ajoutée du programme c’est son format : 3 ans, 3 langues, 3 pays.

                                          Étant donné qu’on change de ville tous les ans, on déménage avec certains de nos amis, tout en rencontrant de nouvelles personnes chaque année. C’est un super équilibre entre confort et nouveauté. Cependant, on n’a pas vraiment de vie associative car on bouge trop rapidement pour avoir le temps de monter des associations, faire des campagnes d’élections etc. Mais on compense en organisant pleins d’événements entre élèves directement.

                                          J’ai pu avoir des cours d’espagnol et d’allemand durant les trois années,  ce qui m’a permis d’acquérir un niveau C1/C2 en espagnol et un niveau B2 en allemand.

                                          Au niveau des expériences professionnelles, nous avons l’occasion de faire des stages chaque année. Cela nous permet de mettre réellement en pratique nos connaissances acquises tout au long du programme.

                                           

                                          Qu’allez-vous faire pour la suite de vos études ?

                                          Approchant la fin de mon Bachelor, je m’intéressais de plus en plus au monde des nouvelles technologies. Afin de confirmer mon intérêt, j’ai décidé de faire une année de césure après l’obtention de mon diplôme pour effectuer un stage dans ce secteur.

                                          J’ai donc fait 6 mois de stage en tant que Data Consultant, chez Artefact à Londres. Artefact est un cabinet de conseil leader dans le domaine du digital, de la data et des nouvelles technologies. Cela m’a aussi permis de mieux connaître ce milieu et d’assurément confirmer mon intérêt.

                                          Par la suite, j’ai postulé dans différents masters dans les domaines suivants : Data Science, Business Analytics, Digital Businesses, New Technologies…

                                          J’ai finalement obtenu mon premier choix, le MSc in Business Analytics de Imperial College Business School, à Londres.

                                           

                                          Un dernier mot ? Auriez-vous des conseils pour les futurs candidats ?

                                          Le Bachelor de l’ESCP est un programme que je conseille spécialement aux candidats qui recherchent avant tout une variété culturelle au sein du cursus, des camarades, des professeurs et des cours. Une alternative pourrait être le BBA International de l’EDHEC.

                                          Cependant, si le candidat recherche particulièrement une ambiance associative dans son école, ou s’il a du mal à se motiver à travailler en autonomie, une école de commerce française plus « classique » correspondrait mieux. Une alternative pourrait donc être l’IÉSEG.

                                          Pour mettre toutes les chances de leur côté dans leur candidature à l’ESCP, je conseillerais aux candidats de mettre un fort accent sur leur ouverture internationale, leur curiosité, leur envie de changement constant et leur besoin d’appliquer la théorie qu’on leur enseigne.



                                          Entretien avec Loup*, étudiante en première année à Sciences Po Paris dans le cadre du double-diplôme Sciences Sociales-Lettres avec La Sorbonne

                                          Pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?

                                          Je m’appelle Loup, j’ai 19 ans et je suis en Première année à Sciences Po Paris dans le cadre du double-diplôme Sciences Sociales-Lettres avec La Sorbonne.

                                           

                                          Comment avez-vous eu connaissance des doubles-diplômes ?

                                          J’ai découvert les double-diplômes grâce à Ipesup et aux professeurs qui avaient insisté sur le panel important de cursus proposés à Sciences Po, contrairement à Sciences Po lui-même qui ne met pas assez en avant sur son site Internet les SPIV (Humanités littéraires et Sciences Sociales), SCUBE (Sciences et Sciences Sociales), SMASS (Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales) et autres doubles-cursus en France ou à l’étranger. Je pense sincèrement que sans Ipesup, je n’aurais jamais connu l’existence de ce parcours et je me serais finalement orientée vers une autre voie.

                                           

                                          Pourquoi avoir demandé un double-cursus avec La Sorbonne, et plus particulièrement « SPIV » ?

                                          Demander un parcours comprenant les Lettres était une évidence, en réalité. Au lycée, ayant toujours été très littéraire, je trouvais restreinte la place donnée à la littérature dans le programme scolaire. De fait, lors de mes choix Parcoursup, je me projetais véritablement dans l’étude sociale et les sciences humaines, tout en sachant au fond de moi que je ne voulais pas abandonner la littérature. Finalement, le seul cursus disponible et correspondant à cette recherche était celui qu’offrait Sciences Po. Il y avait également les prépas B/L (ndlr, classes préparatoires littéraires comprenant un nombre important d’heures de Mathématiques et de SES) parce qu’elles enseignent aussi de l’Économie, de la Sociologie, … mais mon intérêt pour le monde des prépas était moindre. Je m’étais donc dit « je veux d’abord Sciences Po, et le double-cursus SPIV serait la cerise sur le gâteau ».

                                           

                                          Quels étaient vos choix Parcoursup ? Aviez-vous inscrit des vœux pour les IEP de Région ?

                                          Sur Parcoursup, j’ai vraiment ciblé tous les parcours en Sciences Humaines et Sociales. J’avais donc demandé tous les IEP de Région du concours commun, que j’ai passé, ainsi que Bordeaux et Grenoble, mais également le mono-cursus de Sciences Po Paris, avant d’inscrire les prépas B/L, le Cycle Pluridisciplinaire (PSL) en Humanités et des doubles-licences à La Sorbonne.

                                           

                                          Qu’ont représenté pour vous les Sciences Humaines et Sociales (SHS) lorsque vous étiez encore au lycée ? Quand est née votre passion pour cette discipline ?

                                          Il est vrai qu’au lycée les Sciences Humaines et Sociales sont utilisées comme une expression « fourre-tout » appliquée à de nombreux domaines d’études. De manière rétrospective, et avec les connaissances que j’ai pu acquérir cette année, je pense que j’y ai toujours été sensible puisque j’ai toujours été intéressée par des matières ayant trait à l’humain, à l’économie, au droit… Et je trouve que l’ensemble de ces domaines se complètent merveilleusement bien ! Tous mes engagements jusqu’ici ont d’ailleurs fait écho aux Sciences Humaines et Sociales : dès le collège, j’étais engagée en tant que déléguée et conseillère départementale Jeunes. Cela constituait de premières expériences et mises en pratique de mon intérêt pour les SHS. De fil en aiguille, j’ai commencé à m’y intéresser de manière académique, à travers des lectures tout simplement, qu’elles soient personnelles ou dans le cadre de concours, à l’image de celui organisé par la Grande Librairie. C’est pour cela que je parle avec abondance de littérature, parce qu’au lycée je lisais déjà des romans ou des essais d’auteurs comme Edouard Louis, utilisant leur plume pour écrire au sujet de thématiques sociologiques profondes comme le déterminisme social.

                                           

                                          Quels étaient les engagements collégiens ou lycéens mentionnés dans vos Écrits Personnels ? Les avez-vous reproduits maintenant que vous avez intégré Sciences Po ?

                                          Comme expliqué précédemment, dès le collège je me suis engagée en tant que déléguée de classe et conseillère départementale Jeunes. Au lycée, j’ai intégré une association féministe nommée Nous Toutes. Ces engagements faisaient sens dans mes écrits, car c’est en m’intéressant aux autres et à l’organisation d’une communauté à l’échelle d’une classe ou d’un département, qu’académiquement, j’ai voulu me tourner vers l’étude des politiques régissant le fonctionnement des communautés.

                                          Concernant mes engagements purement associatifs, malgré le nombre pléthorique d’associations et initiatives étudiantes proposées par Sciences Po, j’ai fait le choix de ne pas m’engager lors de ma Première année, privilégiant mes engagements hors-Institut ; pour ma Deuxième année, je suis désireuse d’agir pour la communauté des double-diplômes, je me suis donc présentée au nouveau bureau de l’association des SPIV et ait été fraîchement nommée co-présidente. Le but est de souder la communauté des étudiants en Histoire, en Philosophie et en Lettres (ndlr, les trois filières proposées dans le parcours SPIV), de la promouvoir et d’intégrer au mieux les élèves de Première année.

                                          Mes engagements lycéens et collégiens ont tout de même pu se concrétiser lors de ma Première année, l’importance accordé au Parcours Civique m’ayant permis d’intervenir au sein du milieu carcéral et d’agir, avec mes moyens, auprès des détenus.

                                           

                                          De manière rétrospective, comment s’est déroulée votre « double-année », de la rentrée aux examens finaux ?

                                          Ce qui est particulièrement positif dès le début, c’est que la semaine de pré-rentrée de Sciences Po et de la Sorbonne sont décalées, ce qui nous permettait d’appréhender les deux écoles l’une après l’autre : d’abord Sciences Po, qui nous effraie souvent un peu plus, puis la Sorbonne. L’intégration n’a pas été simple pour tout le monde parce que de nombreux élèves ne vivaient pas à Paris au lycée, les classes sont plus grandes et le niveau d’exigence a sensiblement augmenté. Le premier semestre a donc été une longue période d’adaptation où j’ai eu des semaines de travail très dures, puis au deuxième semestre cela s’est beaucoup mieux déroulé car nous avons tous compris que ce n’était pas alarmant de ne pas avoir 18 de moyenne et que nous devions apprendre à travailler à notre rythme.

                                           

                                          A propos de méthodes de travail et de continuité pédagogique, qu’est-ce que vous avez appris à Ipesup qui vous est encore utile maintenant vous êtes à Sciences Po ?

                                          Parce que nous avons été intensément et méthodologiquement préparés à la prise de parole et aux oraux en conditions d’examens, cela m’a naturellement rendue bien plus à l’aise, notamment pour les exposés. Aussi, les cours de soft skills proposés à Ipesup entrent grandement en résonance avec l’exercice de l’oral, mais également avec des points bien plus personnels : les professeurs nous avaient appris à nous recentrer sur nous-mêmes, à mieux nous connaitre et à construire ce que nous voulions faire et/ou dire, ce qui représente des compétences fondamentales tout au long de la vie. Je me souviens même des exercices très efficaces qui nous avaient été donnés et que je reproduis encore maintenant, à l’image de ceux pour gérer le stress.

                                          Que vous ont concrètement apporté les oraux blancs d’Ipesup dans le cadre de la préparation à l’oral d’admission ? Quelles étaient les spécificités des oraux SPIV ?

                                          Il y a effectivement des spécificités-clés pour l’oral du double-diplôme. A l’instar de ceux qui demandent des cursus simples, nous avons la présentation de soi et l’analyse d’image. Néanmoins, pour le moment d’échange à la fin de l’entretien, un temps conséquent est réservé à notre connaissance de la littérature, ce qui peut être assez déroutant lorsque nous n’y avons pas été préparés. Je me souviens de questions très ciblées, je devais deviner des auteurs, leurs ouvrages… Il faut être calé sur la matière que nous demandons en parallèle de Sciences Po et, le jour de l’oral, les membres de jury comprennent très rapidement si nous le sommes ou non.

                                          En termes de préparation, j’ai pu effectuer 5 oraux blancs, à savoir 4 oraux proposés dans le cadre du cycle continu ou du cycle de stages, et 1 oral facultatif que j’avais choisi. J’ai été particulièrement marquée par le fait d’avoir 5 jurys différents, certains étaient très bavards, d’autres beaucoup moins, certains s’intéressaient grandement à tel ou tel sujet de ma personnalité quand d’autres appuyaient sur des points de mon parcours ou ma connaissance de Sciences Po… J’avais eu tous les cas de figure possibles, si bien que j’étais préparée à toute éventualité. Je savais comment réagir, mais aussi comment m’adapter en temps réel à mon jury, ce qui constitue pour moi la clé de la réussite de l’oral d’admission. Il n’y en a qu’un, et le jour J, soit nous comprenons comment le jury « fonctionne », comment répondre aux attentes et mener l’entretien, soit nous restons passifs, sans avoir la possibilité de démontrer l’étendue de nos connaissances et la force de notre motivation. En plus d’être une expérience formidable pour préparer Sciences Po Paris, les oraux m’ont énormément aidée pour l’oral de Sciences Po Bordeaux et le Grand Oral du Baccalauréat.

                                          Pour clore sur le sujet des oraux, j’aimerais ajouter quelques mots spécifiques à l’analyse d’image : c’est un exercice particulièrement exigeant, auquel nous ne sommes pas préparés au lycée, et le fait d’en avoir fait 5 différentes grâce à Ipesup sur des thématiques très larges m’a concrètement formée ; j’ai pu développer une méthodologie mécanique et efficace, qui a très bien marché lors de mon oral.

                                           

                                          Comment s’est déployée votre préparation aux Écrits Personnels ? Quelles étaient les spécificités des écrits SPIV ?

                                          Il y a également des spécificités pour les écrits lorsque nous demandons un double-diplôme SPIV. L’écrit personnel n°3 sur l’essai est commun avec les mono-cursus, simplement nous avons un nombre de sujets restreint. En revanche, nous ne retrouvons pas de questions sur les choix de campus, car nous sommes obligatoirement à Paris, et nous avons une question mêlant notre attrait pour les Sciences Humaines et Sociales et les Humanités.

                                          De manière globale, Ipesup m’a énormément apportée pour la rédaction des écrits : pour rédiger les écrits personnels, il faut se connaitre, se comprendre, effectuer une introspection, à savoir « qu’est-ce que j’ai fait dans ma vie et pourquoi cela a un sens aujourd’hui ? », ce que moi-même, chez moi, je n’aurais jamais pris le temps de faire ni même su la valeur de ce cheminement pour candidater à Sciences Po. Le fait d’avoir effectué un stage à chaque période de vacances scolaires m’a permis très tôt dans l’année de réfléchir et de suivre des cours de brainstorming durant une semaine intensive. De cette manière, j’ai pu repérer 3 thèmes qui me façonnaient, que j’ai mis en avant dans mes écrits, et qui justifiaient amplement le double-diplôme comme le cursus simple. Cela a donc apporté une profondeur à ma candidature et a créé une résonance avec ce que proposait Sciences Po, ce qui, selon moi, a fait la différence.

                                           

                                          Qu’est-ce que vous redoutiez avec la fin du concours ?

                                          Il y a peu de choses que je redoutais, cependant j’ai le souvenir de m’être dit « j’ai de bonnes notes, comme au moins la moitié des personnes qui vont présenter Sciences Po, désormais ce qui va faire la différence, c’est mon engagement, ma motivation et ma personnalité ». Partant de ce constat, j’ai véritablement fait en sorte de mettre en avant ces différents aspects, de justifier mes choix et de montrer pourquoi ces derniers faisaient écho à l’environnement proposé à Sciences Po ; et injecter du sens dans mes actes et dans mes choix, c’est Ipesup qui me l’a appris.

                                           

                                          Pourquoi avoir choisi le cycle de stages d’Ipesup et qu’est-ce que vous avez aimé dans la préparation ?

                                          Lorsque j’ai commencé à exprimer mon attrait pour Sciences Po, je me suis demandée s’il était véritablement nécessaire d’effectuer une préparation, quelle qu’elle soit. Après réflexion, je me suis dit que je n’avais qu’un essai pour intégrer le Collège Universitaire de Sciences Po Paris et qu’il me fallait mettre toutes les chances de mon côté. L’été précédent ma Terminale, j’ai donc fait le choix avec mes parents de me tourner vers Ipesup pour trois raisons : c’est la formation ayant les meilleurs résultats aux différentes voies d’accès à Sciences Po et aux IEP, mes parents et moi connaissons des personnes qui sont passées par Ipesup et qui en sont ravies, et enfin Ipesup est une institution historique qui forme depuis des décennies des étudiants préparant Sciences Po, l’ENA, HEC… ce qui est forcément rassurant. Concernant la formule du cycle de stages, le fait d’avoir une préparation intensive ponctuée de nombreuses conférences de grande qualité m’avait entièrement convaincue ! En tant que préparationnaires, nous avons véritablement été introduits à la vie de « sciencespiste », par ces mêmes conférences ou le large panel d’étudiants de Sciences Po venus présenter leurs parcours, qu’ils soient en Première et Deuxième année de double-diplôme ou du mono-cursus, actuellement en Troisième année, ou même en Master. Ils nous ont donnés un grand nombre d’informations sur les associations, la vie sur les campus etc… Mes écrits personnels et mon oral ont d’ailleurs été particulièrement étoffés par les interventions d’étudiants et de conférenciers, au travers d’auteurs cités ou directement de personnalités que nous avions rencontrées.

                                           

                                          Quel a été votre meilleur cours, professeur ou intervenant à Ipesup ?

                                          Beaucoup d’intervenants et de professeurs m’ont marquée ! Je me souviens plus particulièrement d’une conférence sur Albert Camus et La Peste, intitulée « La crise sanitaire à la lumière de l’œuvre de Camus », durant laquelle l’intervenant avait effectué un parallèle entre la Covid et les sujets abordés dans l’ouvrage, tout en répondant à l’ensemble de nos questions. Il avait apporté une réflexion très pointue sur une thématique précise. C’était super intéressant ! D’autant plus qu’à l’oral de Sciences Po ou même dans un essai, on ne nous demande pas simplement de parler de l’actualité, mais bien d’être capable de dresser des parallèles originaux et de donner de la profondeur à notre argumentaire.

                                           

                                          Et à Sciences Po ? La Sorbonne ?

                                          Il faut savoir qu’au départ, je me destinais plutôt à une carrière centrée sur le droit, notamment le droit international public humanitaire. En entrant à Sciences Po, j’ai été fascinée par la prestance de Guillaume Tusseau, notre professeur de droit constitutionnel en Première année, à tel point que je me dirige désormais vers la spécialisation Politique et Gouvernement l’année prochaine ! C’est un professeur formidable, avec une maitrise impressionnante, qui « respire » le savoir (rires).

                                          Du côté de la Sorbonne, notre professeure de Littérature au premier semestre, Madame Vanden Abeele, faisait des parallèles directement en adéquation avec notre programme à Sciences Po : étant donné que le programme d’Histoire de Première année à Sciences Po se focalise sur le XIXème siècle, nous apprenons du côté de la Sorbonne la littérature de cette même époque ; parfois même, les cours de Madame Vanden Abeele étaient encore plus approfondis que ce que nous pouvions voir en conférence de méthode à Sciences Po. C’était donc très intéressant de pouvoir faire des liens et nourrir une réflexion à la fois littéraire et politico-historique.

                                           

                                          Si vous aviez la possibilité de vous adresser à un ou une élève qui souhaiterait rejoindre Sciences Po, quel conseil lui donneriez-vous ?

                                          Je lui conseillerais de ne pas hésiter à se renseigner auprès d’un étudiant ou d’une étudiante de Sciences Po. Ce sont souvent des personnes à l’écoute, prêtes à aider. A Ipesup, par exemple ! (Lol).

                                           

                                          * Le prénom a été modifié.



                                          La Prépa DSCG d’Ipesup de nouveau accessible au CPF

                                          Depuis plus de 25 ans, Ipesup dispense une formation de haut niveau au Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG).

                                          Bonne nouvelle pour les candidats : depuis la semaine dernière, la prépa DSCG d’Ipesup est de nouveau accessible au compte personnel de formation ! Ce dispositif permet aux candidats de financer tout ou partie de leur prépa à l’aide des droits à la formation qu’ils ont accumulés lors de leurs expériences professionnelles. On peut encore rejoindre le stage « Dernières révisions » et faire financer la formation en CPF.

                                           

                                          Un contrôle renforcé des formations en CPF

                                          Certains organismes peu scrupuleux, qui ont émergé au moment de la création du CPF, avaient cru voir dans ce dispositif une manne financière, alors qu’il devait être un simple facilitateur de financement pour les candidats. Formations de mauvaise qualité, absence de contrôle pédagogique, démarches commerciales agressives… il s’est avéré nécessaire pour les acteurs de la formation continue de mettre un terme à ces pratiques dommageables à l’ensemble du secteur, et en premier lieu aux candidats.

                                          C’est ainsi que la Caisse des Dépôts et Consignations – entité de tutelle sur la partie financement de la formation, et notamment du CPF – a entrepris de diligenter des contrôles renforcés et de procéder à des déréférencements de formations. Après la parution du Décret du 22 avril 2022 portant une modification des conditions d’éligibilité au compte personnel de formation, la CDC s’est notamment attaquée, dans un premier temps, aux formations dits sur « codes CPF libres ». Ces codes, non liés à des formations inscrites au RNCP (répertoire national des compétences professionnelles) ou au RS (répertoire spécifique), permettaient à des acteurs peu scrupuleux d’inscrire des formations non certifiantes sur la plateforme publique moncompteformation.gouv.fr, et de bénéficier ainsi de financements. Il s’agissait notamment de formations répertoriées sur le code libre « Aide à la création d’entreprise ». Ils sont aujourd’hui mieux régulés : tant mieux.

                                          Malheureusement, dans la démarche louable de déréférencement de formations non certifiantes, la CDC a eu la main lourde et a déréférencé les formations au diplôme supérieur de comptabilité et de gestion, alors même que le DSCG est un diplôme de grade Master qui relève bien du répertoire national des compétences professionnelles (fiche RNCP n° RNCP35044), et qui, par le public qu’il vise (praticiens de l’expertise, souvent en cabinet), relève bien de la formation continue et non de la formation initiale.

                                          Fort heureusement, ce déréférencement incompréhensible n’aura pas duré bien longtemps. Depuis le jeudi 25 août, les candidats peuvent de nouveau mobiliser leur compte personnel de formation pour financer une préparation au diplôme. C’est une bonne nouvelle pour les praticiens des métiers de l’expertise comptable.

                                           

                                          Ipesup : un acteur historique de la formation continue et de la prépa DSCG

                                          Le Groupe Ipesup n’avait, lui, pas attendu l’émergence du droit individuel à la formation (DIF) ni du compte personnel de formation (CPF) pour assurer des formations continues de haut niveau. A travers son établissement spécialisé Ipesup Formation, le Groupe Ipesup a ainsi dispensé des formations pour des grands groupes comme Air France ou IBM dès les années 1980. La préparation du diplôme supérieur de comptabilité et de gestion était créée dès les années 1990. Sous la direction de Michel ANQUETIL et avec le concours de professeurs de haut niveau (notamment M. Stephen ALMASEANU et M. Serge ZELYNSKY en gestion juridique, fiscale et sociale et M. Georges LEGROS en comptabilité et audit), Ipesup a ainsi formé pas moins de 25 promotions d’experts comptables vers l’obtention de leur diplôme et leur réussite professionnelle.

                                           

                                          Ipesup Formation : un acteur sérieux certifié Qualiopi depuis 2021

                                          Instituée par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, la certification Qualiopi constitue une reconnaissance de qualité et de sérieux des organismes de formation. L’organisme certificateur s’assure de l’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre. Il vérifie la qualification et le développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestations. Si cette certification est devenue obligatoire au 1er janvier 2022 pour bénéficier de fonds publics, c’est dès 2021 qu’Ipesup a obtenu le label Qualiopi.

                                           

                                          La prépa DSCG d’Ipesup : trois formules de préparations éprouvées

                                          Ipesup propose trois formules de préparation éprouvées, adaptées aux besoins de chacun :

                                          • la préparation annuelle permet aux étudiants de se préparer sur le temps long. Elle est ouverte à tous, mais particulièrement adaptée aux candidats qui travaillent déjà en cabinet d’expertise comptable ;
                                          • la préparation intensive d’été, en juillet/août, permet aux candidats de se préparer sur quelques semaines. Elle est particulièrement adaptée aux candidats récemment diplômés, qui cherchent à conclure leur cursus par un succès au DSCG dès le mois d’octobre suivant ;
                                          • le stage intensif « dernières révisions » avant les épreuves s’adresse tant aux étudiants désirant parfaire leur entraînement qu’aux salariés souhaitant réactiver leurs connaissances.

                                           

                                          Dernières places disponibles pour le stage « dernières révisions » de 2022

                                          • UE4 : entre le lundi 12 et le samedi 17 septembre 2022
                                          • UE 1 : entre le samedi 17 et le samedi 24 septembre 2022

                                          >>> En savoir plus 



                                          Comment j’ai réussi mon entrée en Prépa HEC avec Ipesup

                                          Témoignage de Vincent, passé en Terminale par la formation Trajectoire Prépa HEC

                                          Vincent a suivi pendant toute son année de Terminale la formation Trajectoire Prépa HEC et a ensuite intégré la classe préparatoire économique et commerciale d’Ipesup. Il revient sur son parcours et nous fait part de son expérience de cette formation.

                                           

                                          Peux-tu s’il te plaît te présenter ?

                                          Bonjour, je m’appelle Vincent, je suis de Tours et je viens de passer mon bac. J’ai connu la formation Trajectoire Prépa HEC grâce à Internet. N’étant pas de Paris, j’ai suivi les différents stages à distance.

                                           

                                          En quoi consiste la formation Trajectoire Prépa HEC ?

                                          C’est un stage qui dure une semaine et a lieu à chaque vacances. Le but est de s’initier au rythme de la prépa tout en se basant sur le programme de Terminale. L’avantage est qu’il permet de réviser nos éventuels examens et d’approfondir les notions vues au lycée.

                                           

                                          Que t’a apporté cette formation ?

                                          Personnellement, je savais que je voulais faire une classe préparatoire avant de faire ces stages. Je me suis inscrit pour goûter au rythme de la prépa. C’est intéressant de se confronter dès la Terminale à ce changement de rythme. Ça m’a conforté dans mon idée et m’a rassuré quant au défi que la prépa représente.
                                          Par ailleurs, il était intéressant de pouvoir revoir et s’avancer sur le programme de Terminale. Cela m’a notamment aidé à réviser les épreuves du baccalauréat.

                                           

                                          Qu’as-tu pensé des professeurs ?

                                          J’ai trouvé qu’ils étaient très ouverts. Ils ne nous ont pas traités comme des élèves de Terminale mais comme des futurs préparationnaires.

                                           

                                          Quelle est ton expérience de l’enseignement à distance ?

                                          On avait vraiment l’impression d’être dans une salle de cours. L’interaction avec les professeurs était très facile.

                                           

                                          Cette formation en quelques mots ?

                                          Je dirais que c’est un bon moyen d’approfondir le programme de Terminale tout en se confortant, ou non, dans l’idée de faire une classe préparatoire HEC.

                                           

                                          NOS PRÉPARATIONS > NOS RÉUNIONS D’INFORMATION >